Critique : Notre petite sœur

De tous les films de Hirokazu Koreeda, "Notre petite sœur", grâce à un montage proche de la perfection et à un casting de jeunes actrices particulièrement talentueuses, est sans doute le plus abouti, celui qui dégage le plus d'émotion, celui qui se rapproche le plus des chefs d'œuvre de Yasujiro Ozu.

Critique : Krisha

Présenté dans le cadre de la Semaine de la Critique lors du Festival de Cannes 2015, cet étrange essai filmique signé Trey Edward Shults vient d'être récompensé lors du Festival de Deauville par le jury de la Critique (voir le palmarès complet ici).

Critique : La Loi du marché (2ème avis)

Difficile d'écrire sur le dernier film de Stéphane Brizé sans évoquer la performance de l'acteur principal, Vincent Lindon, tout juste auréolée d'un prix d'interprétation à Cannes 2015. Car La Loi du Marché repose intégralement sur lui, ce dernier imposant son rythme et sa scansion. Seul acteur professionnel de l'équipe, Lindon s'est admirablement fondu dans son rôle au point d'effectuer des stages d'agent de sécurité pour les besoins du rôle.

Critique : Les Anarchistes

Si l'on peut juger de la qualité d'un film à l'aune de sa narration alors nul doute que Les Anarchistes constituerait un excellent film. En effet, dès les premières minutes, le réalisateur, dont c'est le deuxième film, parvient à trouver une efficacité dans le déroulement du récit évoquant les meilleures heures du cinéma de série-b américain, ces petits films réalisés à la chaîne, parfois en un laps de temps record, et dont l'histoire ne s'encombre pas d'éléments superflus

Cannes à Paris : Le Trésor, Le Tout nouveau testament, Cinéfondation

Deuxième journée de reprises ce jeudi 28 mai avec Le Trésor, l'un des meilleurs films de Un Certain Regard 2015, la comédie Le Tout...

Festival de Cannes à Paris : jour 1 – Béliers, Les élues, Nahid

Le Festival de Cannes s'est achevé officiellement ce dimanche 24 mai avec la proclamation du palmarès et l'annonce de la Palme d'or à Jacques...

Festival de Cannes 2015: les reprises parisiennes

Tout le monde ne peut pas aller à Cannes, les parisiens cinéphiles vont pouvoir se plonger dans les sélections parallèles du Festival de Cannes...

Festival de Cannes 2015 : prix Vulcain pour Le Fils de Saul

Le Prix Vulcain de l’artiste-Technicien a été remis à l'ingénieur du son Tamas Zanyi pour Le Fils de Saul «pour la contribution exceptionnelle du...

Festival de Cannes 2015 : France 3 – Italie 0

Après de longues années de diète, le cinéma français retrouve la forme avec une troisième Palme d'or en huit éditions pour Jacques Audiard avec...

Festival de Cannes 2015 : les autres prix

De nombreux prix sont attribués dans le cadre du Festival de Cannes, on complète ce qui manque à notre compte-rendu avec les prix des...

Festival de Cannes 2015 : Roger Deakins honoré

  Le directeur de la photo britannique Roger Deakins, chef-opérateur attitré des frères Coen, a reçu le troisième prix Pierre Angénieux Excellens in Cinematography succédant...

Festival de Cannes 2015 : palmarès Cinéfondation

Avant d'annoncer la Palme d'or du court-métrage lors de la soirée officielle de remise des prix du dimanche 24 mai, Abderrahmane Sissako et son...

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Wander

0
Wander propose au centre de son récit deux « anti-héros » absolus, incarnés par Aaron Eckhart et Tommy Lee Jones. Crasseux et déjantés, Arthur et Jimmy évoquent un duo d’abrutis à la Bill et Ted ou à la Beavis et Butthead.

Critique : L’échiquier du vent

On est forcément intéressé par la vision qu'a Mohammad Reza Aslani de la société iranienne du début du 20ème siècle et forcément ébloui par la beauté des images qu'il nous propose.

Test DVD : I know this much is true

I know this much is true est une mini-série créée par Derek Cianfrance, et adaptée du livre de Wally Lamb « La puissance des vaincus ». Fatalité, poids du passé, destins brisés, famille en déliquescence, forte inclinaison à verser dans le mysticisme…

Critique : Summer white

"Summer white" décrit très intelligemment les tourments que peuvent connaître de jeunes adolescents face à des émotions jusque là inconnues ainsi que les problèmes que rencontrent les parents face aux comportements qu'ils entraînent, souvent difficiles à comprendre et à bien canaliser.

Test Blu-ray 4K Ultra HD : Impitoyable

0
On a tout écrit sur Impitoyable. Chant du cygne du western. Dernier western écrit et interprété par Clint Eastwood. Dédié à la fin du générique à Sergio (Leone) et Don (Siegel). Quatre Oscars en 1993 – dont meilleur film et meilleur réalisateur.