Critique : Douce France

Pour une fois où un film nous présente des jeunes du 93 sans recherche du sensationnel et sans aucune démagogie, on ne va surtout pas s'en plaindre.

Critique : 200 mètres

Alors qu'il est très difficile de réaliser des films en Palestine, ce premier long métrage d'un jeune réalisateur palestinien, inspiré de son propre vécu, combine un intérêt presque documentaire avec une bonne dose de suspense et une mise en scène sobre et efficace.

Critique : 007 Spectre – James Bond

2
Après le succès immense de Skyfall en 2012, James Bond revient dans Spectre, toujours avec Daniel Craig, toujours réalisé par Sam Mendes et avec à nouveau un grand acteur dans la peau de l'ennemi, Christoph Waltz. Sam Mendes a-t-il trouvé la recette du succès ?

Critique : Vaurien

Un film dérangeant sur la violence physique mais qui ne montre pas d'actes réellement violents, un film qui se caractérise avant tout par la tension qu'il dégage

Critique : Le père de Nafi

On salue l'apparition d'un nouveau réalisateur sénégalais dont le premier long métrage, "Le père de Nafi", est tout à la fois esthétiquement très beau, bien interprété et, surtout, fort intéressant dans le contexte actuel.

Critique : Quai des Orfèvres

On ne le dira jamais assez, Henri-Georges Clouzot est un grand et même un très grand réalisateur. Comme preuve supplémentaire, après notre découverte enthousiaste des Espions la semaine dernière, on citera Quai des Orfèvres.

Critique : The last hillbilly

"The last hillbilly" nous introduit dans un univers rude et en déclin, positionné entre un passé prospère mais pas toujours glorieux et un avenir incertain.

Critique : Mississippi Burning

Est-ce que, à la fin des années 1980, le sujet racial traité dans Mississippi Burning était d'une actualité plus brûlante qu'aujourd'hui ? Il faut craindre que non, puisque la question de l'inégalité légale entre les différents citoyens des États-Unis continue d'agiter les esprits. La tempête politique récente autour de la prise en compte modifiée des votes dans certains états du sud est hélas là pour nous le rappeler.

Critique : L’Ombre d’un doute

Parmi les admirateurs et spécialistes de l'œuvre de Alfred Hitchcock, il est généralement admis que sa période la plus riche en coups de maître a été la deuxième moitié des années 1950. Et comment contester cette grille d'appréciation suprême qui comprend des films quasiment parfaits comme Fenêtre sur cour, Sueurs froides, La Mort aux trousses et Psychose ?

Critique : Le Dernier voyage

Les incursions du cinéma français dans la science-fiction n'ont rien d'évident. Déjà, elles sont extrêmement rares. En plus, nos attentes si formatées par de longues années d'hégémonie américaine sur le genre nous rendent leur réception peu aisée.

Critique : Mère et fille

Ce film de fiction très réaliste n'est pas sans rappeler les films les plus marquants des frères Dardenne et il nous permet en outre de découvrir une grande comédienne, Daria Lorenci-Flatz.

Critique : Hantise (George Cukor)

Dans les années 1940, la figure du mari machiavélique était surtout un motif récurrent dans les films de Alfred Hitchcock. Depuis Rebecca jusqu'à Les Amants du Capricorne, en passant par Soupçons et Les Enchaînés, les pauvres épouses interprétées tour à tour par Joan Fontaine et Ingrid Bergman y souffraient régulièrement le martyre.

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Les valseuses

0
Quoi qu’aient pu en penser les vierges effarouchées qui poussèrent leur cris d’orfraie lors de la sortie du film en 1974, avec Les valseuses, Bertrand Blier avait fait le choix de la transparence, les posant littéralement sur la table.

Test Blu-ray : Cut

0
Film de « petit malin », développant un côté ouvertement référentiel et conscient de lui-même, le film d’horreur australien Cut s’inscrit dans une large vague de néo-slashers initiés par le succès international de Scream (Wes Craven, 1996).

Test Blu-ray : Bianco Apache

0
Bianco Apache est un western spaghetti sorti sur les écrans français à l’été 1987, deux mois avant Scalps, qui fut à priori tourné en même temps. Il s’agit d’un spagh’ extrêmement tardif...

Test Blu-ray : Justice Society – World War II

0
Justice Society – World War II représente l'occasion de réunir autour de Wonder Woman une brochette de personnages créés dans les années 40, et encore relativement peu connus du grand public : Hawkman, Black Canary, Hourman...

De Rome à Paris 2021 : ça commence aujourd’hui

0
En termes de football, l'Italie se porte plus qu'honorablement jusqu'à présent à l'Euro. En termes de cinéma, depuis la réouverture des salles en France il y a un mois, les spectateurs en manque d'œuvres italiennes devaient surtout se rabattre sur des classiques signés Valerio Zurlini et Dino Risi. Heureusement, le festival « De Rome à Paris » est là pour combler à la fois nos lacunes et notre manque de films transalpins.