La Roche-sur-Yon 2020 : Notturno

Combien de cycles médiatiques sont passés depuis que l'attention mondiale s'est détournée de la situation conflictuelle sur le sol syrien ? Des dizaines, voire des centaines ? Toujours est-il que tellement de choses se sont passées depuis la victoire supposée sur l'état islamique qu'on aurait facilement tendance à oublier que, pour les gens sur place, la guerre continue par d'autres moyens.

La Roche-sur-Yon 2020 : I Carry You With Me

L'immigration et l'homosexualité sont deux sujets à être rarement associés au cinéma. Idem pour la fiction et le documentaire, des genres qui ne font pas nécessairement bon ménage. La réalisatrice américaine Heidi Ewing réussit cependant à mélanger tout cela, sans en faire pour autant un amalgame irregardable.

Critique : Le feu sacré

"Le feu sacré" est un magnifique documentaire tout en s'avérant aussi passionnant que les meilleures fictions en matière de suspens.

La Roche-sur-Yon 2020 : Mandibules

Quel délire filmique peut-on encore attendre de la part d'un réalisateur, qui avait fait d'un pneu tueur en série le protagoniste de l'un de ses premiers films ? Quentin Dupieux est indiscutablement un auteur à part dans le cinéma français.

La Roche-sur-Yon 2020 : Hitman Agent Jun

On espère ne jamais cesser d'être étonné par le cinéma sud-coréen ! Alors que la plupart des cinématographies nationales s'épuisent au fil du temps, perdant l'attention des distributeurs et du public français au profit d'un autre pays étranger à la mode, l'engouement et l'appréciation envers les films venus de cette partie prolifique du cinéma asiatique ne sont pas près de s'arrêter.

La Roche-sur-Yon 2020 : Wendy

Parmi les innombrables transpositions du mythe de Peter Pan au cinéma, aucune n'a jusqu'à présent réussi à nous enchanter. Pas celle de Disney dans les années 1950 et surtout pas l'un des pires films de l'illustre carrière de Steven Spielberg, l'ennuyeusement ignoble Hook.

Critique : Michel-Ange

Andreï Kontchalovski a choisi de concentrer son film consacré à Michel-Ange sur une période relativement courte de la vie de ce très grand artiste, un choix qui permet de donner un portrait complet de la personnalité de l'homme tout en évitant le papillonnage et de trop fréquentes ellipses

La Roche-sur-Yon 2020 : Mogul Mowgli

L'excès en toute chose est peut-être la seule façon de ne pas complètement perdre la boule en ces temps pour le moins compliqués. La plus grande nécessité actuelle serait par conséquent de vivre sa vie pleinement, à cent à l'heure, sans plus se soucier d'un avenir qui est aussi incertain que le prochain couvre-feu, confinement ou bien pire encore.

La Roche-sur-Yon 2020 : The Mole Agent

Prenez soin de vos aînés ! On ne le répète jamais assez, surtout en ces temps pandémiques, où la génération des grands-parents est particulièrement exposée. Présenté en première française au Festival de La Roche-sur-Yon, ce documentaire chilien tombe donc à pic.

Critique : Avant de t’aimer

Dans certains cercles cinéphiles, Ida Lupino est considérée comme une pionnière hors pair du cinéma au féminin. Son parcours est en effet des plus atypiques à une époque – les années 1940 et '50 – où il était excessivement rare de voir une femme tenir les commandes d'un film.

Critique : Tristana

Personne n'a autant su dévoiler le côté sombre de l'image publique de la déesse du cinéma français Catherine Deneuve que Luis Buñuel. Et même si le démontage du cliché de la beauté aussi innocente que glaciale n'atteint pas dans Tristana les sommets de la perversion que Belle de jour avait si brillamment côtoyés trois ans plus tôt, il demeure malgré tout un conte moral hautement subversif.

Critique : Les Trois jours du Condor

Comment ne pas devenir paranoïaque dans l'Amérique des années 1970, suite à l'affaire Watergate qui avait durablement ébranlé les certitudes de tout un peuple ? Et plus généralement, comment ne pas être au moins un peu parano, quand les incertitudes s'accumulent sans que le discours officiel ne réussisse à donner du sens à l'époque chaotique dans laquelle nous vivons ?

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Coupable ressemblance

0
Si le principal titre de gloire de la filmographie de Joseph Ruben est le solide psycho-killer Le beau-père (1987), il n’en a pas moins signé quelques petits films moins connus, mais également intéressants. Coupable ressemblance fait partie de ceux-ci.

Test Blu-ray : L’hôtel de la plage

2
Deux ans à peine après le carton À nous les petites anglaises, Michel Lang prenait le parti d’emmener une joyeuse bande de comédiens en vacances à Locquirec, dans le Finistère, à l’occasion du tournage de L'hôtel de la plage.

Les sorties du 21 octobre 2020

Avancer, reporter ou maintenir ? Ce dilemme, les distributeurs français le connaissent hélas très bien depuis la réouverture des salles obscures il y a quatre mois. Il est devenu encore plus aigu depuis le couvre-feu, instauré dans les plus grandes villes du pays depuis samedi dernier.

Critique : Le Sang à la tête

Au plus tard au milieu des années 1950, Jean Gabin était devenu la figure paternelle à la fois par excellence et par défaut du cinéma français. Ses rôles ne variaient alors plus tellement jusqu'à la fin de son illustre carrière, vingt ans plus tard.

Critique : une vie secrète

Sur un sujet fort, mais difficile à traiter, "Une vie secrète" ne manquera pas de partager les spectateurs. Par contre, l'unanimité se fera quant au jeu de Antonio de la Torre et de Belén Cuesta.