Test Blu-ray : Le fort de la dernière chance

0
Le fort de la dernière chance date de 1957, ce qui correspond encore plutôt à la première partie de la carrière d'Audie Murphy - aussi y aura-t-il l'air particulièrement juvénile. Et comme d'habitude avec ce genre de série B western, on a l'impression d'avoir déjà vu ça dix fois auparavant, mais le film dure environ une heure vingt, il est mis en scène par un vieux briscard habitué du western

Test Blu-ray : The bride with white hair

0
La renommée en France de The bride with white hair s'est faite en plusieurs étapes. On se doit tout d'abord de saluer Nicolas Boukhrief, qui avait fait le choix de programmer le film dans son « Ciné-Club » sur Canal+ en 1997 : le film de Ronny Yu était alors diffusé sous le titre Jiang-Hu : Entre passion et gloire, même s'il avait avait remporté le « Grand Prix » du Festival international du film fantastique de Gérardmer en 1994

Test Blu-ray : Les révoltés de l’an 2000

0
Les révoltés de l'an 2000 représente sans doute une énième contribution des distributeurs au grand jeu du « retitrage le plus débile d'une œuvre étrangère », un jeu qui était très en vogue en France dans les années 70-80. On peut supposer que ce titre a été l'objet d'un long et difficile brainstorming dans une cave à vins...

Test Blu-ray : Destruction finale

0
Ne vous laissez pas abuser par Destruction finale : derrière ce titre français typique de la série B évoquant un bon vieux DTV des familles avec Casper Van Dien se cache en réalité un excellent blockbuster sud-coréen aux velléités de film-catastrophe.

Test Blu-ray : L’homme de l’Arizona

0
Très représentatif de la qualité en vigueur au cœur du « cycle Ranown », L’homme de l’Arizona s'avère un merveilleux petit western, aux allures de film mineur, mais en réalité bien plus intéressant qu'on ne pourrait le penser.

Test Blu-ray : The turning

0
C'est précédé d'une bien peu flatteuse réputation que The turning vient de débarquer en Blu-ray chez Universal Pictures France. En effet, le film de Floria Sigismondi arrive chez nous après avoir fait un sacré bad buzz de l'autre côté de l'Atlantique...

Test Blu-ray : L’opération corned beef

0
Mis en chantier suite à l'échec commercial de Mes meilleurs copains, la comédie L'opération corned beef marque déjà à l'époque la cinquième collaboration entre Poiré et Christian Clavier au scénario.

Test Blu-ray : 3 from Hell

0
3 from Hell permet à Rob Zombie de retrouver la « famille » Firefly, dont nous avons fait la connaissance en 2003 dans La maison des 1000 morts, puis en 2005 dans The devil’s rejects. Dans la dernière scène du film de 2005, le trio de psychopathes était supposément abattu par la police. Rob Zombie prend donc ici le parti de littéralement ressusciter ses personnages après un résumé-express de leurs frasques dans les deux premiers films.

Test Blu-ray : Rio Grande

0
Rio Grande est globalement remarquable, mais certains petits détails au cœur du film pourront sembler un peu décevants, comme s'ils dénotaient d'un manque d'implication de la part de ses auteurs.

Test Blu-ray : Full alert

0
Tourné juste après Risque maximum mais juste avant la rétrocession de Hong Kong à la Chine, Full alert est donc un polar pur et dur, sec, réaliste et extrêmement violent. Sorti durant l'été 1997, soit deux ans seulement après le choc Heat, le film de Ringo Lam a souvent été comparé à la fresque tragique de Michael Mann.

Test Blu-ray : Maigret voit rouge

0
Troisième et dernier film de la trilogie « Maigret » interprétée par Jean Gabin, Maigret voit rouge est malheureusement le moins bon de la série. Que les choses soient claires : il s'agit d'un bon petit film, typique du cinéma policier français des années 60, c'est à dire sous influence de « série noire » et de romans de gare type SAS – le film met en effet en scène les rapports teintés de politique et de diplomation entre forces de police françaises et américaines.

Test Blu-ray : The lighthouse

0
D'une manière générale, il est rare qu'un film ayant fait 76.000 entrées en France bénéficie d'une exploitation vidéo sur support Blu-ray. Pour The lighthouse, Universal Pictures France a néanmoins décidé de faire une exception à la règle.

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Je suis vivant

0
L'argument central de La corta notte delle bambole di vetro, réalisé par Aldo Lado en 1971, a été parfaitement résumé par son titre français : Je suis vivant. Le film a en effet la particularité de mettre en scène un personnage central, Gregory Moore ; ayant la particularité d'être cliniquement mort au moment où le film débute.

Test Blu-ray : Le diable et les 10 commandements

0
Le diable et les 10 commandements était déjà disponible en DVD sur le territoire français. Le film de Julien Duvivier était en effet sorti en 2005 chez René Château, puis en 2015 chez TF1 Studio. Pourtant, la sortie du film chez Coin de mire Cinéma au sein de la fameuse collection « La séance » constitue un véritable événement. Pourquoi, me demanderez-vous ? Tout simplement parce que l'éditeur français nous propose non seulement un nouveau master 4K de toute beauté mais aussi et surtout parce que cette version remasterisée est en fait la « version intégrale » du film, visible pour la toute première fois en France !

Critique : Fin de siècle

Un film qui, sans avoir l'air d'y toucher, aborde avec beaucoup de sensibilité un grand nombre de thématiques.

Test Blu-ray : Le fort de la dernière chance

0
Le fort de la dernière chance date de 1957, ce qui correspond encore plutôt à la première partie de la carrière d'Audie Murphy - aussi y aura-t-il l'air particulièrement juvénile. Et comme d'habitude avec ce genre de série B western, on a l'impression d'avoir déjà vu ça dix fois auparavant, mais le film dure environ une heure vingt, il est mis en scène par un vieux briscard habitué du western

À voir sur Netflix : Le Diable, tout le temps / Southern comfort

0
Adapté d'un roman de Donald Ray Pollock volontiers considéré comme l'un des meilleurs livres de l'année 2011, Le diable, tout le temps ne s'imposera certes pas comme la comédie de l'année. Terriblement noire, développant une ambiance lourde doublée de thématiques et d'une mise en scène qui amplifient le malaise du spectateur au fur et à mesure du déroulement de son intrigue, l'adaptation qu'en propose aujourd'hui Antonio Campos représente sans le moindre doute possible l'un des films les plus étouffants qu'il nous ait été donné de voir cette année.