Berlinale 2020 : Pelikanblut

Deux sujets complémentaires, qui tiennent tous les deux particulièrement à cœur aux Allemands, sont au centre de ce deuxième long-métrage, présenté dans le cadre de « Lola at Berlinale » au Festival de Berlin. Côté loisirs, peu d'activités se pratiquent avec plus de ferveur outre-Rhin que les sports hippiques.

Berlinale 2020 : La Femme qui s’est enfuie

La compétition de cette 70ème édition du Festival de Berlin se sera en fin de compte déroulée sans que nous y ayons prêté une attention particulière. Alors que notre séjour festivalier se terminera hélas déjà bientôt, nous avons quand même daigné regarder l'un des films en lice pour l'Ours d'or du jury présidé par Jeremy Irons.

Berlinale 2020 : Es gilt das gesprochene Wort

L'Allemagne, terre d'accueil pas si exemplaire des réfugiés, d'un côté et la Turquie, terre d'un tourisme sexuel pas si débridé, de l'autre : la route des clichés semble d'emblée toute tracée pour ce film allemand, présenté au Festival de Berlin dans le cadre du programme parallèle « Lola at Berlinale ».

Berlinale 2020 : Als Hitler das rosa Kaninchen stahl

Est-ce seulement par devoir de mémoire que le cinéma allemand s'oblige à revenir encore et encore à la période douloureuse du nazisme ? Ou bien, cette obsession nationale, globalement plus durable chez nos voisins d'outre-Rhin que dans les pays ayant joué un rôle moins néfaste dans ces événements historiques, sert-elle en fait de prétexte opportuniste afin de mieux sonder les préoccupations du présent ?

Berlinale 2020 : Medium

Il y a quelque chose de foncièrement audacieux de la part du réalisateur Edgardo Cozarinsky de faire commencer son documentaire Medium, sélectionné au Forum du Festival de Berlin, par plus de dix minutes d'observation de la pianiste Margarita Fernandez à son travail artistique.

Berlinale 2020 : Zero

Dans chaque festival, il y a des films qui semblent être faits sur mesure pour la petite armée de vaillants cinéphages, qui y remplissent tant bien que mal les salles de projection du matin jusqu'au soir. A plus forte raison, une institution internationale comme le Festival de Berlin ne peut logiquement résister à programmer, par-ci, par-là, ce genre d'œuvre pointue, qui aurait le plus grand mal d'exister sur le marché impitoyable du cinéma commercial sans ce coup de pouce festivalier.

Berlinale 2020 : Surge

Ben Whishaw occupe une place de plus en plus importante au sein de sa génération d'acteurs polyvalents, une source intarissable de talents dont le cinéma britannique détient le secret au moins depuis l'époque de Laurence Olivier et consorts.

Berlinale 2020 : Un printemps à Hong Kong

Un grand merci à ce film hong kongais, présenté dans le cadre du Panorama au Festival de Berlin, d'avoir tant soit peu restauré notre espoir que la vie sentimentale et sexuelle d'un gay n'est pas obligée de s'arrêter à la quarantaine !

Berlinale 2020 : Nackte Tiere

Parmi les nouveautés de cette 70ème édition du Festival de Berlin figure la section « Encounters », qui remplace, si nos calculs sont bons, celle du cinéma culinaire, affectionnée jadis par le gourmand en chef sortant Dieter Kosslick.

Berlinale 2020 : En avant

Avec désormais plus de vingt longs-métrages à leur actif, les studios Pixar risquent de ne plus détenir pour longtemps le titre d'innovateur technique et narratif qui a fait leur réputation brillante dans le milieu de l'animation depuis un quart de siècle.

Berlinale 2020 : Swimming Out Till The Sea Turns Blue

Désormais pour la cinquième fois de suite, notre joie de pouvoir être présent au Festival de Berlin, avec tout ce que cela implique en termes de choix abondant de films venus des quatre coins du monde, de moments conviviaux passés en compagnie de nos chers confrères français et plus généralement de l'euphorie qui s'empare chaque année au mois de février du quartier de la Potsdamer Platz, est soumise aux aléas de la qualité subjective de la bonne dizaine de films que nous avons le privilège d'y découvrir.

Berlinale 2020 : Mon année à New York

New York – Berlin : pour la deuxième année de suite, le film d'ouverture du Festival de Berlin met en avant la fascination du public allemand en particulier et de celui d'Europe en général pour la métropole culturelle de la côte Est américaine.

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Henry, portrait d’un serial killer

0
Tout le monde s’accordera probablement à souligner à quel point Henry, portrait d’un serial killer est un film important, présentant la violence au spectateur de la façon la plus brute et la plus dérangeante qui soit.

Test Blu-ray : Demonic

0
Neill Blomkamp revient avec un film d'horreur indépendant, Demonic, petit film tourné pendant la pandémie de COVID-19 et abordant le thème de la possession démoniaque sous un angle original et assez fascinant.

Critique : Poumon vert et tapis rouge

Avec pour objectif la réalisation d'un grand film de fiction, d'un thriller écologique capable d'amener les spectateurs à se positionner en faveur de la protection des forêts primaires, Luc Marescot sillonne la planète du cinéma...

Les meilleures séries et films sur le thème du casino

0
Les séries télévisées et les films sur le thème du casino sont un excellent moyen de vivre l'atmosphère de compétition, de mettre en valeur...

Critique : J’ai aimé vivre là

Pour un documentariste, il y a plusieurs façons de faire le portrait d'une ville, de nous raconter son passé et son présent. Pour le portrait de Cergy, Régis Sauder a choisi le rêve éveillé, la poésie, l'utopie devenue réalité. On lui dit merci !