Berlinale 2018 : Otages à Entebbe

Parmi les trois grands festivals de cinéma européens, celui de Berlin est peut-être le plus empreint d'une conscience politique et par assimilation historique. Tandis que les actualités cannoise et vénitienne sont ponctuées de scandales sur des tabous rompus à l'écran dans la forme ou le fond, en Allemagne, les esprits peinent à s'échauffer en plein mois de février pour ce genre de question artistique.

Berlinale 2018 : La Prière

Les journalistes en mission au Festival de Berlin ont eu droit à une programmation bien en phase avec les pratiques du dimanche matin, grâce à la projection en compétition de ce film français, qui pourrait faire office de substitut pour la visite de la messe dominicale. Au détail près que La Prière ne prétend pas forcément être un film religieux.

Berlinale 2018 : Invasion (Kiyoshi Kurosawa)

Tant qu'on peut en juger à partir d'un échantillon personnel forcément incomplet, le cinéma asiatique nous a plutôt déçus pendant cette Berlinale. Après avoir été laissés sur notre faim par les Coréens Hong Sang-soo et Kim Ki-duk, nous voici confrontés à un autre cinéaste prolifique en mode redondance.

Berlinale 2018 : L’Île aux chiens

Wes Anderson goes to Japan … et reste pourtant intimement fidèle à lui-même ! Dans son deuxième film d'animation après Fantastic Mr. Fox, présenté en ouverture et en compétition du 68ème Festival de Berlin, il adopte une fois de plus ce ton joliment irrévérencieux, conscient de lui-même et néanmoins pas imbu de sa personne, qui a jusqu'à présent fait le succès de sa filmographie assez homogène.

Berlinale 2018 : la compétition

Les organisateurs du Festival de Berlin ont pour habitude d'étirer l'annonce de la sélection officielle. C'est donc en trois étapes, de la mi-décembre à fin janvier, qu'ont été communiqués les titres de la petite vingtaine de longs-métrages qui concourront en compétition pour l'Ours d'or et les Ours d'argent, attribués par le jury présidé par le réalisateur allemand Tom Tykwer.

Berlinale 2018 : Waldheims Walzer

Kurt Waldheim, ce nom ne dit plus forcément grand-chose aux hommes et aux femmes du monde d'aujourd'hui, en dehors du pays, l'Autriche, dont il avait marqué l'Histoire par ses aspirations présidentielles à l'écho plutôt tumultueux dans les années 1980. Puisque l'Histoire a cependant tendance à se répéter, l'occasion est plus que bienvenue de se remémorer, à travers ce documentaire présenté dans la section Forum du Festival de Berlin, la vie politique d'une personnalité pour le moins controversée.

Berlinale 2018 : Grass

Nous ne faisons que colporter une évidence en affirmant que Hong Sang-soo tourne beaucoup, jusqu'à l'excès même. Sa renommée lui permet d'être invité par tous les grands festivals, qui s'arrachent presque ses films, programmés dans des sélections plus ou moins adaptées, comme dans le cas présent le Forum du Festival de Berlin, une partie initialement dédiée au « jeune » cinéma, prêt à l'aventure et à l'exploration de nouvelles formes filmiques.

Berlinale 2018 : Zentralflughafen THF

Berlin et ses aéroports, c'est toute une histoire ! Ou bien peut-être même une tragédie sans fin, comme le laisse craindre le chantier interminable du nouvel aéroport dont la date d'ouverture a été sans cesse repoussée. En effet, la capitale allemande a beau posséder une surface conséquente, en comparaison huit fois plus grande que celle de Paris, elle ne semble pas avoir trouvé de solution pérenne, pour l'instant, quant à l'endroit où décolleront et atterriront les centaines d'avion qui la desservent chaque jour.

Berlinale 2018 : Ma fille

Le public formé en majorité de représentants de la presse internationale au Festival de Berlin a beau être moins expressif à l'issue des projections qui lui sont dédiées en avance que celui à Cannes, nous avons clairement entendu des cris de « vergogna » - « quelle honte ! » - à la fin de celle de Figlia mia, en même temps que des applaudissements, soyons honnêtes.

Berlinale 2018 : Tom Tykwer président

Le réalisateur allemand Tom Tykwer sera le président du jury du 68ème Festival de Berlin, qui se déroulera du 15 au 25 février 2018 dans la capitale allemande. C'est ce que le directeur de la Berlinale Dieter Kosslick a annoncé ce jour. Tykwer succède au réalisateur néerlandais Paul Verhoeven, dont le jury avait attribué la récompense suprême de l'Ours d'or au film hongrois Corps et âme de Ildiko Enyedi, actuellement en salles en France.

Berlinale 2018 : Paranoïa

Le cinéma commercial de ce siècle est dominé par les épopées de super-héros, les films d'horreur et autres thrillers, ainsi que dans une moindre mesure, puisque plus tributaires des spécificités locales, de comédies. En gros, pour faire fructifier au mieux l'argent investi dans la production cinématographique, il convient de se tourner vers ces genres désormais tellement balisés, que la probabilité de l'échec cuisant s'amenuise d'année en année.

Berlinale 2018 : un palmarès au féminin

Est-ce une première dans un grand festival de cinéma ? Deux femmes remportent les deux plus grands prix remis aux longs-métrages lors de la...

Restons connectés

3,969FansJ'aime
4,448SuiveursSuivre
1,960AbonnésS'abonner

Derniers articles

New York Film Critics 2023 : le palmarès

0
Et c'est parti pour un mois de décembre traditionnellement surchargé en termes d'annonces de prix de cinéma ! La ronde des récompenses a été ouverte ce matin par les délibérations du New York Film Critics Circle, dont les résultats ont été annoncés au fur et à mesure sur les réseaux sociaux de l'association des critiques de New York.

Test DVD : Un monde nouveau

0
L'habileté des scénaristes et du réalisateur a consisté à commencer par faire vraiment peur aux spectateurs en faisant état, dans les premières minutes, d'une planète qui deviendrait inhabitable et à les conduire petit à petit vers les solutions envisageables, à condition, comme le dit Cyril Dion, de, tous ensembles, se réinventer en proposant de nouveaux récits.

Test Blu-ray : La Fièvre de Petrov

0
Après nous avoir proposé de découvrir La fièvre de Petrov au format DVD, Condor Entertainment s’est finalement rendu à l’évidence : visuellement époustouflant, le film de Kirill Serebrennikov méritait amplement une présentation en Haute-Définition.

Synchro Toulouse 2022 : ça commence aujourd’hui

0
Il fut un temps très lointain, quand le loisir d'aller au cinéma n'était pas déterminé par les dispositifs techniques dernier cri que sont aujourd'hui la projection en ultra-haute définition et en 3D. Au temps du muet, c'est la musique accompagnante qui créait au moins autant le spectacle que les images en mouvement qui défilaient sur l'écran.

Test Blu-ray : Krypto et les Super-Animaux

0
Deux chiens, un cochon, une tortue et un écureuil : voilà la bande d’animaux qui sauvent le monde dans Krypto et les Super-Animaux. Techniquement superbe, le film confirme la bonne santé du département « Animation » de DC Comics et Warner Bros.