News — 30 juin 2016
Nouveaux membres de l’Académie : la promotion 2016

Oscars

Une fois que la tempête médiatique soulevée plus tôt cette année par la controverse #OscarsSoWhite était passée, l’Académie du cinéma américain n’avait essentiellement qu’une option pour remédier au manque de diversité, reflété par les dernières nominations aux Oscars. Sans réel impact sur les projets soutenus par les structures de production surpuissantes, qui ont, elles, le pouvoir d’augmenter la visibilité des différentes minorités, le conseil d’administration de la vénérable institution hollywoodienne vient d’émettre des invitations à un nombre record de nouveaux membres potentiels. Dans un communiqué publié hier, l’actuelle présidente de l’Académie Cheryl Boone Isaacs a en effet salué l’ouverture vers des films plus divers, qui témoignera à temps de l’évolution d’un monde plus que jamais globalisé.

 

Si l’on s’étonnait déjà du nombre élevé de nouveaux membres potentiels l’année dernière, qui cumulait alors à 322, l’Académie a vraiment vu les choses en grand cette année, en doublant encore ce chiffre pour atteindre les 683 invitations ! Pour une association qui comptait jusqu’à présent un peu plus de 6000 membres, le processus de renouvellement est donc conséquent. D’un point de vue statistique, il se traduit par une hausse des femmes, qui ne représentaient jusque là que 25 % mais qui, grâce aux 46 % de nouveaux membres, progresseront à 27 %. La même chose s’applique pour les « personnes de couleur », qui montent de 8 % à 11 %, grâce à un taux de 41 % cette année. 400 nouveaux membres sont américains, tandis que les 283 autres viennent de 59 pays différents. Enfin, le plus jeune des nouveaux membres n’a que 24 ans, tandis que le plus âgé en a 91.

 

Pour rappel, afin de pouvoir prétendre à être inclus sur cette liste de renouvellement périodique, il faut avoir un CV solide dans un domaine précis de la création cinématographique et être parrainé par plusieurs membres de l’Académie. Comme tous les ans, la liste partielle des néophytes se compose de ces catégories pas mutuellement exclusives :

LaszloNemes

L’embarras du choix

Dix-huit personnes – contre seulement sept l’année dernière – ont été invitées par deux groupes professionnels distincts. Elles devront choisir celui au sein duquel elles voteront par exemple pour les nominations aux Oscars. Il s’agit des réalisateurs/scénaristes Ryan Coogler (Creed L’Héritage de Rocky Balboa), Ciro Guerra (L’Etreinte du serpent), Mia Hansen-Løve (L’Avenir), Marielle Heller (The Diary of a Teenage Girl), (Les Délices de Tokyo), Tobias Lindholm (A War), Adam McKay (The Big short Le Casse du siècle), Rebecca Miller (Maggie a un plan), Cristian Mungiu (Baccalauréat), Laszlo Nemes (Le Fils de Saul), Park Chan-wook (Mademoiselle) et Keenan Ivory Wayans (Scary movie), ainsi que de l’acteur/scénariste Ice Cube (Mise à l’épreuve), de la chef opératrice et productrice de documentaires Kirsten Johnson (Citizen Four), du monteur et producteur de documentaires Joe Bini (American Honey), du monteur et réalisateur de documentaires Pedro Kos (The Crash reel), du monteur de documentaires Azin Samari (The September issue) et du réalisateur de films d’animation et décorateur Peter Ramsey (Les Cinq légendes).

MargaretSixel

Avec les félicitations du jury

Puisque le fait d’être nommé à l’Oscar, voire d’en gagner un, peut être considéré comme une sorte d’adoubement dans l’aristocratie du cinéma, nombreux sont les nommés et les gagnants de l’année écoulée qui pourront joindre leur carte de membre de l’Académie à leur certificat de nomination ou leur statuette de l’Oscar. Cette année, les doublement chanceux sont côté nommés l’actrice Rachel McAdams (Spotlight), les réalisateurs Lenny Abrahamson (Room) et Adam McKay (The Big short Le Casse du siècle), les décorateurs Celia Bobak (Seul sur Mars), Hamish Purdy (The Revenant), Rena DeAngelo et Bernhard Henrich (Le Pont des espions), les réalisateurs de documentaires Matthew Heineman (Cartel Land) et Joshua Oppenheimer (The Look of Silence), le monteur Tom McArdle (Spotlight), les maquilleurs Sian Grigg (The Revenant) et Eva von Bahr (Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire), le producteur Ed Guiney (Room), les réalisateurs de films d’animation Alé Abreu (Le Garçon et le monde) et Hiromasa Yonebayashi (Souvenirs de Marnie) et les scénaristes Alex Garland (Ex machina) et Drew Goddard (Seul sur Mars). Ainsi que côté gagnants les acteurs Brie Larson (Room), Mark Rylance (Le Pont des espions), (Danish girl), les décorateurs Colin Gibson et Lisa Thompson (Mad Max Fury Road), le réalisateur de documentaires Asif Kapadia (Amy), la monteuse Margaret Sixel (Mad Max Fury Road), la maquilleuse Lesley Vanderwalt (Mad Max Fury Road), le producteur Michael Sugar (Spotlight), le mixeur de son Ben Osmo (Mad Max Fury Road), les concepteurs d’effets spéciaux Andrew Whitehurst, Paul Norris et Sara Bennett (Ex machina), ainsi que les scénariste Charles Randolph (The Big short Le Casse du siècle) et Josh Singer (Spotlight).

IdrisElba

On vous aime un peu, beaucoup, mais pas encore passionnément

Et puis, il y a ceux qui viennent d’accomplir une année professionnelle exceptionnelle, mais la chance des Oscars ne leur a pas pour autant souri, pour des raisons fort diverses. Les acteurs John Boyega (Star Wars Le Réveil de la force), Rose Byrne (Spy), Idris Elba (Beasts of No Nation), Andrew Garfield (99 homes), Greta Gerwig (Mistress America), Tom Hiddleston (Crimson peak), Oscar Isaac (Ex machina), Dakota Johnson (Cinquante nuances de Grey), Michael B. Jordan (Creed L’Héritage de Rocky Balboa), le chef opérateur Adam Arkapaw (Macbeth) et les réalisateurs Ramin Bahrani (99 homes), (Brooklyn), (Beasts of No Nation) et Hou Hsiao-Hsien (The Assassin) sont dans ce cas de prix de consolation difficile à refuser.

TinaFey

Mieux vaut tard que jamais ou on a failli vous oublier

Enfin, certains ont beau jouer le jeu de la communauté hollywoodienne depuis des années ou participer à des films marquants depuis longtemps, l’Académie a mis un certain temps avant de les admettre comme membres à part entière. C’est ainsi qu’ont fait preuve d’une persévérance enfin couronnée de succès les acteurs Anthony Anderson (Les Infiltrés), Adam Beach (Mémoires de nos pères), Kate Beckinsale (Underworld), Morris Chestnut (Boyz n the hood), Cliff Curtis (Paï), Vivica A. Fox (Kill Bill), (Treize jours), Luis Guzman (L’Impasse), Dennis Haysbert (Loin du paradis), Cherry Jones (Signes), Regina King (Ray), Eva Mendes (Hitch Expert en séduction), Marisa Paredes (Tout sur ma mère), Nate Parker (Birth of a Nation), Harold Perrineau Jr. (Smoke), Freida Pinto (Slumdog Millionaire), Michelle Rodriguez (Girlfight), Cecilia Roth (Tout sur ma mère), Emma Watson (Harry Potter), Marlon Wayans (Requiem for a Dream) et Rita Wilson (Just married ou presque), les réalisateurs Catherine Breillat (Sex is comedy), Souleymane Cissé (Yeelen La lumière), Isabel Coixet (Ma vie sans moi), (Crazy heart), Jonathan Dayton et Valerie Faris (Little Miss Sunshine), Xavier Dolan (Mommy), Anne Fletcher (La Proposition), Ari Folman (Valse avec Bachir), Nicole Garcia (Un balcon sur la mer), Albert Hughes (Le Livre d’Eli), Patty Jenkins (Monster), Francis Lawrence (Hunger Games L’Embrasement), Karyn Kusama (Jennifer’s body), Phyllida Lloyd (Mamma mia !), Euzhan Palcy (Une saison blanche et sèche), Lynne Ramsay (We need to talk about Kevin), (Drive), Marjane Satrapi (Persepolis), George Tillman Jr. (Les Chemins de la dignité), Luis Valdez (La Bamba), Melvin Van Peebles (Sweet Sweetback’s Baadasssss Song), (Les Années de plomb), Lana et Lily Wachowski (Matrix), James Wan (Fast & furious 7), le chef opérateur Peter Pau (Oscar en 2001 pour Tigre et dragon), la décoratrice Pilar Revuelta (Oscar en 2007 pour Le Labyrinthe de Pan), les compositeurs Mary J. Blige (Precious) et RZA (Ghost dog La Voie du samouraï), les productrices Virginie Besson-Silla (Lucy), Amy Kaufman (Sin nombre), Gail Katz (Air Force One) et les scénaristes Destin Daniel Cretton (States of Grace), Tina Fey (Lolita malgré moi) et (Donnie Darko).

ApichatpongWeerasethakul

Parlez-vous Oscar ?

Enfin, comme l’heure est cette année à l’ouverture vers d’autres cinématographies, les invités venus loin du moule hollywoodien sont particulièrement nombreux en 2016. En dehors des noms déjà cités, il y a donc le doyen, l’acteur mexicain Ignacio Lopez Tarso (Nazarin), l’acteur japonais Tatsuya Nakadai (Ran), l’acteur cubain Jorge Perugorria (Fresa y chocolate), les chefs opératrices françaises Caroline Champetier (Des hommes et des dieux) et Jeanne Lapoirie (Les Roseaux sauvages), la chef opératrice danoise Charlotte Bruus Christensen (La Chasse), le chef opérateur tunisien Sofian El Fani (Timbuktu), le chef opérateur argentin Félix Monti (L’Histoire officielle), les chefs opérateurs hong-kongais Poon Hang-Sang (Crazy Kung-fu) et Nelson Yu Lik-wai (Une vie simple), le chef opérateur turc Gökhan Tiryaki (Winter sleep),  le chef opérateur chinois Zhao Fei (Epouses et concubines), les costumiers français Olivier Bériot (Le Scaphandre et le papillon) et Madeline Fontaine (Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain), la réalisatrice allemande Maren Ade (Toni Erdmann), la réalisatrice saoudienne Haifaa Al-Mansour (Wadjda), le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan (Winter sleep), le réalisateur belge Dominique Deruddere (Everybody famous), les réalisateurs français (Mustang), Anne Fontaine (Coco avant Chanel), Abdellatif Kechiche (La Vie d’Adèle) et Ursula Meier (Home), le réalisateur espagnol Juan Antonio Bayona (L’Orphelinat), le réalisateur tchadien Mahmat-Saleh Haroun (Un homme qui crie), le réalisateur iranien Abbas Kiarostami (Copie conforme), les réalisateurs japonais (Tokyo sonata), Takeshi Kitano (L’Eté de Kikujiro) et Hirokazu Kore-eda (Notre petite sœur), le réalisateur anglais Ken Loach (Le Vent se lève), les réalisatrices argentines Lucrecia Martel (La Niña santa) et Lucia Puenzo (XXY), la réalisatrice brésilienne Anna Muylaert (Une seconde mère), le réalisateur thaïlandais (Oncle Boonmee), les réalisateurs chinois (A la folie) et Jia Zhangke (The World), le réalisateur grec Yorgos Lanthimos (The Lobster), le réalisateur coréen Lee Chang-dong (Poetry), le réalisateur mexicain Carlos Reygadas (Lumière silencieuse), la monteuse belge Marie-Hélène Dozo (Deux jours une nuit), le compositeur japonais Shigeru Umebayashi (2046) et le scénariste grec Efthymis Filippou (Canine).

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles