Accueil Tags James Wan

Tag: James Wan

Test Blu-ray : Aquaman

0
Après une longue série de films tous plus médiocres les uns que les autres, Warner et DC Comics semblent enfin parvenus, avec Aquaman, à trouver une recette qui fonctionne afin d’adapter sur grand écran les aventures de leurs super-héros, depuis toujours réputés comme plus sombres que leurs équivalents made in Marvel. Et paradoxalement, c’est en lorgnant très fort sur l’esprit décalé développé par Marvel sur Thor : Ragnarok que les auteurs d’Aquaman sont parvenus à – enfin – livrer un grand spectacle à la fois fun et attachant, auquel le public a d’ailleurs réservé un accueil particulièrement chaleureux, puisque le film a dépassé le milliard de dollars de recettes en salles, pulvérisant les scores d’un Justice league que tout le monde préférerait oublier.

Test DVD : La nonne

0
Début 2016, on avait découvert avec un enthousiasme non feint Le sanctuaire, premier long-métrage et premier chef d’œuvre à mettre à l'actif de Corin Hardy, qui se révélait d'entrée de jeu comme l'un des noms avec lesquels le cinéma d'horreur contemporain devrait désormais compter. Hommage à peine dissimulé aux grands films d'épouvante de la Hammer, le film était une véritable perle gothique, dont on ne s'est pas encore remis. Dans les salles françaises, Le sanctuaire s'était retrouvé en face à face avec Conjuring 2, et avait forcément du s'incliner face à la domination du film de James Wan, qui bénéficiait d'un parc de salles beaucoup plus important et d'un budget promo autrement plus conséquent également. Deux ans plus tard, la « boucle est bouclée » en quelque sorte, puisque c'est Corin Hardy lui-même qui réalise La nonne, film d'horreur dérivé de la franchise Conjuring.

Test DVD : Qui garde le chien ?

0
Avant même d’aborder les qualités et les défauts du film en lui-même, on ne peut que constater l’évidence : le projet Qui garde le chien ? porte sur lui les stigmates du film « alimentaire », le fait de jouer aux côtés d’un animal étant souvent symptomatique d’une carrière d’acteur en perte de vitesse. Sauf que... Comme on l’a évoqué un peu plus haut, Alicia Silverstone adore les animaux, et sa participation régulière à des téléfilms sirupeux du câble US laissent à penser qu’elle aime également les comédies romantiques pétries de bons sentiments – cela se confirmera à la lecture du générique du film, puisqu’on y découvrira qu’elle va même jusqu’à produire le film. Exit donc les soupçons cyniques, Qui garde le chien ? est à priori un film fabriqué sans arrière-pensée, absolument et authentiquement sincère. Une sincérité aussi désarmante que le regard de Wesley, le labrador faisant figure de bébé de substitution pour le couple Alicia Silverstone / Ryan Kwanten.

Critique : La Nonne (Corin Hardy)

0
Le cinéma d'horreur actuel a-t-il encore le potentiel de se renouveler ou bien se complaît-il simplement dans une boucle sans fin des mêmes recettes éprouvées ? Pareille interrogation doit être permise face à un film tel que La Nonne, certes efficace dans la création de sursauts, qui produisent à leur tour une chair de poule de façon passagère, mais en même temps horriblement conventionnel et prévisible.

Test Blu-ray : Insidious – La dernière clé

0
Quand le prodige du cinéma d’horreur James Wan a à nouveau pris la décision de partir explorer les horizons du blockbuster contemporain avec Aquaman, il a laissé orphelin non seulement le public, mais également son camarade et complice Leigh Whannell, désormais seul maitre à bord sur la franchise Insidious. Probablement sous l’influence de ses producteurs Jason Blum et Oren Peli, le scénariste de la saga a donc dû céder le poste de réalisateur qu’il occupait sur le troisième opus à un des petits nouveaux de l’écurie Blumhouse, Adam Robitel, réalisateur en 2014 de L'étrange cas Deborah Logan. L’annonce de l’arrivée de Robitel à la réalisation d’Insidious – La dernière clé avait beaucoup inquiété les amateurs de cinéma fantastique. Cependant, au regard du produit terminé, on constatera néanmoins que l’on est en présence d’un solide petit film horrifique, privilégiant certes le recours aux « jump-scares » plutôt que la montée en puissance d’une ambiance, mais demeurant globalement assez fréquentable.

Test Blu-ray : Annabelle 2 – La création du mal

0
Cinéaste autodidacte, formé à la réalisation à l’instinct, le suédois David F. Sandberg s’est fait connaître avec une poignée de courts-métrages très inventifs et efficaces entre 2013 et 2016, qui n’ont pas tardé à lui ouvrir les portes d’Hollywood. Son premier long-métrage américain, Dans le noir, était l’adaptation de l’un de ses propres courts. On était donc curieux de le voir se frotter à un film de commande produit par un gros studio : c’est aujourd’hui chose faite avec Annabelle 2 : La création du mal. Et le verdict est sans appel : même si Sandberg n’a pas le talent novateur d’un James Wan, il s’impose néanmoins comme un excellent ouvrier du genre, appliqué et généreux, et s’avère, à l’image de son confrère Mike Flanagan, une des « révélations » récentes du film de genre, de ceux dont on suivra le travail avec intérêt durant les années à venir.

Test Blu-ray : Conjuring 2 – Le cas Enfield

0
Conjuring 2 est la preuve la plus flagrante et la plus évidente de la domination de James Wan sur tous ses contemporains en termes de flippe couchée sur celluloïd. Moins direct et beaucoup plus sophistiqué que le premier épisode en ce qui concerne la mise en scène, Conjuring 2 perd certes un peu en impact, en immédiateté – mais James Wan apporte au film un cachet visuel et une classe absolument bluffantes, à grands coups de démonstrations de savoir faire technique, de cadres composés au millimètre et de plans séquences hallucinants.

Critique : Ouija : les origines

0
Dans le petit monde de l’horreur moderne adressée principalement au public pré adolescent, il devient difficile de trouver son compte, entre les innombrables found footages filmés avec les pieds pour faire réaliste, les histoires de maisons hantées et de fantômes invisibles ou les éternels films d’exorcisme toujours prétextes à plus de morale trempée dans l’eau bénite. Dans ce triste contexte, il n’y avait franchement pas de quoi être fébrile à la perspective d’une préquelle à Ouija sorti en 2015 en France. Cette adaptation purement opportuniste d’une célèbre licence de la société Hasbro n’avait pas eu grand monde pour la défendre, mais avait tout de même réussi à rapporter plus de 100 millions de dollars dans le monde, pour un budget de 5, Jason Blum oblige. Il paraissait donc inévitable que la franchise perdure d’une façon ou d’une autre. Et là, surprise, devant la caméra du plutôt très doué Mike Flanagan, cinéaste apprécié des fans de genre pour quelques films non exploités dans les salles françaises (Oculus, Hush, Before I wake), ce qui s’annonçait comme un simple produit calibré se transforme en petite pépite à l’esprit totalement atypique pour notre époque.

Saw 8 en tournage cet automne ?

2
De 2004 à 2010, avec une régularité de métronome, presque tous les dix mois, un nouvel épisode des aventures criminelles de Jigsaw alias Le...

Nouveaux membres de l’Académie : la promotion 2016

1
Une fois que la tempête médiatique soulevée plus tôt cette année par la controverse #OscarsSoWhite était passée, l’Académie du cinéma américain n’avait essentiellement qu’une option pour remédier au manque de diversité, reflété par les dernières nominations aux Oscars.

Programme télé du mardi 9 février

2
Comme des frères Réalisé par Hugo GELIN Avec Francois-Xavier Demaison, Pierre Niney, Nicolas Duchauvelle, Melanie Thierry Comédie / France / 2012 D8 Le long métrage trouve...

Test Blu-ray : Insidious – Chapitre 3

0
Probablement peu désireux de laisser son bébé dans les mains d'étrangers à la franchise, Leigh Whannell, créateur de la saga Insidious et collaborateur de longue date de James Wan (Saw, c'est également eux !), décide donc de reprendre le flambeau de son ami en signant non seulement le scénario de Insidious – Chapitre 3, mais en passant également derrière la caméra. Et puisqu'il n'y a plus rien à tirer de la famille LambertProbablement peu désireux de laisser son bébé dans les mains d'étrangers à la franchise, Leigh Whannell, créateur de la saga Insidious et collaborateur de longue date de James Wan (Saw, c'est également eux !), décide donc de reprendre le flambeau de son ami en signant non seulement le scénario de Insidious – Chapitre 3, mais en passant également derrière la caméra. Et puisqu'il n'y a plus rien à tirer de la famille Lambert