Accueil Tags Abbas Kiarostami

Tag: Abbas Kiarostami

Les sorties du 2 juin 2021

0
Le cinéma français dans toute sa splendeur et sa diversité débarque cette semaine sur les écrans nationaux. En effet, il y en aura pour tous les goûts ou presque dans ces pas moins de six sorties majeures.

De retour en salles au mois de juin 2021

0
Ça y est, le bout du tunnel pandémique est à portée de main ! Ce ne sont pas uniquement les températures estivales qui s'installent en ce mois de juin 2021, mais également, petit à petit, l'impression que les choses pourraient effectivement revenir à la normale.

En librairie de cinéma depuis le mois d’avril 2021

0
Sous réserve d'un revirement sanitaire de dernière minute, les salles de cinéma françaises rouvriront enfin leurs portes dans moins de deux semaines. Elles le feront avec une telle avalanche de films – soit empêchés de trouver leur public par le deuxième confinement, soit restés sur les étagères des distributeurs pendant de longs mois – que le temps de tout voir manquera même aux cinéphiles assidus.

Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma 2021 :...

0
Entre les salles de cinéma, qui vont donc rester fermées en France au delà d'après-demain, et les services de vidéo en ligne, à l'offre si démesurée qu'elle devient vite écrasante, un compromis convenable peut être la bonne vieille édition physique, en DVD ou Blu-ray.

Cannes 70 : chants (et contrechamps) du cygne

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Cannes 70 : Mon royaume pour une Palme

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Cannes 70 : caméra d’or, l’avoir… ou pas

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Hommage au cinéaste Abbas Kiarostami

2
Le cinéma iranien existait-il avant Abbas Kiarostami ? Au risque d'être prise pour radicale, la question est plutôt légitime, son œuvre ayant permis de découvrir une cinématographie méconnue à défaut d'être inexistante. Comme vient de le déclarer La dessinatrice et réalisatrice Marjane Satrapi à l'AFP : «Sans lui, je n'aurais jamais pu faire Persepolis. En Europe, on avait vu ses films, donc on ne voyait plus les Iraniens comme un peuple de terroristes, mais comme des êtres humains. Il a ouvert la voie à toute une génération d'artistes iraniens. Nous lui sommes tous redevables». Akira Kurosawa, disparu en 1998, l'avait déjà adoubé avec enthousiasme à l'occasion d'une rencontre en septembre 1993 (compte-rendu à retrouver sur le site Cinephilia & Beyond en anglais) : «Quand Satyajit Ray est décédé, j’ai été très déprimé. Mais après avoir vu les films de Kiarostami, j’ai remercié Dieu de nous avoir donné exactement la bonne personne pour prendre sa place».

Nouveaux membres de l’Académie : la promotion 2016

1
Une fois que la tempête médiatique soulevée plus tôt cette année par la controverse #OscarsSoWhite était passée, l’Académie du cinéma américain n’avait essentiellement qu’une option pour remédier au manque de diversité, reflété par les dernières nominations aux Oscars.

Cannes 2016 : nos Palmes d’or préférées

2
La compétition de l'édition 2016 du Festival de Cannes débute demain matin à 8h30 avec Rester Vertical de Alain Guiraudie, premier film français à...

Critique : Like someone in Love

0
Un vieil homme et une jeune femme se rencontrent à Tokyo. Elle ne sait rien de lui, lui croit la connaître. Il lui ouvre sa maison, elle lui propose son corps. Mais rien de ce qui se tisse entre eux en l’espace de vingt-quatre heures ne tient aux circonstances de leur rencontre.