Critique : Mon XXe siècle

0
Lauréat de la Caméra d'or à Cannes en 1989, Mon XXe siècle est un de ces films qu'on avait pu oublier, alors qu'il est considéré par les spécialistes du cinéma hongrois comme un des meilleurs de la cinématographie du pays. La ressortie en salle, version restaurée à l'appui, de ce premier film de Ildikó Enyedi, réalisatrice du récent Corps et âme, est l'occasion de découvrir un long-métrage surprenant, à la fois comédie burlesque et poème visuel empreint de liberté.

Critique : La Ligne rouge

0
Le cas Terrence Malick a été perçu d’une manière sensiblement différente au moment de la sortie de La Ligne rouge il y a près de dix-huit ans par rapport à maintenant, quelques heures à peine après la présentation de son nouveau film au Festival de Venise. A l’époque, tout un mythe s’agençait autour du réalisateur, qui revenait alors au cinéma après un long hiatus, pour ce qui n’était que son troisième film en un quart de siècle.

Critique Express : Captives

0
Arnaud des Pallières s'est vu proposer la réalisation d'un film ayant pour sujet ces "Bals des folles" un peu avant la sortie du roman "Le bal des folles" écrit par Victoria Mas, roman dont Mélanie Laurent a fait l'adaptation pour le film du même titre diffusé sur Amazon Prime vidéo

Berlinale 2018 : Otages à Entebbe

0
Parmi les trois grands festivals de cinéma européens, celui de Berlin est peut-être le plus empreint d'une conscience politique et par assimilation historique. Tandis que les actualités cannoise et vénitienne sont ponctuées de scandales sur des tabous rompus à l'écran dans la forme ou le fond, en Allemagne, les esprits peinent à s'échauffer en plein mois de février pour ce genre de question artistique.

Critique : Suite française

0
Pendant l’Occupation, chaque Français était au moins dans l’âme un résistant. Ce mythe patriotique est toujours présent dans la conscience collective, principalement parce qu’il est plus valorisant de se situer parmi les vainqueurs héroïques que de devoir admettre que les collaborateurs ne manquaient pas pour faciliter la tâche de l’occupant. Côté cinéma, cette partie de la représentation historique nous paraît particulièrement dépassée par rapport aux efforts fournis dans d’autres domaines, notamment littéraires. Car parmi les films qui nous viennent immédiatement à l’esprit pour évoquer cette période sombre de l’Histoire française, L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville et Monsieur Batignole de Gérard Jugnot colportent – toutes proportions de qualité cinématographique gardées – à peu de choses près la même image d’Epinal des citoyens courageux, qui s’insurgeaient clandestinement et avec plus ou moins de violence contre l’administration de l’ennemi allemand. Pendant la première heure, cette coproduction européenne dresse un portrait sensiblement moins complaisant de la campagne française par temps de guerre, avant de rentrer in extremis dans le rang de l’épopée idéalisée aux valeurs héroïques tout de suite moins intéressantes.

Albi 2016 : Cessez-le-feu

0
La 20ème édition du Festival d’Albi s’est ouverte en beauté hier soir avec la présentation du premier long-métrage de Emmanuel Courcol, jusque là surtout connu en tant que scénariste attitré du réalisateur Philippe Lioret. L’action de Cessez-le-feu ne se déroule que très partiellement pendant la Première Guerre mondiale.

Critique Express : Les Harkis

1
Un film honnête et nuancé sur un sujet délicat

Critique : Tu ne tueras point

0
Mel Gibson, après Blood Father et Expendables 3, reprend sa casquette de réalisateur pour relater une histoire vraie passionnante, celle de Desmond T. Doss, infirmier dans l’armée américaine pendant la seconde guerre mondiale, partagé entre son envie de servir son pays et sa foi.

Critique : Au delà de la gloire

0
Si le regard que Samuel Fuller portait sur la guerre de Corée dans deux de ses films au début de sa carrière était déjà peu complaisant, le point de vue du réalisateur sur un conflit auquel il avait activement participé, observé à travers le prisme d'une nostalgie nullement conciliante, ne pouvait être que cinglant. En effet, Au delà de la gloire compte parmi ces films de guerre qui plongent le spectateur dans un chaos existentiel, où la gloire et la patrie ne valent plus rien, face à l'urgence de rester en vie.

Vu sur OCS : « Confirmation »

0
Comment le monde a changé en près de trente ans, depuis les auditions tumultueuses en octobre 1991 autour de la nomination du juge Clarence Thomas à la cour suprême des États-Unis. Mais est-ce vraiment le cas ? En regardant le téléfilm Confirmation, produit par HBO et disponible sur le replay d'OCS, on a surtout eu une sensation peu agréable de déjà-vu.

Critique : Les Figures de l’ombre

0
La société américaine est raciste. Comme pour beaucoup de choses dans la vie, il y a deux façons d'aborder cet état de fait : soit en considérant que le verre est à moitié vide, ce qui épouse assez étroitement le propos cinglant d'un intellectuel comme James Baldwin, dont la brillance nous a été rappelée récemment lors de la deuxième vision de l'excellent documentaire de Raoul Peck I am not your negro, soit en se disant qu'il est à moitié plein et que le progrès ne va certes jamais assez loin ou assez vite, mais que la situation évolue néanmoins favorablement depuis la sinistre époque de l'esclavage.

Berlinale 2019 : L’œuvre sans auteur

0
Nous ne savions pas le cinéma allemand aussi gourmand. Souvent, ses films se focalisent sur un seul sujet qu'ils explorent en long et en large, quoique rarement de travers, puisque la proverbiale rigueur allemande est toujours un peu le garant d'une ligne scénaristique sans excès.

Derniers articles

Les sorties du 17 avril 2024

Quelque chose ne tourne pas rond au cinéma cette semaine. On ne parle ici ni de la quantité, ni de la qualité supposée des films à l'affiche à partir d'aujourd'hui. Car de ce côté-là, les spectateurs français n'ont vraiment pas de quoi se plaindre, même s'ils ont un peu trop tendance à bouder les salles obscures ces dernières semaines.

Cannes 2024 : la compétition

Après une année de fréquentation record en 2023, le Festival de Cannes aura fort à faire pour atteindre le même niveau de popularité et de retentissement médiatique à partir du mardi 14 mai prochain. La 77ème édition de ce rendez-vous incontournable du cinéma mondial aura lieu sur la Croisette jusqu'au samedi 25 mai.

Critique : Blue Giant

0
Blue Giant JAPON, 2023Réalisatrice: Yuzuru TachikawaScénario : Number 8Acteurs (voix): Yuki Yamada, Shotaro Mamiya, Amane OkayamaDistributeur : EurozoomGenre : Drame, animationDurée : 2hDate de sortie...

Test Blu-ray : Jeff Panacloc – À la poursuite de Jean-Marc

0
La peluche Jean-Marc attirant énormément les enfants, Jeff Panacloc : À la poursuite de Jean-Marc joue plutôt la carte de la comédie familiale. Si la peluche délivre encore quelques punchlines en-dessous de la ceinture, il ne fait pas dans le trash...

Cycle « Variations sur la vitesse » sur LaCinetek en avril 2024

0
D'habitude, les cycles mensuels que l'équipe de LaCinetek nous concocte avec toujours la même cinéphilie attentionnée relèvent de l'ordre du thématique. Chaque dix du mois, il y est question à travers dix films d'un sujet en particulier, comme récemment de la médecine, de l'école, du rock ou encore des banlieues.