Devil Inside contorsion, levitation, vulgarité, posséssions multiples

Devil Inside

0
Un soir de 1989, la police reçoit un appel d'une certaine Maria Rossi qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes. Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella cherche à comprendre ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là. Elle se rend en Italie, à l'hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion. Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d'une puissance redoutable... Devil Inside photo du film, meurtre de Maria dans la première partie du film

Critique : The Devil’s Candy | Festival de Gérardmer 2016

3
Un artiste peintre et sa famille se décident à acheter la maison de leurs rêves, théâtre, quelques temps avant, de la mort d’un couple. Des forces démoniaques envahissent peu à peu la chaleureuse maison, et portent atteinte à ses différents occupants.
Don't Be Afraid of the Dark

Don’t Be Afraid of the Dark

0
Une petite fille s'en va vivre avec son père et sa nouvelle petite amie dans une immense bâtisse très ancienne. Celle-ci va découvrir que de sinistres créatures vivent sous les escaliers de sa nouvelle demeure...

Critique : Les Sept vampires

0
Dans le cadre de l'impressionnante rétrospective consacrée au cinéma brésilien à la Cinémathèque Française, la case cinéma bis du vendredi 3 avril 2015 nous proposait de découvrir deux films de genre signés par Ivan Cardoso qui lorgnent vers le parodique, avec plus ou moins de réussite. Le premier de la soirée : Les Sept vampires

Critique : Sinister 2

0
Chaque film d’horreur qui remporte un succès commercial tant soit peu conséquent a désormais droit à une suite. Il nous paraît évident que cette profusion de productions relève plus d’une démarche mercantile que d’une nouvelle ère riche en innovations, puisque le vocabulaire formel et thématique du genre reste le plus souvent conforme aux codes établis à la fin des années 1990.

Gérardmer 2019 : The Dark

0
The Dark Autriche : 2018 Titre original : - Réalisation : Justin P. Lange Scénario : Justin P. Lange Interprètes : Nadia Alexander, Toby Nichols, Karl Markovics Distribution : Durée :...

Critique : Lazarus Effect

0
Jason Blum et Blumhouse production sont des noms qui commencent à être familiers à ceux qui s'intéressent au cinéma de genre. Cet maison de production a fait parler d'elle grâce à ses méthodes et ses résultats avec de petits budgets injectés dans des projets horrifiques, avec à la clef souvent de gros bénéfices.

Critique : Scream Girl

0
Pas de doute, les 80’s sont plus que jamais à la mode ! Après The Guest et Turbo Kid, présentés au dernier Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg et citant visuellement et musicalement cette décennie, voilà un long-métrage nous proposant d’aller plus loin, puisqu’il projette littéralement ses protagonistes… dans un slasher ! A découvrir en ouverture du prochain Paris International Fantastic Film Festival le 17 novembre 2015…

Critique : Dernier train pour Busan

0
Même en plein été, alors que les productions américaines trustent l’immense majorité du box-office, il n’est pas courant de voir débouler un film coréen sur des centaines d’écrans en France. Et il est encore plus étonnant de se rendre compte que le film en question est bien apparu sur le radar de spectateurs lambda, qui ne s’intéressent d’habitude qu’à une marchandise filmique joliment formatée.

Critique : Goodnight Mommy – Festival de Gérardmer 2015

0
Un film d'horreur autrichien façon Haneke, deux jumeaux comme héros façon Shining, une héroïne couverte de bandages façon La piel que habito, il sent bon le sable chaud sur le papier ce Goodnight Mommy, et pas que sur le papier !
Needle de John V. Soto

Needle

2
Needle est un film d'horreur australien tourné en 2010 qui n'a pas encore trouvé de distributeur en France. Le cinéma d'épouvante australien propose de plus en plus de films d'horreur (Wolf Creek, The Loved Ones) et semble retrouver son charme des années 70 lorsqu'il était un genre à part. Alors Needle va-t-il nous enchanter comme l'a fait The Loved Ones il y a quelques mois ?

Critique : Mate-me Por Favor

0
L’adolescence et ses tourments ne cessent depuis toujours de fasciner les cinéastes du monde entier, y voyant à juste titre un univers propice à l’exploration de la complexité des sentiments humains, puisque cette période charnière de l’existence de tout un chacun permet d’aborder une variété de thèmes forts, et ce dans de nombreux genres à priori totalement opposés. Que ce soit le drame, la comédie, ou l’épouvante, il y a toujours un moyen d’en tirer quelque chose de marquant, tant thématiquement que formellement. Dans le film qui nous intéresse ici, la jeune cinéaste brésilienne Anita Rocha da Silveira a donc choisi le prisme de l’épouvante pour y décrire des jeunes gens angoissés mais vibrant d’une fureur de vivre que rien ne semble pouvoir atténuer, pas même des crimes sauvages survenant aux alentours, et touchant principalement des jeunes filles de l’âge des personnages principaux.

Restons connectés

3,969FansJ'aime
4,448SuiveursSuivre
1,960AbonnésS'abonner

Derniers articles

Critique : Les pires

Navigant entre drame et comédie, ce premier long métrage de Lise Akoka et Romane Gueret est une magnifique réussite et on ne peut que lui souhaiter un franc succès.

Test Blu-ray : Mon nom est Pécos

0
Mon nom est Pécos est un western spaghetti tourné en 1966 : il s’agit donc d’un contemporain des glorieux débuts de Sergio Leone, et l’influence des premiers westerns de Leone sur le film de Maurizio Lucidi est manifeste.

Critique Express : Soutien de famille

Lorsqu'on aborde le film, on est en droit de se demander ce qu'on va bien y trouver, quels éléments vont nous permettre de maintenir à flot notre intérêt pour ce qui s'apparente à un pari stupide lancé par deux hurluberlus. La vérité est que, très vite, on s'attache à l'histoire qu'on nous raconte.

Avis sur Tortuga Casino

0
Lancé en 2020, Tortuga Casino est un casino en ligne détenu et exploité par le groupe Azurolongo N.V. Ce même groupe possède Cresus Casino...

Critique : La (très) grande évasion

Le phénomène de l'évasion fiscale qui touche l'ensemble de la planète avait déjà fait l'objet d'articles de journaux et d'émissions de télévision mais jamais un film de cinéma ne lui avait été consacré.