Le Dernier Exorcisme : Part II

0
131

Affiche

États-Unis : 2013
Titre original : The Last Exorcism, part II
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , , ,
Distribution : StudioCanal
Durée : 1h27
Genre :
Date de sortie : 13 mars 2013

Globale : [rating:2][five-star-rating]

Le premier volet s’étant avéré plutôt bon, il y avait beaucoup à attendre de la suite du Dernier Exorcisme. La production, confiée à Eli Roth, producteur d’Hostel, aurait pu apporter au film un second souffle. Mais à en juger par des critiques acerbes, une peur sans nom semblait déjà pointer le bout de son nez, faisant craindre l’inévitable flop d’une suite téléphonée. La prophétie s’est malheureusement réalisée.

SynopsisNell Schwetzer se retrouve à La Nouvelle Orléans, sans aucun souvenir de ce qu’il s’est passé. Néanmoins, l’exorcisme qu’on a pratiqué sur elle ne semble pas avoir réussi. Placée dans un centre de réinsertion et alors qu’elle tente de se reconstruire, le démon Abalam revient la tourmenter.

Exorcisme

Last but not least ?

Les vingts premières minutes du film sont réellement prometteuses : le rythme est haletant et on en est presque à sentir notre sang se glacer. Le carnaval de La Nouvelle Orléans, célèbre pour son univers emprunt de légendes et de folklore, encourage cette escalade de l’angoisse. Les scènes sont intelligentes et dénotent d’une certaine perspicacité. Que s’est-il donc passé ? 

Alors que le film s’annonce être un sans-faute, il tombe de manière grotesque dans son propre cliché, multipliant les erreurs, engendrant des crises de rire et devenant finalement l’ombre de lui-même. Le Dernier Exorcisme : Part II se parodie tellement qu’il ne se démarque nullement des autres films du genre, déjà fort nombreux en la matière. Tandis que le film déroule son tapis d’inepties, quelque chose de frappant apparaît : le scénario qui n’a certes rien de novateur, semble imiter d’autres films. À la croisée d’Unborn, Jusqu’en enfer et Resident Evil, le long métrage finit même par ressembler à l’effrayant Scary Movie.

Image 1

Fais moi peur !

Le long métrage a tout de même le mérite de mettre en valeur l’excellent jeu d’Ashley Bell, qui demeure toujours aussi dérangeante en jeune fille possédée. Cependant, pour ceux qui espéraient avoir des réponses, la suite du Dernier Exorcisme n’en apporte aucune et semble même prisonnière du premier épisode tant elle peine à avancer. L’exorcisme, sujet central du film, se retrouve être le pâle reflet d’un scénario complètement délayé. C’est à coup de craquements d’os, de silences et d’ombres que le film a la prétention d’effrayer le spectateur. Cependant, toute la dimension réaliste s’étant évaporée, il n’y a plus rien à en tirer. Le found footage qui avait fait le succès du premier épisode est délaissé dans le second, laissant les mauvais effets spéciaux ravager l’ensemble du film: du feu, des bruits d’animaux, de la bave et surtout des hallucinations qui n’ont aucun intérêt. La fin révèle malheureusement la très grande inégalité du film et surtout ses grandes incohérences. Néanmoins, on en vient à trouver le titre drôlement singulier et on supplie les producteurs pour que cet exorcisme soit bien le dernier.

Résumé

En résumé, on ne retiendra pas grand chose du Dernier Exorcisme : Part II, si ce n’est quelques moments de sursaut qui sont toujours bons à prendre… 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yAmqbD1zQTc[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici