Test DVD : Joyeuse retraite

0
378

Joyeuse retraite !

 
France : 2019
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , Fabrice Bracq
Acteurs : , ,
Éditeur :
Genre : Comédie
Durée : 1h33
Date de sortie cinéma : 20 novembre 2019
Date de sortie DVD : 25 mars 2020

 

L’heure de la retraite est enfin arrivée pour Philippe et Marilou ! Ils s’apprêtent à réaliser leur rêve : partir vivre sous le soleil du Portugal. Au revoir le travail, au revoir la famille, au revoir les emmerdes ! Ils pensaient enfin être tranquilles… mais leur famille a d’autres projets pour eux…

 


 

Le film

[3,5/5]

Joyeuse retraite marque la rencontre inattendue entre Fabrice Bracq, réalisateur depuis 2003 d’une douzaine de courts-métrages et d’un long n’ayant pas été distribué dans les salles, et Guillaume Clicquot de Mentque, régisseur et responsable des repérages pour de nombreuses séries de TF1 durant une quinzaine d’années devenu scénariste / réalisateur en 2009. Le morceau de gloire de ce dernier est d’avoir signé le roman « Garde tout, surtout les gosses ! », fiction domestique ayant inspiré le film Papa ou maman en 2015, dont il avait également signé le premier jet du scénario. Même schéma pour Joyeuse retraite : le film est adapté de son roman « Poivre et sel », il en signe lui-même le scénario, qui se verrait remanié, « adapté » par le metteur en scène Fabrice Bracq.

Après les familles recomposées et les soucis de garde alternée, Guillaume Clicquot de Mentque se concentre ici sur les nouveaux retraités, pour finalement signer un récit assez voisin de celui de Papa ou maman, mettant à nouveau sur le devant de la scène les soucis de garde des enfants, les familles qui s’aiment et se détestent, les « pièces rapportées » ou membres de la famille par alliance, et la façon de les accepter (ou pas). Le regard porté sur la famille est toujours aussi tendre et affûté, même si Joyeuse retraite laisse également à l’occasion poindre un attachement pour l’absurde (avec notamment le running-gag du collier ou le personnage d’Olivier, l’agent immobilier, que l’on doit peut-être à Fabrice Bracq.

Même si le film n’a pas bénéficié à sa sortie dans les salles d’une promo outrancière à la façon, par exemple, d’un Ducobu 3, le film de Fabrice Bracq a tout de même réuni dans les salles 1,26 millions de français – un score étonnant que l’on pourra mettre sur le compte d’un excellent bouche à oreille (globalement mérité) et à l’attachement du public pour les personnalités de Michèle Laroque et de Thierry Lhermitte, parfaits en retraités désireux d’éviter de devenir les babysitters attitrés de leurs enfants. D’ailleurs, si vous nous permettez cette légère digression, il semblerait que les thématiques liés à la retraite, au vieillissement ou aux beaux-parents d’un certain âge soient amenés à contaminer une partie de la comédie française, puisque les acteurs français les plus populaires, de la troupe du Splendid à Alain Chabat en passant par les Gérards du cinéma, Depardieu, Darmon, Lanvin, ont tous dépassé les 60 ans. Quant à la « relève » comique du début du siècle, elle a aujourd’hui en moyenne 55 ans, Franck Dubosc, Dany Boon ou Kad Merad approchent donc également dangereusement de l’âge-pivot cher à notre premier ministre… Beaux-parents, Papi-Sitter, Retour chez ma mère, Les vieux fourneaux, Qu’est-ce-qu’on a fait au bon dieu, C’est quoi cette mamie, Ibiza, Tanguy 2 ou encore Just a gigolo sont autant d’exemples de films mettant en scène, de façon centrale ou détournée, une espèce de « choc des générations » confrontant une vieille garde fatiguée à la jeune génération.

Joyeuse retraite permettra donc à Michèle Laroque et Thierry Lhermitte de rire avec le public de leur âge avancé. Formée au théâtre avec le sympathique Pierre Palmade, Michèle Laroque a tendance a en faire beaucoup trop, à souligner énormément ses punchlines et ses effets comiques, comme elle le fait sur scène depuis 25 ans. Débutant dans la mise en scène d’un long-métrage, d’autant plus avec des « célébrités » en tête d’affiche, Fabrice Bracq a bien du mal à canaliser l’énergie de son actrice. Heureusement, ses autres acteurs, d’avantage habitués à la réserve nécessaire à la réussite d’une bonne comédie, tempèrent un peu cette excitation, et parviennent parfois à retourner la vapeur, pour le plus grand bien du film. Thierry Lhermitte est donc parfait dans la peau du vieux beau de service (un rôle auquel il est habitué !), et chacun dans son style, Nicole Ferroni, , , et sont également impeccables. Les mécanismes comiques du film sont globalement assez efficaces, et si tous les gags ne feront naturellement pas mouche, certains fonctionnent en revanche très bien, plaçant le film dans la catégorie des petites comédies réussies de l’année dernière.

 

 

Le DVD

[3,5/5]

Après une distribution dans les salles sous les couleurs de SND, c’est naturellement M6 Vidéo qui nous offre aujourd’hui la possibilité de découvrir Joyeuse retraite sur support DVD – et DVD uniquement d’une façon assez curieuse – par le biais d’une galette en tous points excellente. La définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. L’éditeur, rôdé au support, nous propose un encodage maîtrisé, dont on ne percevra les limites techniques que sur certains arrière-plans affichant un léger bruit vidéo, ainsi que sur les scènes nocturnes, un poil plus granuleuses. Côté son, la version française est proposée en Dolby Digital 5.1, dans un mixage aux effets discrets, privilégiant de façon très nette l’ambiance aux effets spectaculaires (qui seraient de toutes façons en contradiction avec l’esprit du film).

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose de découvrir la traditionnelle bande-annonce, et puis c’est tout. Ce manque de générosité dans la section interactivité qui, comme l’absence de Blu-ray, nous laisse penser que le distributeur ne misait probablement pas grand chose sur le film à priori…

Attention : suite aux mesures de confinement liées à la crise du COVID-19, M6 Vidéo a dû s’adapter et reporter la sortie DVD & Blu-ray de Joyeuse retraite, qui demeure néanmoins disponible en VOD & achat digital depuis le 20 mars.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici