Test Blu-ray : Horse soldiers

0
Si les événements du 11 septembre 2001 ont clairement changé la face du monde, il était inévitable que le cinéma américain s’en voie également profondément modifié : très rapidement, on a pu voir se dessiner un « avant » et un « après » World Trade Center dans le traitement des intrigues contemporaines, même quand ces dernières ne traitaient pas frontalement de l’attentat sur les tours jumelles. Comme pour dresser un rempart contre la barbarie, les studios se sont pour la plupart réfugiés derrière la bannière étoilée, brandissant haut et fort un patriotisme propre à réunir la nation contre la violence aveugle. Dans un réflexe de défense, et en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre, tout un peuple semble donc s’être uni, la main sur le cœur et l’hymne national aux lèvres. Et si les actes terroristes sur les tours du World Trade Center l’ont peut-être exacerbé, on admettra tout de même que le patriotisme a toujours été une valeur forte –sinon fondamentale– aux Etats-Unis, et de fait, a également toujours été très présent dans le cinéma américain, au point que de nombreux observateurs extérieurs lui confèrent parfois des visées « impérialistes » pas forcément très pertinentes.

Test DVD : Kamikaze

0
Réalisé par Didier Grousset en 1986, et quasiment invisible depuis l’avènement du DVD, Kamikaze est surtout connu des amateurs pour avoir été écrit et produit par Luc Besson avant l’immense succès du Grand Bleu. L’ombre du mogul français se fait d’ailleurs assez envahissante lors du visionnage

Test Blu-ray : Invaders

0
La science-fiction semble avoir le vent en poupe en ce moment en Australie. Ainsi, deux ans après Osiris - La neuvième planète, c'est aujourd'hui au tour d'Invaders, un deuxième film de SF australien, de débarquer sur nos écrans. Bien conscients qu'ils ne peuvent rivaliser, d'un strict point de vue technique et logistique, avec les grosses productions du genre mises en chantier aux États-Unis, nos voisins d'Océanie ont visiblement pris le parti de « contourner » le genre, de le prendre à revers en quelque sorte. Osiris - La neuvième planète avait fait le choix d'aborder la science-fiction par le biais du « serial », hommage brillant à la littérature et au cinéma des années 50/60. Cette année, c'est plutôt au cinéma d'invasion des années 90 que fera référence Invaders ; mais le scénariste / réalisateur Luke Sparke, grand spécialiste du film de guerre, prend quant à lui le parti de nous livrer non pas un grand spectacle à la Independence Day, mais un pur film « de soldats », se concentrant sur un petit groupe de personnages contraints de s’engager dans l’armée afin de combattre des aliens peu enclins à la discussion.

Test Blu-ray : Batman contre le fantôme masqué

0
Film d'animation dérivé de la série Batman créée en 1992 par Bruce Timm et Paul Dini, Batman contre le fantôme masqué est sorti sur les écrans américains à l'hiver 1993, et sera largement distribué en vidéo à travers le monde durant l'année suivante. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il occupe vraiment une place à part dans l'univers de Batman. Avec 82 à 88 % de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes (selon qu'on se base sur la critique ou le public) et une note de 7,9/10 sur IMDb, le film est en effet souvent considéré comme le meilleur film « d'animation » sur Batman, et parfois même carrément comme le meilleur film « tout court » sur le Chevalier Noir. Les célèbres critiques US Gene Siskel et Roger Ebert exprimeront d'ailleurs leur regret de n'avoir vu le film que lors de sa sortie vidéo.

Test Blu-ray : Iris

0
Thriller à tiroirs, Iris est un film qui n'évolue clairement pas dans un genre auquel les français sont forcément très habitués. Sur ce point précis, on saluera avec enthousiasme le talent de metteur en scène de Jalil Lespert, qui réussit son pari haut la main en composant avec les inévitables contraintes liées à cet exercice de style, et parvient même à imprimer sa patte (la fameuse « patte de Lespert ») sur de nombreux plans et séquences du film. Iris s'impose donc assez rapidement comme un film élégant ; dans les bonus du Blu-ray édité par Universal Pictures, l'acteur / réalisateur évoque trois de ses influences conscientes : Sueurs froides d'Alfred Hitchcock, Body double de Brian De Palma, et Gone girl de David Fincher.

Test Blu-ray : Les nouvelles aventures de Cendrillon

0
Sans doute désireux de concurrencer les États-Unis dans la course à la « franchise » et aux « univers étendus », les exécutifs de chez Pathé ont entrepris de continuer à développer leurs « Nouvelles aventures de … » avec un nouveau film : si Les nouvelles aventures de Cendrillon n’est pas à proprement parler une suite des Nouvelles aventures d’Aladin (2015), le film de Lionel Steketee se réserve un petit clin d’œil à celui mettant en scène Kev Adams, et reprend le même dispositif narratif, avec un conte « revisité » par le protagoniste principal qui raconte l’histoire à un auditoire composé d’un ou plusieurs enfants.

Test DVD : Mystery Road – Saison 1 + Films

0
Le coffret Mystery Road co-édité par ARTE Editions et L’Atelier d’Images contient rien de moins que deux longs-métrages et la première saison de la série TV dérivée de ces deux films. On notera qu’il s’agit de trois « entités » absolument indépendantes l’une de l’autre, que vous pourrez regarder dans l’ordre qu’il vous plaira sans nécessairement vous y perdre. Les DVD qui composent le coffret conseillent tout de même un « ordre » de visionnage, avec lequel on pourra être d’accord… Ou pas. Il est donc plutôt recommandé de commencer avec Mystery Road, le premier film, tourné en 2013. Jusqu’ici, tout va bien, comme dirait l’autre. C’est ensuite que ça se corse : ARTE Editions et L’Atelier d’Images recommandent d’enchaîner avec la série Mystery Road, tournée en 2018, pour terminer avec le deuxième long-métrage, Goldstone, quant à lui tourné… en 2016.

Test Blu-ray : Emanuelle et les derniers cannibales

Emanuelle et les derniers cannibales commence à la manière d’un film érotique traditionnel, avec quelques scènes de dialogues entrecoupant et introduisant –mal et très artificiellement – une poignée de séquences érotiques. La première partie sert donc en gros à introduire le prétexte général ainsi que le voyage en Amazonie

Test Blu-ray : Hold up

0
Court, ramassé, dégraissé de toute notion de psychologie, Hold up (Nokas) est la reconstitution fidèle du plus gros casse de l’histoire norvégienne, ayant eu lieu en 2004 à Stavanger. Froid, stressant et tristement réaliste, le film d’Erik Skjoldbjærg met dos à dos une équipe de braqueurs et un groupe de policiers tous deux dépassés par les événements

Test DVD : Malcolm – Saison 7

0
Après une sixième saison dont le véritable héros était Dewey l'enfant aux pouvoirs surnaturels, cette ultime saison met principalement en avant le personnage de Hal, toujours plus farfelu et désopilant. Devenant une sorte d'équivalent d'Homer dans les Simpson, il prendra le devant de la scène durant de nombreux épisodes. Le génie comique de Bryan Cranston

Test Blu-ray : Bonjour tristesse

0
L'adaptation par Otto Preminger du roman de Françoise Sagan retrouve le chemin des salles cette semaine et un constat s'impose : Bonjour tristesse est une excellente adaptation, qui transcende le livre de départ et destinée en particulier à ceux qui l'ont lu et ne l'ont pas vraiment aimé ou ceux qui ne l'ont pas lu en se disant que c'était le texte d'une petite bourgeoise aux problèmes étriqués. Avec le regard de Preminger, cela devient une tragédie incestueuse où l'héroïne a conscience du mal qu'elle cause, ce qui n'était pas franchement le cas chez Sagan, bien complaisante avec son personnage proche de l'adolescente qu'elle était alors encore. L'interprétation détendue de David Niven en suave et vain misogyne, imbu de lui-même révèle le caractère misanthrope de cet homme et celle de Jean Seberg montre qu'elle n'est qu'un être foncièrement mauvais et égoïste qui se cache derrière un visage d'ange, pour citer le titre d'un précédent film du cinéaste. Ils ne seront pas punis mais quelque chose s'est un peu brisé en eux, l'insouciance n'existe plus. Désormais, s'ils font du mal, ce ne sera plus innocent. C'est peut-être le pire pour eux : le monde réel et les vrais sentiments se sont imposés entre eux.

Test Blu-ray : Les grandes manoeuvres

Le romantisme et les histoires d’Amour tiennent une place de choix dans la filmographie de René Clair, cinéaste poétique par excellence. Avec Les grandes manœuvres, son premier film en couleurs, il signe en 1955 ce qui s’imposera peut-être comme le plus beau film romantique de toute sa carrière.

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Cul-de-sac

Difficile de mettre Cul-de-sac dans une « case » prédéfinie. Si le film met en scène des gangsters, on n'est pas pour autant en présence d'un véritable polar.

En librairie de cinéma depuis le mois d’avril 2021

0
Sous réserve d'un revirement sanitaire de dernière minute, les salles de cinéma françaises rouvriront enfin leurs portes dans moins de deux semaines. Elles le feront avec une telle avalanche de films – soit empêchés de trouver leur public par le deuxième confinement, soit restés sur les étagères des distributeurs pendant de longs mois – que le temps de tout voir manquera même aux cinéphiles assidus.

Test Blu-ray : Répulsion

S’il met en scène un personnage en proie au chaos psychique, Répulsion a l’intelligence d’amener le fantastique par touches subtiles.

Test Blu-ray : La ruée des vikings

Sur le papier, La ruée des vikings de Mario Bava s'impose avant tout comme un enfant illégitime du film de Richard Fleischer Les vikings, sorti sur les écrans du monde entier en 1958. Mais il est bien plus que cela...

Intégrale documentaire Dominique Cabrera au Centre Pompidou en mai 2021

0
Si l'on voulait faire preuve de mauvaise foi, on pourrait dire que la réalisatrice française Dominique Cabrera a un temps de décalage avec l'industrie du cinéma, voire avec le public français. Citons comme preuve toute récente l'intégrale de ses films documentaires que la Bibliothèque Publique d'Information du Centre Pompidou organise à partir d'aujourd'hui et encore jusqu'au vendredi 14 mai inclus.