Test Blu-ray : Joyeux bordel !

0
87

!

 
États-Unis : 2016
Titre original :
Réalisation : ,
Scénario : , Laura Solon,
Acteurs : Jason Bateman, , T.J. Miller
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Durée : 1h50
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 21 décembre 2016
Date de sortie DVD/BR : 21 avril 2017

 

 

A la tête de l’entreprise familiale, Carol menace de fermer la branche dirigée par son frère fêtard et son équipe de boute-en-train pour qui dépenser de l’argent est plus stimulant que de faire des bénéfices. Il n’en fallait pas  plus à Clay pour se fixer une ultime mission : organiser dans les bureaux une soirée de Noël hors-norme afin d’impressionner un important clients convoités et lui faire signer le contrat qui pourrait le sauver lui et son équipe…

 

 

Le film

[4/5]

Soirées trop arrosées, virées nocturnes, mariages « out of control »… Le thème de la fête qui dérape et devient incontrôlable est au cœur de la comédie américaine depuis quelques années, en particulier depuis le succès de Very bad trip en 2009. Si les films se rattachant à ce thème comportent un certain nombre de « passages obligés » et finissent forcément un peu par tous se ressembler vaguement, Joyeux Bordel ! parvient néanmoins à tirer son épingle du jeu grâce à un élément souvent négligé dans ce genre de comédies : une batterie de personnages, tous soignés, attachants, relativement crédibles et traités sur un pied d’égalité par une narration qui leur permet d’exister au-delà de la simple « silhouette » uniquement destinée à amener un rire ou un sourire au spectateur.

Joyeux Bordel ! se repose donc non pas sur un duo ou un trio de personnages dont on suivra les galères au fil de cette soirée de Noël mouvementée : le film de Josh Gordon et Will Speck  s’attardera en effet sur les destins croisés de rien de moins que treize personnages (Josh, Tracey, Clay, Carol, Mary, Walter, Jeremy, Allison, Fred, Joel aka DJ Calvis, Nate, Savannah et Trina), auxquels viendront s’ajouter cinq autres, ayant un peu moins d’impact sur l’action, et donc traités de façon un poil plus caricaturale (Meghan, Kelsey, Tim, Drew, Carla). Point de conflit d’égo entre les acteurs, tous servent une logique commune, celle liée à la tradition du film « choral » : s’effaçant autant que le script l’impose, chacun s’offre au bout du compte son quota de répliques qui tuent et son moment de gloire.

On sera donc ravi de retrouver au cœur de ce Joyeux bordel une série d’acteurs habitués à ce genre de comédies, et tous à l’aise dans des rôles taillés sur mesure : Jason Bateman (Arrested Development, Comment tuer son boss), T.J. Miller (Search party), , (Ghostbusters, Les cerveaux), (22 Jump Street, The night before), (La machine à démonter le temps), (Hors contrôle, Les Miller), (L’interview qui tue)… Côté réalisation, Josh Gordon et Will Speck, duo que l’on avait déjà remarqué il y a dix ans puisqu’ils étaient aux commandes de l’excellente comédie Les rois du patin en 2007, nous livrent quelques très beaux plans, principalement dans le dernier tiers du métrage, leur inspiration s’envolant probablement au même rythme que la fête qu’ils filment, et parviennent à rendre attachant et vraiment réussi un film qui, à la base, s’annonçait juste comme un simple film de fête de plus.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est naturellement Metropolitan Vidéo qui nous propose aujourd’hui de voir et revoir Joyeux Bordel ! dans la chaleur douillette de son foyer, après une sortie en salles ayant réuni un peu plus de 152.000 curieux en France. En Blu-ray, le film s’offre un master de toute beauté : les couleurs sont superbes, les contrastes denses, les noirs d’une belle profondeur. La définition est irréprochable et le piqué d’une précision de tous les instants. Coté enceintes, la VO bénéficiera d’un mixage DTS-HD Master Audio 7.1, s’imposant dans un mixage littéralement tonitruant, qui prend toute son ampleur quand la fête bat son plein. Les scènes musicales sont naturellement riches en basses, en gros surrounds et effets multi-directionnels à gogo. La version française, qui a droit au traditionnel et très soigné mixage DTS-HD Master Audio 5.1 n’est pas en reste, et profite d’un rendu acoustique puissant, très spectaculaire et immersif. La version longue du film est uniquement disponible en VOST.

Côté interactivité, outre un intéressant commentaire audio des réalisateurs Josh Gordon et Will Speck malheureusement non sous-titré, les bonus présents sur la galette nous réserveront leur lot d’éclats de rire, puisqu’ils consistent globalement en une douzaine de minutes de scènes alternatives et/ou étendues, d’improvisations diverses et autres punchlines non conservées dans la version finale. On notera que pour les amateurs de VF, toutes les scènes coupées incluses dans le montage la version longue du film (cinq minutes environ) sont également disponibles dans un module séparé. On terminera avec une featurette consacrée au tournage du film, dénotant d’une ambiance de tournage très détendue. En deux mots comme en cent, on tient là une interactivité vraiment réjouissante pour quiconque ayant apprécié le film !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici