Critique : Boîte noire

Pour des raisons diverses et variées, on n'aime pas trop prendre l'avion. Un film comme Boîte noire n'est pas près de nous faire changer d'avis. Pourtant, le quatrième long-métrage de Yann Gozlan – un réalisateur jusque là plutôt abonné aux films de genre – va bien au delà de la simple mise en garde contre les dangers inhérents au voyage par voie aérienne.
La Fiancée de Chucky, photo du film

Critique : La fiancée de Chucky

0
La fiancée de Chucky est le quatrième opus de la saga infernale Chucky, et certainement le meilleur - il rajoute du piment à l'histoire et rythme une aventure rock'n'roll sur des airs de Rob Zombie...

Critique : Les Choses humaines

0
Quel type de procès Yvan Attal compte-t-il faire avec son nouveau film ? Celui d'une masculinité désormais en crise, qui se croyait tout permis et qui a du mal à s'adapter à la nouvelle donne de la parole libérée des femmes ? Celui de cette dernière, justement, qui – à force d'avoir été ignorée pendant si longtemps – peut avoir tendance à se déchaîner brutalement ?

Critique : Waiting for the Barbarians

Pour sa première réalisation en langue anglaise sous pavillon US, la réussite du réalisateur colombien Ciro Guerra est totale
80s-heros-de-film-action

Top 12 des meilleurs films d’action (génération 80-90)

3
Les années 80 et la première moitié des années 90 furent une période phare dans l’industrie du cinéma d’action. En tant qu’adolescents ayant grandi durant ces années bénies, nous avons établi le classement des meilleurs films d’action de cette génération pour votre plus grand plaisir.
A Serbian Film

A Serbian Film

0
Adepte de l'épouvante, plus rien ne vous effraie, vous avez rigolé en regardant The Human Centipede, vous vous êtes ennuyé durant Seed, Hostel et Martyr vous ont plu mais vous êtes resté sur votre faim. Society est votre film culte et vous vous dites que depuis Le Projet Blair Witch, il n'y a rien de très intéressant dans l'art de l'horreur. Alors A Serbian Movie est fait pour vous...

Critique : Mourir peut attendre

Est-ce que l'anticipation maintes fois repoussée d'un film peut influer sur notre perception subjective ? Dans le cas du nouveau James Bond, dont la sortie mondiale a été décalée plusieurs fois à cause de la pandémie du coronavirus, une chose est sûre : c'est une histoire du monde d'avant qui nous y est contée, avec tout ce que cela implique en termes de valeur nostalgique ajoutée.
La guerre des boutons, comparatif Yann Samuell vs Christophe Barratier

La guerre des boutons

0
Il y a longtemps, quand j’avais dix ans, j’adorais un film dont je ne me rappelais jamais le titre, où des enfants se battaient et volaient des boutons. C’était évidemment La guerre des boutons d’Yves Robert de 1961, adapté du roman du même nom de Louis Pergaud.
La Belle et la Bête, Walt Disney

La Belle et la Bête

3
La Belle et la Bête est le 39è film d'animation des studios Disney. Le dessin animé est sorti en 1992 et a rencontré un énorme succès comme peu de temps avant La Petite Sirène. Il fait partie du second souffle qu'a connu Disney après la période creuse des années 80 où l'on pensait que les studios avaient perdu leur magie d'antan.

Critique : Compagnons

Un beau film qui, à sa façon, entre dans la catégorie des "Feel good movies" sans être pour autant un film ne mettant en avant que des bons sentiments pleins de mièvrerie.

Critique : Le Grand bleu

1
Les films programmés en ce moment aux Fauvettes dans un cycle intitulé « Les grands succès du cinéma français » sont étrangement complémentaires. Après La Chèvre et son scénario pétillant plombé par une mise en scène quelconque, voici le cas exactement inverse d’un film dont la réalisation a marqué toute une époque alors que son histoire nous laisse toujours aussi perplexes, peu importe la version, longue ou courte, française ou anglaise, dans laquelle nous regardons Le Grand bleu.

Critique : Le Mouton enragé

En allant droit au but, c'est ainsi que Michel Deville a conçu Le Mouton enragé, son conte moral investi à la fois d'une immense efficacité narrative et d'un constat guère édifiant sur l'état d'esprit de rigueur en France dans les années 1970.

Derniers articles

Critique : La vie de ma mère

Emotion, rires, rares sont les films qui, dans ces deux domaines, en donnent autant aux spectateurs !

César 2024 : le palmarès

0
Extrêmement chargé en remises de prix de cinéma en tout genre, le week-end qui vient de se terminer s'était ouvert vendredi, le 23 février, avec la 49ème cérémonie des César, à L'Olympia à Paris. Placée sous la présidence de l'actrice et réalisatrice Valérie Lemercier, elle a été animée pour la deuxième année de suite par un groupe de maîtresses et maîtres de cérémonie.

Critique : L’Empire

Sans jamais nous connaître FR, 2024Réalisateur: Bruno DumontScénario : Bruno DumontActeurs : Lyna Khoudri, Anamaria Vartolomei, Camille Cottin, Fabrice LuchiniDistributeur : ARP SélectionGenre : Comédie...

Test DVD : Déserts

Étonnant et ambitieux, Déserts nous propose un curieux mais très attachant mélange des genres, slalomant entre l’histoire d’amour tragique et la comédie absurde, le tout nous étant amené dans un contexte social très particulier...

Critique Express : Madame de Sévigné

Un film dont l'action se déroule au 17ème siècle mais qui, sur de nombreux points, semble tout à fait contemporain.