Top 12 des meilleurs films d’action (génération 80-90)

3
5867
80s-heros-de-film-action

Les années 80 et la première moitié des années 90 furent une période phare dans l’industrie du cinéma d’action. Ces années ont vu la naissance d’un genre qui s’est très vite transformé en véritable mine d’or pour les studios hollywoodiens, mais aussi pour certains acteurs, jusqu’alors inconnus au bataillon ou presque. Ayant intelligemment su tirer profit de leurs muscles et de leur charisme, les noms de Schwarzenegger et de Stallone notamment, deviendront très vite synonymes de plaisir et de divertissement ultime pour de nombreux fans. En tant qu’adolescents ayant grandi durant ces années bénies, nous avons pu établir le classement des meilleurs films d’action des années 80 et début 90, pour votre plus grand plaisir. Sauf si vous préfériez jouer à la poupée à cette époque…

Dossier réalisé par Nicolas Magand et François Zeller.

80s-heros-de-film-action

 

Rocky-4-affiche1. Rocky IV (1985)

Quintessence de la domination capitaliste face à un stakhanovisme steroïdé

Où dedans on apprend que pour fraterniser avec l’ennemi, mieux vaut d’abord lui en avoir mis sur la gueule.

L’objet qui tue : chapeau haut-de-forme d’Appolo Creed en bannière étoilée scintillante.

predator-film-affiche2. Predator (1987) / Aliens (1986)

La guerre des mondes

Où dedans l’humain est paradoxalement bien plus efficace pour dégommer de l’alien quand il n’est pas entouré de toute une bande de soldats d’élite.

L’objet qui tue : grand fusil pesant autant qu’une mini-moto.


 

rambo-2-affiche-film3. Rambo 2 (1985) / Commando (1985)

Mercenaire herculéen au coeur de guimauve

Où dedans on apprend qu’un cabanon de jardin contient tout le nécessaire pour décimer 300 spartiates et que les flèches à ogive sont des armes de destruction massive.

L’objet qui tue : bande de centaine de cartouches pour mitrailleuse 12,7 mm.

 

terminator-2-affiche-film4. Terminator 2 (1991) / Total Recall (1990)

Science-fiction esthétique et musclée

Où dedans Schwarzie se fait effacer la mémoire et implanter une nouvelle personnalité, tout ça dans le futur.

L’objet qui tue : polymorphisme sculptural.

 

arme-fatale-affiche-film5. L’Arme Fatale (1987) / Piège de Cristal (1988)

Flics complètement névrosés

Où dedans on se dit que policier c’est pas un boulot facile tous les jours.

L’objet qui tue : bon vieux Beretta, omniprésent.

last action hero-film-affiche6. Last Action Hero (1993) / Le Flic de Beverly Hills (1984)

Policier cool, drôle et à la chance insolente

Où dedans les policiers s’aventurent dans un monde qui n’est pas le leur, mais s’en sortent à merveille quand même.

L’objet qui tue : blouson de lycéen.

 

mad-max-2-affiche-film7. Mad Max 2 (1981) / New York 1997 (1981)

Survival cyber punk

Où dedans, on peut porter n’importe quel vêtement, du moment qu’il est en cuir

L’objet qui tue : voitures customisées chez le brocanteur.

 

Conan-le-barbare-film-affiche8. Conan le Barbare (1982) / Kalidor (1985)

Heroïc fantasy de strass et paillotte

Où dedans on réalise que jamais un homme n’avait aussi bien porté le diadème.

L’objet qui tue : collier en quenottes de dinosaure.

 

robocop-affiche-film9. Robocop (1987) / Universal Soldier (1992)

Manipulation biocybernétique de pourritures technocrates

Où dedans le service de sécurité te dissuade de resquiller dans les files d’attente.

L’objet qui tue : citerne et moissonneusse bateuse.

 

Judge-Dredd-affiche-film10. Judge Dredd (1995) / Demolition Man (1993)

Homme de loi futuriste à turbo sulfateuse autoguidée

Où dedans on découvre que la science-fiction ce n’est pas que l’apanage des intellos gringalets.

L’objet qui tue : les amendes pour contravention.

 

justice-sauvage-affiche-film11. Justice Sauvage (1991) / Full Contact (1990)

Films aux titres les plus explicites possibles

Où dedans les coupes de cheveux sont le contrepoids de la qualité des combats.

L’objet qui tue : jean moulant sur le point de craquer.

 

hot-shots-2-affiche-film12. Hot Shots 2 (1993) / Y a-t-il un Flic pour sauver la Reine ? (1988)

Parodie romantico-kitsh vaseuse

Où dedans on embrasse les filles comme nulle part ailleurs.

L’objet qui tue : jamais celui auquel on s’attend.

3 Commentaires

  1. C’est pas faux, mais quand un héros bondit à la vue d’un serpent on préfère le garder pour une prochaine liste consacré aux films d’aventure 😉 Pas assez série B pour figurer au côté de Sly et Schwarzie non ?

  2. C’est pas faux, mais quand un héros bondit à la vue d’un serpent on préfère le garder pour une prochaine liste consacrée aux films d’aventure 😉 Pas assez série B pour figurer aux côtés de Sly et Schwarzie non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici