Test Blu-ray : Atomic cyborg

0
Révélé à la fin des années 60 par une série de films tournés avec Edwige Fenech (qui se trouvait être sa belle-sœur), Sergio Martino a œuvré, au fil de ses 25/30 ans de bons et loyaux services consacrés au « bis », dans à peu près tous les genres du cinéma d’exploitation italien : giallo, comédie, horreur, mondo, polar, érotique, western, science-fiction… Si sa filmographie est riche en pépites (ses cinq gialli tournés entre 1971 et 1973 font vraiment partie des incontournables du genre), son film le plus célèbre si l'on en croit le site de référence IMDb est Atomic cyborg, sorti en 1986, qui se rattache donc à une époque durant laquelle le cinéma d'exploitation italien vivait ses derniers sursauts.

Test Blu-ray : Les exterminateurs de l’an 3000

0
Période de grandes mutations dans le petit monde du cinéma, la fin des années 70 et le début des années 80 ont vu naître de très nombreux films populaires. Le succès international de La guerre des étoiles en 1977, d'Alien et Mad Max en 1979, de New York 1997 en 1981 ou encore de Conan le barbare et Mad Max 2 – Le défi en 1982 a redistribué toutes les cartes, ouvrant grand les portes à un certain cinéma de « l’imaginaire », qui bénéficierait dorénavant de moyens conséquents afin de séduire des générations de jeunes gens biberonnés aux comics et à la science-fiction depuis les années 50. Tous les grands studios se lanceraient donc dès lors dans la grande aventure du cinéma de genre, multipliant les films d'horreur, de science-fiction ou de « fantasy ».

Test Blu-ray : Hercule contre les vampires

0
Si vous aimez les films de gladiateurs, vous connaissez forcément Reg Park, le bodybuilder anglais ayant incarné Hercule, Maciste ou Samson dans un nombre incalculable de films. Vu de loin en effet, on peut avoir l'impression que les musclés de l'époque, Steve Reeves, Reg Park ou Kirk Morris, se sont battus pendant des années pour exhiber leur corps huilé devant un public conquis. Sauf qu'en réalité, si Reeves et Morris ont en effet tous deux tourné dans une vingtaine de films, Reg Park quant à lui n'aura été vu que dans cinq films, et seulement cinq, entre 1961 et 1965. Successeur de Steve Reeves au titre de « plus bel athlète du Monde » (F.F.C.P.H. - Londres, 1951), Park n'en marquera pas moins les mémoires, s'imposant notamment comme inspiration et mentor d'Arnold Schwarzenegger dans le domaine du culturisme. En 1970, alors âgé de 42 ans, il céderait d'un demi-point le titre de Mr. Univers à Schwarzenegger. En 1973, lors de sa dernière compétition, il finirait de nouveau deuxième au concours de Mr. Univers... à 45 ans, c'est pas mal.
80s-heros-de-film-action

Top 12 des meilleurs films d’action (génération 80-90)

3
Les années 80 et la première moitié des années 90 furent une période phare dans l’industrie du cinéma d’action. En tant qu’adolescents ayant grandi durant ces années bénies, nous avons établi le classement des meilleurs films d’action de cette génération pour votre plus grand plaisir.
La guerre des boutons, comparatif Yann Samuell vs Christophe Barratier

La guerre des boutons

0
Il y a longtemps, quand j’avais dix ans, j’adorais un film dont je ne me rappelais jamais le titre, où des enfants se battaient et volaient des boutons. C’était évidemment La guerre des boutons d’Yves Robert de 1961, adapté du roman du même nom de Louis Pergaud.

Test DVD : Hell’s ground

0
Si l’on se fie à l’adage selon lequel tout ce qui est rare est précieux, la valeur d’un film tel que Hell’s ground est tout simplement inestimable. Film d’horreur aux accents loufoques, extrêmement gore, mettant en scène des zombies et un golmon cannibale en burqa poursuivant de jeunes cons en forêt en faisant tourner autour de lui son énorme fléau d’armes hérissé de pics, ce joyeux délire horrifique a en effet pour lui une particularité absolument unique : celle d’avoir été tourné au Pakistan. Ah, le Pakistan, plus de 200 millions d’habitants regroupés sur une superficie à peine 25% plus étendue que la France et surtout, deuxième pays islamique du monde. Sorti en 2007, le film a été tourné au cœur d’un pays qui s’apprêtait alors à connaître de grands bouleversements. Mais ce climat d’instabilité sociale et politique est peut-être également en partie à l’origine de la mise en boite de ce projet singulier, qui rencontrerait évidemment des soucis avec la censure de son pays d’origine… Mais remporterait un vif succès ailleurs dans le monde. Co-produit par Pete Tombs, créateur du label britannique « Mondo Macabro », le film était de toute façon destiné à faire le tour des festivals dédiés au fantastique autour du globe. Présenté dans des villes aussi diverses et variées que Toronto, New York, Londres, Neuchatel, Stockholm, Cape Town, Philadelphie, Cambridge, Puerto Rico, Sitges, Valencia, Oslo ou encore Helsinki, Hell’s ground remporterait finalement trois prix : un aux États-Unis, lors du Fantastic Film Festival (Austin) et deux au Brésil, au Riofan Film Festival (Rio de Janeiro) et au Fantaspoa Film Festival (Porto Alegre).

Critique : 3 from Hell (Rob Zombie)

0
Le Rob Zombie nouveau est arrivé : 3 from Hell est disponible à partir du 15 octobre en Blu-ray / DVD (Import USA)

Décès de l’actrice Stéphane Audran

0
Née Colette Dacheville le 8 novembre 1932, l'actrice Stéphane Audran, longtemps actrice fétiche et épouse de Claude Chabrol, est décédée ce jeudi 27 mars...

30 photos de Stanley Kubrick avant qu’il soit réalisateur

Stanley Kubrick fut un réalisateur de génie. La qualité des plans de ses films, ainsi que les thèmes abordés par ces derniers ont fait de ce réalisateur l'un...

Jeu concours DVD : Au nom des femmes

0
À l’occasion de la sortie de Au nom des femmes – Le combat de Judy Wood, le combat poignant d’une femme tiré d’une histoire vraie, disponible en DVD à partir du 17 février 2020, L’Atelier d’images, Program Store et critique-film.fr vous proposent de participer à un jeu concours pour gagner des Blu-ray et DVD de ce film à ne manquer sous aucun prétexte…
le-top-5-des-films-restes-le-plus-longtemps-a-laffiche-en-2011

Le Top 5 des films restés le plus longtemps à l’affiche en 2011

4
L'année 2011 est maitenant loin derrière nous, il est donc grand temps d'en faire le bilan. Voici un petit récapitulatif des 5 films qui...

Jeu concours DVD : Red Joan – Au service secret de Staline

0
À l’occasion de la sortie du thriller historique Red Joan – Au service secret de Staline, disponible en DVD à partir du 17 février 2020, L’Atelier d’images, Program Store et critique-film.fr vous proposent de participer à un jeu concours pour gagner des DVD de ce film d'espionnage inspiré d'une histoire vraie…

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Un château en enfer

0
Un château en enfer met en scène le siège d’un château imaginaire placé en Belgique, sur la route de Bastogne, pendant la seconde guerre mondiale. Ce château, c’est celui de Malderais, tenu par un aristocrate décadent (Jean-Pierre Aumont) poussant sa femme dans le lit des occupants, indépendamment du fait qu’ils soient allemands ou des forces alliées

Revu sur MUBI : Le Ballon rouge (Cm)

Aussi inconcevable cela peut-il paraître aujourd'hui, il fut un temps où des films français gagnaient l'Oscar du Meilleur scénario à Hollywood. Certes, le pluriel ne se justifie ici que par son strict minimum, c'est-à-dire deux, ce film-ci en 1957 et Un homme et une femme de Claude Lelouch dix ans plus tard.

Test Blu-ray : Phil Tippett – Des Rêves et des monstres

0
C’est aujourd’hui au génial Phil Tippett que Gilles Penso et Alexandre Poncet rendent un vibrant hommage avec Phil Tippett : Des rêves et des monstres.

Test Blu-ray : Hell night

0
La production, le tournage, la réputation ainsi que la pérennité de Hell night se sont construits sur la personnalité de Linda Blair. Une actrice qui, en l’espace d’un éclair, deviendrait une légende du cinéma de genre grâce à un seul et unique rôle : celui de la jeune Regan dans L’exorciste. Une renommée instantanée, acquise à la force du poignet à grands coups de crucifix dans la schneck et de « Dieu me baise, Dieu me baise ».

Sortie DVD : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

0
Commencé sur le ton de la comédie, le film devient beaucoup plus sombre peu après son mitan, la réalisation d'Arnaud Viard ne présentant aucune faiblesse dans un domaine comme dans l'autre.