Critique : Il était une fois dans l’est

Larissa Sadilova a su apporter du neuf dans la banalité du sujet traité, l'adultère, avec la description précise et pleine d'empathie des caractères et de l'évolution des comportements de chacun des protagonistes impliqués dans cet adultère, avec le volet documentaire de l'environnement dans lequel ils évoluent, avec le choix des sauts dans le temps qui permet de découvrir toutes les facettes des paysages de ce bout de Russie.

Critique : Green Boys

Voici un documentaire d'une grande simplicité qui, avec beaucoup de tendresse et de poésie, nous parle de l'immigration d'une façon à laquelle nous ne sommes pas habitués.

Critique : Douce France

0
Pour une fois où un film nous présente des jeunes du 93 sans recherche du sensationnel et sans aucune démagogie, on ne va surtout pas s'en plaindre.

Critique : Sankara n’est pas mort

0
"Sankara n'est pas mort" est l'occasion pour nous, qui le connaissons mal, d'apprendre beaucoup de choses sur cet ancien officier devenu un grand chef d'état, l'occasion d'apprendre également beaucoup de choses sur le Burkina Faso, ce petit pays africain de 274 000 km2.

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Les sorties du 21 octobre 2020

Avancer, reporter ou maintenir ? Ce dilemme, les distributeurs français le connaissent hélas très bien depuis la réouverture des salles obscures il y a quatre mois. Il est devenu encore plus aigu depuis le couvre-feu, instauré dans les plus grandes villes du pays depuis samedi dernier.

Critique : Le Sang à la tête

Au plus tard au milieu des années 1950, Jean Gabin était devenu la figure paternelle à la fois par excellence et par défaut du cinéma français. Ses rôles ne variaient alors plus tellement jusqu'à la fin de son illustre carrière, vingt ans plus tard.

Critique : une vie secrète

Sur un sujet fort, mais difficile à traiter, "Une vie secrète" ne manquera pas de partager les spectateurs. Par contre, l'unanimité se fera quant au jeu de Antonio de la Torre et de Belén Cuesta.

Test DVD : #JeSuisLà

Alain Chabat en homme-enfant redécouvrant dans l’attente les joies simples de la vie, Blanche Gardin avec un accent du Sud-Ouest, le temps dilué, les rencontres, les rires… #JeSuisLà est un joli film, plein de charme et d’espoir.

Test Blu-ray : Death warmed up

0
S’il y a bien une chose qui doit prodigieusement agacer David Blyth, le réalisateur du film d’horreur-culte Death warmed up (1984), c’est que TOUS les articles consacrés à son film évoquent, à un moment ou à un autre, Peter Jackson, Bad taste (1989) ou Braindead (1992).