http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 17 mai 2018
Le box-office de la semaine du 9 mai 2018

Après avoir délaissé le box-office français pendant quinze jours, passage intense à Cannes oblige, nous le retrouvons en cette semaine 19, allant du 9 au 15 mai, à peu près au même niveau que la semaine dernière, c’est-à-dire redescendu de ses sommets de blockbuster hors saison estivale pour plafonner à un niveau plutôt respectable. Par rapport à la période hebdomadaire précédente, la fréquentation globale des salles françaises n’a en effet guère évolué, restant proche des trois millions et demi de tickets vendus, grâce à un léger regain de 115 000 spectateurs supplémentaires. Cette stabilité est aussi appréciable qu’atypique, puisque les chiffres entament traditionnellement une chute mesurée à cette époque-ci de l’année, les activités concurrentes de fin d’année scolaire ou en plein air ayant tendance à cannibaliser les investissements loisirs des adeptes des salles obscures. La baisse est par contre d’ores et déjà préprogrammée d’ici le mois prochain, à cause de la coupe du monde de football en Russie, de la mi-juin à la mi-juillet. En comparaison par rapport aux résultats 2017, la semaine passée peut carrément être considérée comme une embellie spectaculaire, avec notamment une hausse de fréquentation en province de plus de 40 %, contre plus 25 % en Île-de-France. Enfin, le bon classement d’un film espagnol – une anomalie pas vue a priori depuis la grande époque commerciale des films de Pedro Almodovar – permet à la part de marché des films ni américains, ni français de grimper aussi exponentiellement, au détriment des productions nationales, tout de même plébiscitées par environ un tiers des spectateurs.

des frères Russo reste solidement en tête du classement pour sa troisième semaine d’exploitation, avec près du double des entrées comparé à son plus proche concurrent et en attendant sa dégringolade progressive dès la semaine prochaine, à cause de l’arrivée de Deadpool 2 de David Leitch. Les cinq millions d’entrées lui sont certes acquises, mais on doute que le climat global et les films semblables à sortir d’ici peu – Solo A Star Wars Story de Ron Howard pour ne citer que celui-là – lui permettent de garder le souffle jusqu’aux six millions. Un tel engouement populaire n’est certainement pas à la portée de de Asghar Farhadi, mais le buzz de l’ouverture du Festival de Cannes et le couple vedette Cruz / Bardem ont suffi pour l’installer confortablement à la deuxième place. A noter tout de même que le même tandem d’acteurs a fait moitié moins bien très récemment, lors de la sortie de Escobar de Fernando Leon De Aranoa il y a un mois seulement. Sinon, en cette semaine de baisses assez modérées, ce sont toujours les mêmes types de films qui attirent leur public fidèle : soit les comédies populaires françaises, en continuation avec de Franck Gastambide et de Eloise Lang et en nouveauté avec de François Prévot-Leygonie et Stéphan Archinard et de Isabelle Doval, soit des films de genre hollywoodiens, pêle-mêle avec des aventures fantastiques, de l’horreur et du thriller démagogue. D’après ce qu’on en sait, contrairement aux chats, les lapins ne disposent pas de sept vies et nous devrions donc voir pour la dernière fois apparaître dans le Top 10 de Will Gluck, le champion des enfants depuis six longues semaines.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 9 et le mardi 15 mai 2018 :


1. Avengers Infinity War – distribué par Walt Disney Studios France – 3ème semaine / – 27 % – 767 431 entrées / 4 384 210 cumul – 22 % part de marché
2. Everybody Knows – distribué par Memento Films – Nouveauté – 391 207 entrées cumulées – 11 % part de marché
3. – distribué par Warner Bros. – 2ème semaine / – 26 % – 255 384 entrées / 600 178 cumul – 7 % part de marché
4. Taxi 5 – distribué par EuropaCorp & ARP Sélection – 5ème semaine / – 20 % – 251 720 entrées / 3 436 623 cumul – 7 % part de marché
5. Monsieur Je-sais-tout – distribué par Gaumont – Nouveauté – 186 907 entrées cumulées – 5 % part de marché


6. – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 22 % – 177 182 entrées / 405 407 cumul – 5 % part de marché
7. – distribué par Paramount Pictures France – Nouveauté – 145 073 entrées cumulées – 4 % part de marché
8. Abdel et la comtesse – distribué par SND – Nouveauté – 109 355 entrées cumulées – 3 % part de marché
9. Larguées – distribué par Pathé – 4ème semaine / – 17 % – 104 657 entrées / 707 924 cumul – 3 % part de marché
10. Pierre Lapin – distribué par Sony Pictures Releasing – 6ème semaine / – 29 % – 102 360 entrées / 1 657 915 cumul – 3 % part de marché


Du côté du box-office américain, peu d’évolution également depuis deux semaines. Avengers Infinity War y est de même toujours en tête, grâce à une trajectoire qui continue de le faire figurer en haut des classements records. Le troisième film des Avengers devient ainsi le deuxième plus rapide à atteindre le demi-milliard de dollars de recettes sur le sol américain, en à peine quinze jours, distancé uniquement par les dix jours de Star Wars Le Réveil de la force de J.J. Abrams fin 2015. En termes de performance pendant le week-end, il ralentit par contre déjà sensiblement, passant de la première place pour son premier à la deuxième place pour son deuxième, avec désormais la quatrième place pour sa troisième fin de semaine. Heureusement, la Chine est là pour booster à l’international ces chiffres tout de même impressionnants. Sorti tardivement dans les salles chinoises, le film y génère environ 200 millions de dollars pour tirer son résultat cumulé au delà du milliard de dollars en moins d’un mois de présence dans les cinémas du monde entier. Sinon, de John Krasinski se maintient toujours extrêmement bien, grâce à l’une des plus faibles baisses dans le Top 10, faisant mieux que la référence récente en la matière, Get out de Jordan Peele, qui avait engrangé dix millions de dollars en moins au même stade de son parcours en salles. Enfin, cette semaine au classement américain, c’est la fête des films qui n’ont qu’une infime chance de sortir un jour en France, puisque la moitié des places est trustée soit par des comédies qui ne se prêtent guère à l’export, soit par des films destinés à un public particulier, la communauté afro-américaine pour le thriller Breakin In de James McTeigue ou bien l’intelligentsia de la côte est, admirative de la juge à la Cour suprême Ruth Bader Ginsberg, vedette du documentaire de Julie Cohen et Betsy West RBG, qui pointe à la dixième place.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 13 mai 2018 :


1. Avengers Infinity War – distribué par Buena Vista – 3ème semaine / – 45 % – 62 078 047 $ / 548 090 150 $ cumul
2. Life of the Party – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 17 886 075 $ cumulés, sans date de sortie en France
3. Breaking In – distribué par Universal – Nouveauté – 17 630 285 $ cumulés, sans date de sortie en France
4. Overboard – distribué par Pantelion – 2ème semaine / – 32 % – 9 864 415 $ / 29 358 392 $ cumul, sans date de sortie en France
5. Sans un bruit – distribué par Paramount – 6ème semaine / – 16 % – 6 455 396 $ / 169 608 030 $ cumul, sortie française le 20 juin

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles