Cannes 2024 : la sélection Cannes Classics

0
245

Gilda © 1946 Ned Scott / Columbia Pictures / Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

Incroyable mais vrai : le Festival de Cannes œuvre déjà depuis vingt ans en faveur du cinéma de patrimoine dans le cadre de son label Cannes Classics ! Ce qui signifie qu’il a eu quelques années d’avance sur la concurrence, à la fois à Berlin et Venise, mais également par rapport au Festival Lumière à Lyon qui n’avait vu le jour qu’il y a quinze ans, en 2009. Cette expérience acquise au fil du temps permet chaque année à cette section parallèle du festival d’attirer les restaurations les plus prestigieuses. Et même si la plupart des créateurs des chefs-d’œuvre et autres curiosités du cinéma d’antan ne sont plus de ce monde, les films y sont tout de même présentés par les spécialistes mondiaux de la préservation de notre héritage cinématographique commun.

Depuis hier, on connaît la sélection Cannes Classics de la 77ème édition du Festival de Cannes, qui se déroulera en parallèle de la présentation des films d’aujourd’hui, du mardi 14 au samedi 25 mai prochains. Le film d’ouverture a, quant à lui, eu droit à un communiqué de presse à part une semaine plus tôt. Ainsi, la première partie du Napoléon par Abel Gance comptera parmi les premiers films projetés sur la Croisette cette année, puisque sa séance épique a été programmée en salle Debussy le mardi 14 mai à partir de 14h00.

Ce ne sera que la première étape de présentation de cette restauration titanesque de l’une des pièces maîtresses du cinéma muet, restée invisible dans sa version complète depuis 1927. Le résultat de ce travail d’orfèvre mené par la Cinémathèque Française pendant plus de seize ans sera montré en entier, c’est-à-dire pour une durée totale de sept heures, les 4 et 5 juillet prochains à la Seine Musicale à Paris, en ciné-concert symphonique exceptionnel avec plus de deux-cents musiciens de Radio France. Après une tournée des festivals de cinéma d’été, le Napoléon version Abel Gance ressortira dans les salles françaises et finira par être diffusé sur France Télévisions et Netflix, partenaire officiel de la restauration.

Law and Order © 1969 Osti Films / National Educational Television / Zipporah Films / Météore Films Tous droits réservés

Les Années Déclic (France / 1984) de Raymond Depardon – en présence de Claudine Nougaret et Raymond Depardon [Raymond Depardon photographe]
Bye Bye Brasil (Brésil / 1980) de Carlos Diegues, avec José Wilker et Betty Faria – en présence de Lucy Barreto [Lucy Barreto Une productrice au Brésil]
Gilda (États-Unis / 1946) de Charles Vidor, avec Rita Hayworth et Glenn Ford – en présence de Tom Rothman, président de Sony Pictures Entertainment [Les 100 ans de la Columbia]
Law and Order (États-Unis / 1969) de Frederick Wiseman – en présence de Frederick Wiseman [Total Frederick Wiseman] ressortie française le 11 septembre
Les Parapluies de Cherbourg (France / 1964) de Jacques Demy, avec Catherine Deneuve et Nino Castelnuovo – en présence de Rosalie Varda-Demy et Mathieu Demy [Les 60 ans des Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy, Palme d’or 1964]

Les Parapluies de Cherbourg © 1964 Leo Weisse / Parc Film / Madeleine Films / Beta Film / MK2 Films / Ciné Tamaris
Tous droits réservés

Paris Texas (Allemagne / 1984) de Wim Wenders, avec Harry Dean Stanton et Nastassja Kinski – en présence de Wim Wenders [Les 40 ans de Paris Texas de Wim Wenders, Palme d’or 1984] ressortie française le 3 juillet
Scénarios (Suisse / 2024) de Jean-Luc Godard – en présence de l’assistant de Jean-Luc Godard Fabrice Aragno et de la productrice Mitra Farahani [L’ultime film de Jean-Luc Godard]
Les Sept samouraïs (Japon / 1954) de Akira Kurosawa, avec Toshiro Mifune et Takashi Shimura – en présence de Shion Komatsu de la Toho [Les 70 ans des Sept samouraïs] ressortie française le 3 juillet
La Vérité est révolutionnaire L’Aveu (France / 2024) de Yannick Kergoat – en présence de Costa-Gavras, Yannick Kergoat et Edwy Pinel [Le Siècle de Costa-Gavras]

L’Armée des ombres © 1969 Raymond Voinquel / Les Films Corona / Fono Roma / Studiocanal / Carlotta Films
Tous droits réservés

L’Armée des ombres (France / 1969) de Jean-Pierre Melville, avec Lino Ventura et Paul Meurisse – en présence de Juliette Hochart et Thierry Lacaze de Studiocanal / ressortie française le 5 juin
Bona (Philippines / 1980) de Lino Brocka, avec Nora Aunor et Phillip Salvador – en présence de Vincent Paul-Boncour de Carlotta Films / ressortie française le 25 septembre
Camp de Thiaroye (Sénégal / 1988) de Ousmane Sembene et Thierno Faty Sow, avec Sidiki Bakaba et Hamed Camara – en présence de Margaret Bodde de la Film Foundation
Johnny s’en va-t-en guerre (États-Unis / 1971) de Dalton Trumbo, avec Timothy Bottoms et Kathy Fields – en présence de Nicolas Seydoux de la Gaumont / ressortie française le 2 octobre
Manthan (Inde / 1976) de Shyam Benegal, avec Girish Karnad et Smita Patil – en présence de l’acteur Naseeruddin Shah et Shivendra Singh Dungarpur de la Film Heritage Foundation
Napoléon par Abel Gance Première partie (France / 1927) de Abel Gance, avec Albert Dieudonné et Vladimir Roudenko – en présence de Costa-Gavras et Frédéric Bonnaud de la Cinémathèque Française [film d’ouverture]

Bona © 1980 NV Productions / Kani Releasing / Carlotta Films Tous droits réservés

Quatre nuits d’un rêveur (France / 1971) de Robert Bresson, avec Isabelle Weingarten et Guillaume Des Forêts – en présence de Nathanaël Karmitz de MK2
Rosaura à dix heures (Argentine / 1958) de Mario Soffici, avec Juan Verdaguer et Susana Campos – en présence de Luis Alberto Scalella de Argentina Sono Film
La Rose de la mer (France / 1946) de Jacques De Baroncelli, avec Fernand Ledoux et Roger Pigaut – en présence de Sophie Seydoux de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
Shanghai Blues (Hong Kong / 1984) de Tsui Hark, avec Kenny Bee et Sylvia Chang – en présence de l’actrice Sylvia Chang
Sugarland Express (États-Unis / 1974) de Steven Spielberg, avec Goldie Hawn et Ben Johnson – en présence de Cassandra Moore de NBC Universal
Tasio (Espagne / 1984) de Montxo Armendariz, avec Patxi Bisquert et Enrique Goicoechea – en présence de Montxo Armendariz
Viol en première page (Italie / 1972) de Marco Bellocchio, avec Gian Maria Volonté et Fabio Garriba – en présence de Marco Bellocchio

Shanghai Blues © 1984 Film Workshop / Metropolitan Filmexport Tous droits réservés

Faye Dunaway : Faye (États-Unis) de Laurent Bouzereau – en présence de Faye Dunaway et Laurent Bouzereau
Jim Henson : Jim Henson Idea Man (États-Unis) de Ron Howard – en présence de Ron Howard
Kim Dong-ho : Walking in the Movies (Corée du Sud) de Lyang Kim – en présence de Kim Dong-ho et Lyang Kim
Michel Legrand : Il était une fois Michel Legrand (France) de David Hertzog Dessites – en présence de David Hertzog Dessites
Jacques Rozier : Jacques Rozier D’une vague à l’autre (France) de Emmanuel Barnault – en présence de Emmanuel Barnault
Elizabeth Taylor : Elizabeth Taylor Les Enregistrements perdus (États-Unis) de Nanette Burstein – en présence de Nanette Burstein
François Truffaut : François Truffaut Le Scénario de ma vie (France) de David Tebou – en présence de David Teboul et Serge Toubiana

Sugarland Express © 1974 Amblin Entertainment / Universal Pictures International France Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici