David Di Donatello 2024 : le palmarès

0
1330

Moi capitaine © 2023 Greta De Lazzaris / Archimede Film / Rai Cinema / Tarantula Belgique / Pathé Films
Tous droits réservés

En ce premier week-end du mois de mai 2024, pris en sandwich entre des jours fériés multiples, le cinéma européen a vécu au rythme des dernières cérémonies de prix récompensant le meilleur de l’année 2023. Le même jour, le vendredi 3 mai, ont été remis les Lola German Film Awards à Berlin, où le drame familial Sterben de Matthias Glasner a légèrement dominé avec quatre trophées, ainsi que 1 500 kilomètres plus au sud à Rome, les David Di Donatello du cinéma italien. Tandis que les prix allemands sont dotés de plusieurs centaines de milliers d’euros, les heureux élus transalpins doivent se contenter d’une réception auprès du président italien Sergio Mattarella.

D’un point de vue français, la particularité de cette 69ème cérémonie des David a été que les cinq longs-métrages nommés dans la catégorie reine du Meilleur Film ont d’ores et déjà été distribués en salles dans notre pays.

Comme le veut la nature même de ces compétitions cinématographiques, face aux grands gagnants de la soirée, au nombre de quatre, il doit y avoir des perdants. En l’occurrence, ce fut le cas de La Chimère de Alice Rohrwacher et de Vers un avenir radieux de Nanni Moretti, nommés respectivement treize et sept fois, et donc repartis bredouille. Le film à avoir remporté le plus de David est le drame de réfugié Moi capitaine de Matteo Garrone, déjà Lion d’argent de la Mise en scène au dernier Festival de Venise et victorieux dans sept catégories. Ainsi, le onzième film du réalisateur fait aussi bien que Gomorra en 2009 et légèrement moins bien que Dogman et ses neuf prix dix ans plus tard.

Le grand succès populaire du cinéma italien de l’année dernière, le drame conjugal Il reste encore demain de Paola Cortellesi remporte, quant à lui, quatre prix compétitifs. Il signe dès lors la confirmation de l’actrice devenue réalisatrice, qui avait été nommée auparavant sept fois pour son talent dramatique et qui avait déjà gagné le David de la Meilleure actrice en 2011 pour Nessuno mi puo giudicare de Massimiliano Bruno. Le vieux maître du cinéma italien Marco Bellocchio, déjà six fois victorieux avant son prix du Meilleur scénario adapté vendredi soir, remporte cinq David surtout techniques grâce à sa fresque historique L’Enlèvement. Enfin, l’acteur Elio Germano dans Palazzina Laf de Michele Riondino gagne son cinquième prix d’interprétation, après ceux pour Mon frère est fils unique et La nostra vita de Daniele Luchetti, Leopardi Il giovane favoloso de Mario Martone et Je voulais me cacher de Giorgio Diritti.

Avec cet ultime sacre d’une tournée internationale aussi longue que fructueuse, le Meilleur Film étranger Anatomie d’une chute de Justine Triet devient le septième film français honoré de la sorte, après Au revoir les enfants de Louis Malles, Cyrano De Bergerac de Jean-Paul Rappeneau, Un cœur en hiver et Nelly et Monsieur Arnaud de Claude Sautet, Ridicule de Patrice Leconte et Le Goût des autres de Agnès Jaoui. Au milieu des années 2010, Intouchables de Eric Toledano et Olivier Nakache et Amour de Michael Haneke avaient reçu le David du Meilleur Film européen, une catégorie abandonnée depuis 2019. La Palme d’or du dernier Festival de Cannes n’est que le deuxième film d’une réalisatrice lauréat de ce prix chez nos voisins italiens, après Le Goût des autres en 2001.

A titre de comparaison, le César du Meilleur Film étranger est à ce jour revenu à quatre réalisatrices : Jane Campion pour La Leçon de piano, Sofia Coppola pour Lost in Translation, Valerie Faris pour Little Miss Sunshine et, cette année-ci, Monia Chokri pour Simple comme Sylvain.

Il reste encore demain © 2023 Wildside / Vision Distribution / Sky Italia / Netflix Italia /
Universal Pictures International France Tous droits réservés

Meilleur Film : Moi capitaine de Matteo Garrone
Meilleur réalisateur : Matteo Garrone pour Moi capitaine
Meilleure actrice : Paola Cortellesi dans Il reste encore demain
Meilleur acteur : Michele Riondino dans Palazzina Laf, sans date de sortie en France
Meilleure actrice dans un second rôle : Emanuela Fanelli dans Il reste encore demain
Meilleur acteur dans un second rôle : Elio Germano dans Palazzina Laf, sans date de sortie en France
Meilleur scénario original : Il reste encore demain par Furio Andreotti, Giulia Calenda et Paola Cortellesi
Meilleur scénario adapté : L’Enlèvement par Marco Bellocchio et Susanna Nicchiarelli
Meilleur Film étranger : Anatomie d’une chute (France) de Justine Triet
Meilleur Documentaire : Laggiu qualcuno mi ama de Mario Martone, sans date de sortie en France
Meilleure photo : Moi capitaine – Paolo Carnera
Meilleur montage : Moi capitaine – Marco Spoletini

Palazzina Laf © 2023 Bravo Produzione / Palomar / Rai Cinema / BIM Distribuzione Tous droits réservés

Meilleurs décors : L’Enlèvement – Andrea Castornia et Valeria Vecellio
Meilleurs costumes : L’Enlèvement – Sergio Ballo et Daria Calvelli
Meilleure musique : Adagio, sans date de sortie en France – Subsonica
Meilleure chanson : « La mia terra » de Palazzina Laf, sans date de sortie en France – Diodato
Meilleur son : Moi capitaine – Maricetta Lombardo, Daniela Bassani, Mirko Perri et Gianni Pallotto
Meilleur maquillage : L’Enlèvement – Enrico Iacoponi
Meilleures coiffures : L’Enlèvement – Alberta Giuliani
Meilleurs effets visuels : Moi capitaine – Laurent Creusot et Massimo Cipollina
Meilleur Premier Film : Il reste encore demain de Paola Cortellesi
Meilleur Court-métrage : The Meatseller de Margherita Giusti
Meilleure production : Moi capitaine – Paolo Del Brocco, Matteo Garrone, Joseph Rouschop et Ardavan Safaee

L’Enlèvement © 2023 IBC Movie / Kavac Film / Rai Cinema / Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici