Top 10 – les meilleurs films de 2014

0
225

Profitons de ce week-end riche en cérémonies de récompenses (César, Spirit Awards, Razzie Awards et Oscars) pour publier notre propre bilan 2014. Il n’est jamais trop tard pour bien faire et voici les films qui ont marqué pour notre noble assemblée une année riche en événements cinématographiques. D’abord le classement des films, avec notre Top 10, suivi du détail par rédacteurs avec une évidence : nos goûts sont pour le moins divers avec trois films seulement apparaissant dans trois listes, Gone Girl, Mommy et Philomena ! Le trio de tête est serré avec un point qui sépare le trio de tête, selon le principe de 10 points pour une première place jusqu’à 1 point pour une dixième. La plupart des films présents ci-dessous le sont en apparaissant sur deux listes seulement, voire une seule pour le trio ex-aequo à la dixième place, les trois films étant cités en numéro un par trois de nos rédacteurs. Cinq des douze film ci-dessous ont été révélés à Cannes, dont quatre en compétition (Mommy, Nebraska, Saint Laurent, Winter Sleep). Dans l’ensemble des listes un peu de tout les genres, du drame, de la comédie, de l’expérimental, du fantastique, de l’introspectif, du cinéma d’auteur, du blockbuster, de la fiction, du documentaire, du cinéma d’animation, du film noir, du biopic, de l’action, de la vitesse, de la lenteur, du singe, du chat (ça c’est Gone Girl, le reste on vous laisse chercher) et du chien, mais aussi de l’Ours (en or), du cheval, du Céline Dion (aucun rapport avec ce qui précède), de la musique de giallo, du sable, de la neige en montagne, du huis-clos, des extérieurs, du garçon, de la fille, du cinéma de tous les pays (on n’a pas compté), de la poitrine chaude d’Eva Green mais aussi de l’Eva Green en frigo, du Nick Cave, de la cave, du Quinquin, du Concon, du Cucul, du Lego, de la maison troglodyte, des acteurs qui jouent des acteurs, du gay, du triste, du transgenre, des films nommés aux Oscars, d’autres qui ne le seront jamais, de la Scarlett en chair et en os ou en voix, un oiseau en liberté, des femmes privées de liberté, des hommes aussi, de la couleur beaucoup, du noir et blanc un peu, du grand large, du format 1.1, en bref de tout ou presque, on a certainement oublié quelque chose…

 

Voici notre classement annuel :
1er – Boyhood de Richard Linklater

2 – Gone Girl de David Fincher

3 – Mommy de Xavier Dolan

4 – The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson

5 – Pride de Matthew Warchus

6 – Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée ex aequo avec Nebraska d’Alexander Payne

8 – Philomena de Stephen Frears

9 – Night call de Dan Gilroy

10 – L’étrange couleur des larmes de ton corps d’Hélène Cattet et Bruno Forzani ex-aequo avec Saint Laurent de Bertrand Bonello et Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan

 

Le classement par rédacteurs :

Winter sleep 3

Le Top de Jean-Jacques Corrio

1) Winter Sleep ; 2) Sils Maria d’Olivier Assayas ; 3) Nebraska ; 4) Pride ; 5) Le Procès de Viviane Amsalem de Shlomi et Ronit Elkabetz ; 6) Maestro de Léa Fazer ; 7) Hippocrate de Thomas Lilti ; 8) Philomena ; 9) Dancing in Jaffa de Hilla Medalia ; 10) La Belle Jeunesse de Jaime Rosales

etrange couleur des larmes de ton coeur 01

Le Top de Mickael Lanoye

1. L’étrange couleur des larmes de ton corps (Hélène Cattet et Bruno Forzani)

Quelques années après l’incroyable Amer, le couple Hélène Cattet / Bruno Forzani nous livre un nouvel exercice de style brillantissime, à la croisée des chemins entre l’expérience sensorielle à la Ken Russell et le poème visuel érotique et macabre, dont les influences vont se chercher du côté de Dario Argento et du giallo en général. Une merveille.

2/3. Sabotage / Fury

Le prolifique David Ayer nous offre sa vision brut(al)e du cinéma d’exploitation populaire et subversif, en nous livrant deux séries B sévèrement burnées, qui lorgnent sans honte vers le bis pur et simple. Deux uppercuts de celluloïd destinés à un public friand de gros bourrinage : du pur plaisir immédiat et bien déviant, que l’amateur éclairé goûtera comme de l’hydromel.

4. Night call (Dan Gilroy)

Glauque, volontiers complaisant, l’électrochoc Night call va loin, très loin, et navigue entre les genres pour faire réfléchir le spectateur sur sa position même de spectateur. Une volonté volontiers subversive à l’ère de l’image-reine, se rapprochant de la démarche de maestros du film de genre, tels John Carpenter sur Invasion Los Angeles ou encore George A. Romero sur Diary of the dead. Plutôt de bonnes références, non ?

5. Gone girl (David Fincher)

Classe, fluidité, scénario à tiroirs, duo d’acteurs en état de grace… Le nouveau Fincher parvient à nous faire oublier le flottement artistique qui habitait ses derniers films : avec Gone girl, le réalisateur américain retrouve la puissance hypnotique de Zodiac. Si quelques défauts subsistent, le résultat reste proprement fascinant.

6/7. La grande aventure Lego / 22 Jump Street (Phil Lord et Chris Miller)

2014 aura donc vu plusieurs réalisateurs signer plusieurs films sur la même année ; après David Ayer c’est donc au duo Phil Lord / Chris Miller de nous livrer deux comédies renversantes. On en entend certains crier au priapisme écervelé, à l’hystérie et à la vulgarité, mais rendons nous à l’évidence : La grande aventure Lego et 22 Jump Street sont avant tout des merveilles de créativité comique

8. Les sorcières de Zugarramurdi (Álex de la Iglesia)

Quand Álex de la Iglesia retourne à ses premières amours (la comédie fantastique), cela donne Les sorcières de Zugarramurdi, une pochade déjantée aux accents franchement misogynes, mise en scène avec une inventivité folle et traversée d’éclairs absurdes vraiment réjouissants.

9. Young ones (Jake Paltrow)

Passé complètement inaperçu l’été dernier, Young ones est une ambitieuse fresque familiale sur fond de science-fiction. Puissant, tout en retenue, le film n’est pas sans évoquer, dans son universalité et sa force, un There will be blood dont l’hystérie et la fébrilité se seraient muées en froideur, en recul et en non-dits bouleversants.

10. La Planète des singes : l’affrontement (Matt Reeves)

L’année 2014 aura été une belle année pour le blockbuster en général : plusieurs studios nous auront livré des oeuvres intéressantes, ne prenant pas, et c’est un fait suffisamment rare pour être souligné, le spectateur pour un imbécile. Mais de X-Men – Days of the future past, Godzilla, Edge of tomorrow ou encore des Gardiens de la galaxie, on retiendra peut-être d’avantage la nouvelle livraison simiesque de La Planète des singes, tout bêtement parce que c’est celle qui nous fait attendre le plus impatiemment d’en découvrir la suite.

Films les plus attendus de 2015 : Bob l’éponge, Le film : Un héros sort de l’eau et Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (hé oui)

Boyhood-DI

Le Top de Pascal Le Duff

1) Boyhood ; 2) Under the skin de Jonathan Glazer ; 3) White God de Kornel Mundruczo ; 4) Nebraska ; 5) Whiplash de Damien Chazelle ; 6) Night Call ; 7) Gone Girl ; 8) 20 000 jours sur terre de de Iain Forsyth et Jane Pollard ; 9) Mommy ; 10) Mr Babadook de Jennifer Kent ; mentions spéciales à la série P’tit Quinquin de Bruno Dumont et aux documentaires At Berkeley et National Gallery de Frederick Wiseman

mommy 05

Le Top de Julien Mathon

1) Mommy 2) Gone Girl ; 3) The Grand Budapest Hotel ; 4) Dallas Buyers Club ; 5) Mister Babadook ; 6) Cold in July de Jim Mickle ; 7) Sin City : j’ai tué pour elle de Robert Rodriguez et Frank Miller ; 8) Nymphomaniac volume 1 + volume 2 de Lars Von Trier ; 9) The Homesman de Tommy Lee Jones ; 10) Her de Spike Jonze

boyhood 09

Le Top de Mayeul Permezel

1) Boyhood ; 2) Pride ; 3) Dallas Buyers Club ; 4) Un été à Osage County de John Wells ; 5) Mommy ; 6) Interstellar de Christopher Nolan ; 7) 12 years a slave de Steve McQueen ; 8) Philomena ; 9) Magic in the moonlight de Woody Allen ; 10) Her

saint laurent 11

Le Top de Léa Triomphe

1) Saint Laurent de Bertrand Bonello ; 2) The Grand Budapest Hotel ; 3) Philomena ; 4) Black Coal de Diao Yinan ; 5) Le Vent se lève de Hayao Miyazaki ; 6) Deux jours une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne ; 7) Le Promeneur d’oiseau de Philippe Muyl ; 8) Jimmy’s Hall de Ken Loach ; 9) Une nouvelle amie de François Ozon ; 10) White Bird de Gregg Araki

LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA un film de Isao Takahata

Le Top de Marie-France Aubert, par ordre alphabétique :

L’Amour est un crime parfait d’Arnaud et Jean-Michel Larrieu ; Le Conte de la princesse Kaguya de Isao Takahata ; Dragons 2 de Dean DeBlois ; Fidelio, l’odyssée d’Alice de Lucie Borleteau ; Les Gardiens de la Galaxie de James Gunn ; Gone Girl de David Fincher ; The Homesman de Tommy Lee Jones ; Interstellar de Christopher Nolan ; Le Sel de la terre de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado et Under the Skin

 

Retrouvez notre Top 2013
Retrouvez notre Top 2012
Retrouvez notre Top 2011
Top 5 des acteurs de l’année 2014 en cliquant sur ce lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici