Test DVD : L’intouchable, Harvey Weinstein

0
59
Movie producer Harvey Weinstein departs from New York Supreme Court with his new legal team for a hearing July 11, 2019 to ask for another delay in the start of his rape trial. - The trial is currently scheduled for September 9, 2019.Weinstein faces charges involving two different women -- one who alleges he raped her in 2013, the other that he forced her to perform oral sex in 2006. (Photo by TIMOTHY A. CLARY / AFP)

L’intouchable, Harvey Weinstein

Grande-Bretagne : 2019
Titre original : Untouchable
Réalisation :
Interprètes : Harvey Weinstein, ,
Editeur :
Durée : 1h35
Genre : Documentaire
Date de sortie cinéma : 14 août 2019
Date de sortie DVD : 3 janvier 2020

Une plongée au cœur de la saga la plus explosive de l’histoire du Cinéma : L’INTOUCHABLE raconte l’histoire de l’ascension et de la chute du magnat d’Hollywood Harvey Weinstein. Comment il a acquis et préservé sa toute-puissance au fil des décennies, même quand le scandale menaçait. D’anciens collaborateurs et plusieurs de ses accusatrices décrivent son mode opératoire, ainsi que les conséquences de ses abus sexuels présumés, dans l’espoir que justice soit faite et que les choses bougent enfin…

Le film

[4/5]

Un tel documentaire n’a jamais été réalisé, mais, il y a 3 ans, on pouvait aisément imaginer qu’un film à la gloire d’Harvey Weinstein arrive à voir le jour. Un film dans lequel il aurait été présenté comme étant un soutien important du Parti Démocrate, comme un homme soutenant la cause des femmes, mais, surtout, comme  étant un des plus grands producteurs d’Hollywood, au point d’être surnommé Harvey Scissorhands, « l’Homme aux soixante statuettes ». Seulement voilà, il y a un peu plus de 2 ans, le 5 octobre 2017 pour être précis, un article du New York Times a fait tomber l’homme de son piédestal. Certes, la chute aurait pu, aurait dû, avoir lieu beaucoup plus tôt car les pratiques de harcèlement de Weinstein étaient connues de l’ensemble de la profession du cinéma, étant même l’objet de blagues dans des séries télévisées ou lors de cérémonies comme celles des Oscars, mais l’homme était puissant, tant financièrement que médiatiquement et l’attaquer frontalement sans preuve inattaquable pouvait aboutir à la fin d’une carrière.

Il a fallu que le modèle italien Ambra Gutierrez coopère avec la police et obtienne un enregistrement audio dans lequel Weinstein faisait lui-même état de ses pratiques, puis l’article du New-York Times avec des témoignages accusant Weinstein de harcèlement sexuel pendant trois décennies, suivi 5 jours plus tard d’un article de Ronan Farrow dans le New Yorker, dévoilant les allégations de 13 femmes agressées sexuellement, pour qu’éclate au grand jour ce qui est devenu l’affaire Weinstein.

Le documentaire de la britannique Ursula Macfarlane retrace toute la carrière de Harvey Weinstein, depuis ses débuts durant lesquels l’ancien enfant grassouillet du Queens produisait des concerts de rock dans la ville de Buffalo, un domaine qui, en fait, ne l’intéressait guère. Son rêve, c’était le cinéma, c’était Hollywood. La suite logique fut donc la création de , une société de production et de distribution cinématographique que Harvey a fondée en 1979 avec son frère Bob et dont le nom a pour origine les prénoms de leurs parents, Miriam et Max. Ce récit qui passe par le rachat de Miramax par Walt Disney, les frères Weinstein gardant leur autonomie, puis la séparation avec Disney et la création de The Weinstein Company, est parsemé d’interviews qui sont bien entendu pour beaucoup dans l’intérêt du film.

Parmi ces interviews, les plus émouvantes sont celles de nombreuses femmes, comédiennes ou ex-future comédiennes, entravées dans leur carrière par Harvey Weinstein, employées ou assistantes de Harvey Weinstein, ayant été l’objet de harcèlement sexuel, voire de viols, de la part de ce prédateur qui a acheté le silence des femmes pendant des décennies. La plus connue est sans conteste Rosanna Arquette, la plus poignante étant Nannette Klatt. Parmi les hommes interviewés, il y a ceux qui, bien que proches de Weinstein, affirment n’avoir jamais rien su concernant son comportement avec les femmes et ceux que l’on sent gênés d’avoir su et de n’avoir rien dit. Il y a aussi, bien sûr, les interviews des journalistes d’investigation Jodi Kantor et Megan Twohey, du New-York Times, et Ronan Farrow, du New Yorker, tous les 3 à l’origine, par leurs articles en octobre 2017, de ce qui est devenu l’affaire Weinstein. Petite anecdote : Ronan Farrow est, du moins officiellement, le fils de Woody Allen, autre géant du cinéma américain trainant quelques casseroles, fondées ou pas, du fait de son comportement avec les femmes.

Il ressort du film que Harvey Weinstein est un homme au double visage, pouvant être très avenant dans certaines circonstances, mais également capable de recourir aux pires méthodes pour installer la crainte, un homme qui ne peut accepter qu’on lui dise non, que ce soit en affaires ou dans ses rapports avec les femmes. Un homme dont la boulimie est telle qu’il veut toujours plus de tout, d’oscars, de femmes dans son lit, un homme qui prétend toujours que tout ce qu’il a fait avec les innombrables femmes qui l’accusent était consenti. Il faut dire que, pour lui, c’est très simple : s’il a eu ce qu’il voulait, c’est que, forcément, c’était consenti !

Le DVD

[4/5]

Même si la qualité des images est moins importante pour un documentaire de ce type que pour un film de fiction, il n’empêche, on se doit de féliciter Le Pacte pour le transfert sur DVD de ce film. Quant au son, on a droit au très classique choix entre 5.1 et 2.0 pour une VO avec sous-titre français.

Un supplément de 20 minutes vient s’ajouter au film : une interview de la réalisatrice qui parle de son intérêt pour les sujets sensibles et douloureux ainsi que pour la résilience. Pour elle, Harvey Weinstein est un personnage mythique, la représentation médiatique de nombreuses autres personnes, pour qui les abus de pouvoir sont partie intégrante du pouvoir. Pour elle, l’affaire Weinstein est une étape dans le combat des femmes pour faire cesser les harcèlements dont elles sont l’objet de la part de certains hommes, mais ce n’est qu’une étape : Donald Trump ne continue-t-il pas à se targuer d’avoir agressé des femmes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici