Test DVD : Sans pitié

0
Le mélange, parfois hétéroclite, parfois percutant, est le maître-mot de Sans pitié, le troisième long-métrage du jeune réalisateur Byun Sung-hyun. S’y croisent et s’entrechoquent des références allant de Johnnie To jusqu’à Quentin Tarantino, indubitablement le pape stylistique de cette génération émergente de cinéastes. Les codes du film de gangster y trouvent alors une nouvelle jeunesse, certes, mais au prix d’un mécanisme de la manipulation dont les rouages se voient un peu trop souvent. De par sa structure dramatique profondément morcelée, avec un va-et-vient constant sur l’axe temporel à la fois propice à la perte des repères et à l’orchestration savante d’un suspense redoutable, le récit s’emploie simultanément à nous en mettre plein les yeux et les méninges, à force d’obliger le spectateur à rassembler différemment les pièces du puzzle, et à courir le risque réel de n’être qu’un simple exercice de style. L’exploit formel de la mise en scène, d’agencer sans le moindre temps mort l’intrigue de haut vol, a un peu trop tendance à attirer l’attention à lui, plutôt que de laisser se développer d’une façon tant soit peu organique la tension inhérente à l’univers carcéral dans un premier temps, puis à celui des grandes manœuvres clandestines pour déplacer la drogue à l’international et duper la police par la même occasion

Test DVD : Sleepless

0
On connaît la manie du cinéma hollywoodien de refaire à l’américaine des succès du cinéma hexagonal. (...) Il est par contre beaucoup plus rare que les grands studios d’outre-Atlantique s’intéressent de près à des films qui n’ont pas vraiment prouvé leur potentiel commercial lors de leur sortie chez eux. Sleepless fait donc un peu figure de curiosité, puisque l’original dont il s’inspire, Nuit blanche de Frédéric Jardin, n’avait guère mis en émoi le box-office lors de sa sortie sur les écrans français en novembre 2011. Nous étions également passés à côté à l’époque, en dépit de la présence du craquant Tomer Sisley en haut de l’affiche. Quoiqu’il en soit, nous ne pensons pas avoir perdu au change, puisque le premier film américain du réalisateur suisse Baran bo Odar est un film de genre convenablement divertissant. Comme c’est souvent le cas avec ces histoires de policiers incroyablement coriaces, il vaut mieux ne pas être trop regardant sur la cohérence de l’intrigue et encore moins sur son enracinement dans une quelconque réalité urbaine. Mais dans l’ensemble, il n’y a vraiment pas de quoi bouder notre plaisir face à ce spectacle d’évasion rondement mené.

À (re)voir sur Netflix : Lucky Luke / Dujardin au Far West

0
Ouest sauvage, 1844. Dans une modeste exploitation fermière, la famille Luke prend du bon temps, le petit John, 9 ans, s’amusant tranquillement, déguisé en sioux. Une bande de desperados arrive à l’horizon. L’affrontement inévitable laissera les parents sur le carreau et John orphelin, transi de froid, écrasé de douleur, avec le surnom de « Lucky Luke ».

Test Blu-ray : Celebrity

0
Avec Celebrity, Woody Allen mettait le doigt en 1998 sur une des dérives du vedettariat qui allait exploser quelques années plus tard avec la multiplication des « stars » de pacotille recherchant la notoriété à tout prix : les premières diffusions de Big Brother et autres Loft Story

Test Blu-ray : Falcon rising

1
Falcon rising est un bon petit film de baston old school, au cœur duquel White débarque à Rio et va débarrasser les favelas de bon nombre de ses parasites. Fun, rythmé et d'une désarmante sincérité (pas l'ombre d'un gag ou du moindre petit second degré ici, on n'est pas dans Black dynamite), le film propose des séquences d'action à intervalles très réguliers

Test DVD : Hell’s ground

0
Si l’on se fie à l’adage selon lequel tout ce qui est rare est précieux, la valeur d’un film tel que Hell’s ground est tout simplement inestimable. Ce film d’horreur met en scène des zombies et un golmon cannibale en burqa poursuivant de jeunes cons en forêt...

Test DVD : Geneviève de Brabant

0
La particularité première de Geneviève de Brabant, qui lui vaudra sans aucun doute d’attirer l’attention du cinéphile, est celle d’avoir été écrit par Riccardo Freda, un des noms les plus prestigieux du péplum et du fantastique italien.

Test DVD : Loin de mon père

1
Le scénario de "Loin de mon père" est une adaptation de "Loin de son absence", un roman écrit par Shez, une écrivaine israélienne, elle-même victime d'inceste dans son enfance. Le film raconte l'existence de Tami, une jeune femme d'une vingtaine d'années, qui vit en couple avec Moshe, un homme qui a environ 30 ans de plus qu'elle. Cet homme, c'est son propre père.

Test Blu-ray : La môme vert de gris

0
Encore assez méconnus de nos jours, malgré de fracassants succès populaires dans les salles des années 50/60, les films de la saga « Lemmy Caution » se résument le plus souvent, dans l’esprit des cinéphiles, à un Alphaville signé Jean-Luc Godard, et finalement assez éloigné de l’esprit original de la franchise. Créé par Peter Cheyney dans les années 30, le personnage de Lemmy Caution s’est vu popularisé en France par la fameuse « Série Noire » de chez Gallimard : les deux premiers livres de l’illustre collection de polars étaient deux romans de Cheyney mettant en scène le fameux agent du FBI. Moins de dix ans après la publication du premier livre en France, Lemmy Caution connaitrait l’insigne honneur d’être adapté au cinéma, dans La môme vert de gris de Bernard Borderie (1953). C’est Eddie Constantine qui prêterait ses traits au détective / agent / espion / tombeur de ces dames et dur à cuire, pour le plus grand plaisir du public, puisque La môme vert de gris connut un immense succès à sa sortie.

Test Blu-ray : Exte – Hair extensions

0
Petit à petit, et grâce à l’acharnement d’une poignée d’éditeurs passionnés, les films de Sono Sion commencent à devenir un peu plus visibles sur le marché français de la vidéo. Bien sûr, seuls huit de ses 35 longs-métrages sont pour le moment disponibles en France en DVD ou Blu-ray, mais c’est un (bon) début. Exte : Hair extensions, qui débarque ce mois-ci sous la bannière de HK Vidéo, n’est certes pas son film le plus récent –il date de 2007, et a donc déjà presque 10 ans– mais il est assez représentatif de l’esprit délicieusement foldingue de son auteur, et méritait amplement une sortie en DVD et Blu-ray.

Test Blu-ray : L’homme qui venait d’ailleurs

0
La mort inattendue de David Bowie début janvier 2016 a amené beaucoup de cinéphiles à se pencher sur l’empreinte que l’artiste avait pu laisser dans l’histoire du cinéma. Régulièrement aperçu dans des nanars ou films très dispensables (Série noire pour une nuit blanche, Gunslinger's revenge...), Bowie avait également, en environ 40 ans de carrière au cinéma, côtoyé quelques grands noms du septième Art (Martin Scorsese, David Lynch, Nagisa Oshima, Christopher Nolan...).

Test Blu-ray : Song to Song

0
Sensible, grandiose, bouleversant, Song to Song fait partie de ces films qui ont tendance, lorsqu'ils se terminent, à provoquer chez le spectateur un sentiment de vide quasi-cosmique, l'impression diffuse et durable d'avoir vu une œuvre à la fois monumentale et presque trop « grande » pour lui – comme si même le fait d'en parler -et encore plus d'en rédiger une critique- était vain, désespérément vain dans le sens où le film par lui-même exprime déjà tout, et d'une façon autrement plus limpide que nous ne pourrions jamais l'approcher avec des mots. Comme tous les films de Terrence Malick ou presque, Song to Song se « vit » beaucoup plus qu'il ne s'analyse ou ne se raconte. C'est rare dans une vie de cinéphile, quand un film parvient à lui-seul à imposer le silence, surtout de la part de cinéphiles aussi bavards que nous autres sur critique-film, qui aimons tout particulièrement, comme tous les critiques, parler pour ne rien dire au final de plus que quelques évidences.

Restons connectés

3,969FansJ'aime
4,448SuiveursSuivre
1,960AbonnésS'abonner

Derniers articles

Royan 2022 : ça commence aujourd’hui

0
Historiquement, le département de la Charente-Maritime est plutôt bien fourni en termes de festivals de cinéma. Il y a bien sûr celui de La Rochelle, qui a soufflé ses cinquante bougies en juillet dernier.

Critique : Novembre

0
A l'image des attentats du 11 septembre 2001 sur le sol américain, ceux à Paris et en banlieue proche en novembre 2015 ont généré un écho filmique des plus soutenus. En effet, quelques années de recul à peine auront suffi pour libérer les esprits et les langues, dans une vaste opération de récupération cinématographique de ce trauma collectif.

Test DVD : HPI – Haut Potentiel Intellectuel – Saison 2

0
Deuxième saison oblige, l’effet de surprise n’est plus tout à fait le même, et les auteurs de la série HPI - Haut Potentiel Intellectuel tentent tout de même de faire évoluer les personnages, et notamment celui de Morgane Alvaro / Audrey Fleurot.

Nicole Kidman lauréate de l’AFI Life Achievement Award 2023

0
Suite et fin de notre rattrapage de l'actualité des prix de cinéma inhabituellement surchargée mardi dernier, le 22 novembre. Après avoir dû reporter pendant deux ans son dernier prix honorifique à cause de la crise sanitaire, l'American Film Institute peut enfin tourner la page.

Independent Spirit Awards 2023 : les nominations cinéma

0
La saison 2022/23 des prix américains de cinéma a démarré mardi dernier, le 22 novembre, avec l'annonce des nominations aux Independent Spirit Awards. Elle a été présentée en ligne par les acteurs Taylour Paige, lauréate du prix de la Meilleure actrice l'année dernière pour Zola de Janicza Bravo, et Raul Castillo, nommé en 2019 pour We the animals de Jeremiah Zagar.