Test DVD : Monsieur

0
Rohena Gera montre l'évolution de la relation sentimentale entre un "maître" et sa "servante" avec beaucoup de tact et de savoir faire cinématographique.

Test DVD : Le Chemin de Halima

0
On peut considérer que les cinq dernières minutes du film comptent parmi les plus belles et les plus émouvantes qui nous aient été proposées au cinéma ces dernières années.

Test Blu-ray : La ch’tite famille

0
Curieux de nouveaux sujets, Dany Boon s’est toujours refusé à faire une suite à Bienvenue chez les Ch’tis. Pour la première fois, il s’en rapproche avec ce nouvel éloge du bon sens venu du Nord. Il a déjà mieux croqué les particularismes de sa région natale et du milieu BCBG parisien. Les personnages des deux milieux sont crédibles mais hélas trop outrés dans cette charge légère contre les a priori entre classes sociales.

Test Blu-ray : Utu

0
Commençons avec un petit point lexical : en langue maori, le terme « Utu » désigne la vengeance, telle une illustration locale de la loi du Talion. Si cette petite précision n’est certes pas nécessaire pour apprécier Utu à sa juste valeur, elle permettra néanmoins de cerner les motivations du réalisateur Geoff Murphy. Car derrière la reconstitution soignée et rigoureuse des affrontements sanglants ayant opposé maoris et pakehas (Néo-Zélandais d'origine anglo-saxonne ou européenne) durant la deuxième moitié du XIXème siècle, Utu ne cache pas bien longtemps sa véritable nature : celle d’un grand film guerrier adepte du mélange des genres, utilisant les événements historiques comme toile de fond sans jamais en devenir prisonnier, dans le but évident de nous livrer une fresque puissante et à « hauteur d’homme », et au final un véritable chef d’œuvre qui s’avérera par bien des aspects le précurseur du travail de Mel Gibson en tant que cinéaste.

Test Blu-ray : Shine – Édition 20ème Anniversaire

0
20 ans après sa sortie dans les salles, Shine demeurait un excellent souvenir de cinéma, dont l’empreinte vivace qu’il avait laissé sur nos mémoires étaient liées à quelques séquences très fortes et bouleversantes, le tout étant porté par l’interprétation habitée d’un Geoffrey Rush alors quasiment inconnu des spectateurs européens.

Test Blu-ray : Braven

0
La carrière de Jason Momoa (à ne pas confondre avec Jason Maoam, qui est juste un mec marrant parce qu’il a un nom de paquet de bonbons) se divise en plusieurs parties, que l’on distinguera aisément les unes des autres. De ses débuts 1999 et jusqu’en 2009, il se démarque par une image de pur beau gosse un peu bad boy et bodybuildé à l’aide de rôles récurrents dans des séries très populaires, faisant partie de celles que nul n’assume réellement d’avoir pu regarder / aimer un jour : Alerte à Malibu, North Shore : Hôtel du Pacifique, Stargate Atlantis…

Test Blu-ray : Pop Team Epic – Intégrale Saison 1

0
La série Pop Team Epic est adaptée d’un manga au format quatre cases, auto-proclamé « de merde » et publié en ligne depuis 2014, que l’on doit à l’imagination de Bukubu « Bkub » Okawa. Ouvertement loufoque, voire même volontiers bizarre, ce dessin animé d’un nouveau genre ne suit aucune trame narrative, chaque épisode s’imposant comme un enchaînement de sketches et parodies, mené tambour-battant et s’avérant souvent aussi débile qu’efficace.

Test DVD : Au nom des femmes

0
S’inscrivant grosso-modo dans le même créneau qu’Erin Brockovich en termes d’immersion au cœur de la vie d’une femme bien décidée à mener jusqu’au bout sa lutte pour la liberté, Au nom des femmes – Le combat de Judy Wood semble un peu sorti de nulle-part. Sorti en 2018, le film réalisé par l’inconnu Sean Hanish retrace l’histoire vraie de Judy Wood, avocate en immigration qui a changé la loi sur l'octroi de l'asile aux États-Unis pour sauver la vie des femmes. Un sujet complexe et passionnant pour un film qui, autant l’affirmer d’entrée de jeu, s’avère sincère, toujours juste et émotionnellement puissant, sans jamais cependant recourir à une sentimentalité exagérée.

Test Blu-ray : A l’ombre des potences

0
En 1954, la découverte de Johnny Guitar a littéralement fait exploser la popularité de Nicholas Ray, surtout dans le cercle – pas si fermé – des amateurs de westerns. Le film est d’ailleurs de nos jours toujours considéré comme l’un des plus grands classiques du genre, et constitue souvent même une « date » dans l’esprit des cinéphiles, dans le sens où il s’agissait du tout premier (du seul ?) western à proposer au public un discours ouvertement féministe, et que le film était une œuvre tellement originale et lyrique qu’elle contribuerait largement à faire « bouger les lignes » du genre dans les années qui suivraient. Ainsi, soixante-cinq ans après, on ne pourra que s’étonner à la découverte d’À l'ombre des potences : il s’agit en effet d’un western antérieur à Johnny Guitar, puisque Nicholas Ray l’a tourné en 1955, mais il ne possède aucunement le caractère « révolutionnaire » du long-métrage mettant en scène Joan Crawford et Sterling Hayden. Au contraire, À l'ombre des potences s’impose comme le représentant d’un classicisme absolu, ne débordant jamais réellement du genre qu’il aborde, et ne possédant pas du tout la portée sociale et quasi-politique de son film précédent.

Test DVD : Uniformes et jupon court

0
"Uniformes et jupon court" est un film qui donne beaucoup de plaisir au spectateur et qu'il serait injuste de qualifier de simple ébauche de ses chefs d'œuvre futurs.

Test DVD : Demi-soeurs

0
Depuis le succès inattendu de Tout ce qui brille en 2010, et sous l’impulsion d’une poignée de comédies américaines dont la particularité était d’être portées par des femmes (Mes meilleures amies, Sisters, Les flingueuses, Ghostbusters…), les producteurs français se sont engouffrés dans la brèche de la « comédie de filles » à tendance un peu trash. Les gazelles, Jamais le premier soir, Sous les jupes des filles, Faut pas lui dire, Going to Brazil, Loue-moi, Milf… Les films se suivent à intervalles réguliers, se ressemblant même parfois vaguement entre eux, au point que l’on puisse les confondre. Le seul moyen afin que l’on ne confonde pas le film avec les autres est donc d’imposer des actrices à forte personnalité.

Test Blu-ray : Replicas

0
Marquant le grand retour de Keanu Reeves à la science-fiction, Replicas était un projet singulier, jonglant à la fois avec des concepts purement « scientifiques » (intelligence artificielle, clonage) et d'autres nettement plus « spirituels » (âme, souvenirs). De fait, le script imaginé par Chad St. John sur un sujet de Stephen Hamel a du poser un réel problème de conscience au réalisateur Jeffrey Nachmanoff, qui a remplacé Tanya Wexler qui devait initialement mettre en scène le film. Comment en effet mettre en images des concepts aussi radicalement différents ? Comment réussir le tour de force de garder un pied dans la « rigueur » scientifique et aborder des idées aussi abstraites que celles d’effacer de la mémoire de quelqu'un toute référence à une personne donnée ?

Restons connectés

3,969FansJ'aime
4,448SuiveursSuivre
1,960AbonnésS'abonner

Derniers articles

Critique Express : Tori et Lokita

Hallelujah, les frères Dardenne sont de nouveau en grande forme, et on retrouve dans "Tori et Lokita" tout ce qu'on a toujours aimé dans leur cinéma : ce côté nerveux, cette absence totale d'afféterie et de grandiloquence, la pugnacité dont font preuve leurs personnages pour s'en sortir dans des conditions difficiles.

Livre : Which Side Are You On ? (Anthony Hayward)

A désormais 86 ans, Ken Loach n'a plus rien à prouver. Il a gagné les prix des plus prestigieux festivals à travers le monde. De surcroît, il s'est imposé depuis des décennies comme l'un des réalisateurs majeurs du cinéma britannique.

Critique Express : Un beau matin

Ce nouveau film d'une réalisatrice qui prend une place de plus en plus importante dans le cinéma français faisait partie des meilleurs films présentés en mai dernier durant le Festival de Cannes où il apparaissait dans la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs.

Test Blu-ray 4K Ultra HD : Resident Evil – Bienvenue à Raccoon City

0
Contrairement aux films imaginés et mis en boite par Paul W.S. Anderson, on sent bien que la volonté de Johannes Roberts avec Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City est de coller à l'intrigue des deux premiers jeux vidéo...

Test Blu-ray : La Mort marche en talons hauts

0
C'est Artus Films qui sort en Blu-ray La Mort marche en talons hauts, et il s'agit vraiment de la confirmation que le nom de Luciano Ercoli mérite vraiment d'être inscrit en haut de la liste des plus grands réalisateurs de Giallo dans les années 70.