Test Blu-ray : Hors contrôle

0
201

 
États-Unis : 2016
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : , Brendan O’Brien
Acteurs : Jeff Bridges, Ben Foster, Chris Pine
Éditeur :
Durée : 1h38
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 17 août 2016
Date de sortie DVD/BR : 2 janvier 2017

 

 

Dave et Mike, frères et rois de la fête, sont mis sous pression par leur entourage qui leur réclame de se ranger. Grâce à une annonce en ligne, ils trouvent deux femmes parfaites pour les accompagner au mariage de leur soeur à Hawaï, mais les deux garçons se retrouvent complètement dépassés par ce duo qui s’avère en réalité encore plus incontrôlable qu’eux…

 

 

Le film

[4/5]

Hors contrôle est la dernière comédie trash mettant en scène . Pour ceux et celles qui l’auraient oublié, Zac Efron était entre 2006 et 2008 le héros de la saga High school musical pour Disney, et accessoirement l’idole des adolescentes du monde entier. Le temps l’ayant effacé des esprits pubères, l’acteur exploite depuis quelque temps maintenant son physique de jeune premier dans la comédie graveleuse US, avec un certain succès d’ailleurs : après Dirty Papy (71 millions de dollars de recette) et Nos pires voisins 1 & 2 (370 millions à eux-deux), Hors contrôle a également rencontré son public avec 76 millions de recettes au box-office mondial, et presque 210.000 entrées en France.

Sachant pertinemment ce que le public attend de lui, Zac Efron ne cherche d’ailleurs pas à changer de registre : sa composition en tant que « clown blanc » face à une personnalité comique exubérante fait toujours indéniablement le job, et Hors contrôle ne déroge pas à la règle – mais qu’importe finalement, puisque le spectateur rira franchement au spectacle des mésaventures de ces frères fêtards à la recherche de l’âme sœur. Hors contrôle permet également au cinéaste Jake Szymanski de reformer le duo d’actrices de Life after Beth, et , dont l’alchimie et le timing comique fonctionnent plutôt bien à l’écran. Mais côté zygomatiques, la véritable révélation du film se situe dans le personnage de Mike, campé par , co-créateur / acteur de la série Workaholics et littéralement extraordinaire dans ce rôle de beauf complètement azimuté.

Stupide mais souvent hilarant, porté par les compositions d’acteurs imparables (en particulier de la part de l’inénarrable Adam Devine donc), réalisé par un vieux briscard du rire rodé à l’efficacité comique par presque dix ans de vidéos tournées pour le Saturday Night Live ou Funny or die, Hors contrôle remplit indéniablement son contrat : celui de faire rire le spectateur, de le divertir franchement, pendant un peu plus d’une heure et demie.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Comme d’habitude avec 20th Century Fox, le Blu-ray de Hors contrôle est proposé dans un écrin HD du tonnerre, rendant justice à la fois au support et au boulot de Jake Szymanski et son équipe sur l’image et le son. Piqué, niveau de détail, couleurs, profondeur de champ, il n’y a pas grand chose à redire, tout juste remarque-t-on une légère baisse de définition sur certains plans épars. Côté son, la version originale proposée en DTS-HD Master Audio 7.1 nous propose une immersion du tonnerre : finement et habilement spatialisée, elle nous emporte littéralement au cœur du film. La version française simplement mixée en DTS 5.1 a un peu de mal à tenir la comparaison, mais se révèle spectaculaire et fun, avec des effets dans tous les sens et le renfort régulier du caisson de basses. Du très beau boulot.

Côté interactivité, outre un intéressant –et très amusant– commentaire audio du réalisateur Jake Szymanski, les bonus présents sur la galette nous réserveront leur lot d’éclats de rire, puisqu’elles consistent en un peu plus d’une heure de scènes coupées et/ou étendues, d’improvisations diverses et autres punchlines non conservées dans la version finale. On découvrira notamment un arc narratif tournant autour d’un cochon que les mariés vont déguster à Hawaï, complètement disparu du montage final, de même que de nombreuses punchlines et impros balancées par les acteurs sur le plateau. On continuera avec un bêtisier (en partie déjà visible dans le générique de fin du film) et quelques featurettes dédiées au tournage du film, en grande partie tournées pour la déconne puisqu’elles étaient destinées au site Internet Funny or die. On terminera le tour de cette interactivité aussi foisonnante que réjouissante par les traditionnelles bandes-annonces et une galerie photos.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici