Test Blu-ray : La belle de San Francisco

0
Réalisé en 1945, La belle de San Francisco était en quelque sorte un film « événement » pour la Republic Pictures, dans le sens où on célébrait cette année-là les dix ans d’existence du studio. Pour célébrer cet événement en bonne et due forme, un confortable budget de 600.000 dollars fut alloué au projet, dont la réalisation fut confiée à Joseph Kane...

Test Blu-ray : Au bout des doigts

0
En toute honnêteté, à quoi peut-on encore s’attendre d’à peu près original de la part des films à apprentissage miraculeux, genre ultra-balisé par excellence, où le héros arrive à surmonter toutes les difficultés que la vie lui réserve pour accomplir à la dernière minute son sort glorieux ? Au bout des doigts ne semble même plus faire d’effort pour varier tant soit peu la formule usée jusqu’à la corde du saut d’obstacles social, discipline oh si édifiante à laquelle il existe une seule et unique option de conclusion. Avant l’épilogue sur la consécration inévitable, le récit s’évertue donc à multiplier les impasses improbables, tout en ayant à cœur d’insister sur le bon fond du protagoniste, ce pauvre petit qui aurait préféré jouer éternellement avec Michel Jonasz au piano, plutôt que de grandir et de faire face comme un adulte à ses contradictions existentielles. (…) Heureusement pour lui, mais pas forcément pour nous spectateurs plus si crédules dans le domaine romantique, il trouve une compagne prête à lui pardonner ses pires mensonges avec un grand sourire. Elle n’est pas belle, la vie des surdoués au cinéma ?

Test Blu-ray : Soeurs d’armes

0
A une époque où, sous l’impulsion – entre autres – de la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations Marlène Schiappa, une espèce de néo-féminisme hardcore semble dominer les médias français, il semble presque « logique » d’avoir vu se monter en France, en l’espace de quelques mois seulement, deux long-métrages, naturellement mis en scène par des femmes, ayant pour sujet les femmes soldats kurdes (YPJ) luttant armes au poing contre l’idéologie de Daesh : Les filles du soleil (2018, 31.000 entrées) et Sœurs d’armes (2019, 85.000 entrées). Ainsi, si ces deux films semblent parfaitement s’intégrer dans « l’air du temps » de la sphère médiatique, le sujet ne semble pas encore réellement passionner le public.

Test Blu-ray : Vierges

0
Sous ses allures de chronique désabusée de la jeunesse israélienne, Vierges est un film utilisant un élément fantastique afin d'illustrer symboliquement le récit initiatique qu'il met en scène. A l'origine de cette plongée dans le fantastique

Test Blu-ray : Inside man – Most wanted

0
Inside man : Most wanted est une suite d’Inside man : L’homme de l’intérieur, le très efficace petit thriller mis en scène par Spike Lee en 2006. Treize ans plus tard, c’est M.J. Bassett que l’on retrouve derrière la caméra ; un nom relativement prestigieux quoi qu’un peu oublié ces dernières années… Découvert en 2002 avec le très intéressant La tranchée, Bassett confirmerait par la suite son statut de valeur sure du cinéma fantastique avec Wilderness (2006), Solomon Kane (2009) et Silent Hill : Revelation (2012). En 2016, le cinéaste que l’on avait connu à ses débuts sous le patronyme de Michael J. Bassett deviendrait officiellement M.J. Bassett, puisqu’elle révélerait être « transgenre », à la façon des frères Wachowski, devenus sœurs Wachowski en 2012 et 2016. Mais trêve de digressions et parlons plutôt du film.

Test Blu-ray : Les pionniers de la Western Union

0
Après Le retour de Frank James, Fritz Lang continuait en 1941 son exploration des vastes étendues du Far West avec un deuxième western américain : Les pionniers de la Western Union. Comme son titre l’indique, le film entreprend de faire revivre au spectateur la grande épopée de la première ligne télégraphique traversant les États-Unis.

Test Blu-ray : Out of time

0
Presque dix ans après Le diable en robe bleue (1995), Carl Franklin et Denzel Washington se sont retrouvés en 2003 sur le projet Out of time, un nouveau polar sous perfusion de « Film Noir » des années 40/50...

Test Blu-ray : Fast & Furious – Hobbs & Shaw

0
Toujours plus énorme, toujours plus fun : Hobbs & Shaw fait partie de ces actioners s'imposant comme les fils spirituels de Commando, True lies ou Bad boys II. Réussissant le tour de force d'être à la fois un blockbuster d'action survitaminé enchainant les scènes d'action les plus folles et les plus surréalistes et une comédie efficace multipliant les vannes et les joutes verbales, non seulement entre Dwayne « The Rock » Johnson et Jason « Le Stath' » Statham, mais également avec d'autres personnages, dont certains invités de marque tels que Ryan Reynolds, Helen Mirren ou Kevin Hart, qui s'offrent des apparitions remarquées et hilarantes.

Test Blu-ray : Coupable ressemblance

0
Si le principal titre de gloire de la filmographie de Joseph Ruben est le solide psycho-killer Le beau-père (1987), il n’en a pas moins signé quelques petits films moins connus, mais également intéressants. Coupable ressemblance fait partie de ceux-ci.

Test Blu-ray : The dead don’t die

0
Après s'être attaqué il y a quelques années au western (Dead man, 1995) puis au film d'action (Ghost dog, la voie du samouraï, 1999), Jim Jarmusch fait à nouveau le choix d'investir un genre et d'en détourner les codes afin de les adapter à son style, à son univers unique. Et il n'y a pas le moindre doute à avoir, The dead don't die, c'est du Jarmusch pur jus. On retrouve dans ce faux film d'horreur tous les éléments qui ont fait sa réputation et contribué à lui ériger la carrière que l'on connaît : rythme lent et contemplatif, humour à froid, casting composé de stars...

Test Blu-ray : Le silence est d’or

0
Avant d'aborder le film en lui-même, il convient d'évacuer d'entrée de jeu les éventuelles craintes que vous aurez pu ressentir à la lecture du synopsis : Le silence est d'or met en scène un triangle amoureux qui, chez un autre cinéaste que René Clair, aurait pu donner naissance au mélo le plus sirupeux qui soit. Rassurez-vous : craindre les excès dans le pathos ou la guimauve reviendrait à oublier la fantaisie naturelle du cinéaste français, qui nous propose ici une brillante relecture de « L'école des femmes » de Molière, transposée à l'époque des débuts du cinéma.

Test Blu-ray : La baie sanglante

0
Si Mario Bava a contribué à créer le genre « giallo » avec La fille qui en savait trop (1963) puis avec Six femmes pour l'assassin (1964), dans lequel il introduira certains des motifs les plus emblématiques du genre (le meurtrier masqué, le fétichisme du couteau brillant et des mains gantées de noir), les bases du genre tel qu'il inonderait les écrans du monde entier durant les années 70 seraient surtout posées par Dario Argento avec L'oiseau au plumage de cristal (1970).

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test Blu-ray : Tous les dieux du ciel

0
Pure œuvre d’ambiance, visant le plus souvent – et parvenant régulièrement – à mettre le spectateur très mal à l’aise vis-à-vis de ce qui lui est montré, Tous les dieux du ciel étonne par la radicalité de ses partis pris esthétiques.

Critique : Basta Capital

0
Les messages sociaux, économiques et politiques présentés dans le cadre de ce divertissement ont beaucoup de force et les côtés comiques générés par la situation beaucoup de saveur.

Test DVD : Les enquêtes du commissaire Van Der Valk – Saison 1

Les enquêtes du commissaire Van Der Valk est une série schizophrène. Mais elle souffre d’un genre de schizophrénie qui, finalement, devrait permettre de la rendre d’autant plus attachante. Il s’agit d’une série britannique, et du reboot d’une série très méconnue chez nous, ayant connu cinq saisons entre 1972 et 1992.

Test DVD : Une sirène à Paris

En 2020, Mathias Malzieu revient au cinéma avec Une sirène à Paris, adaptation de son propre roman sorti en 2019, et, comme si cela ne suffisait pas, il a également sorti un nouveau disque avec Dionysos.

Test Blu-ray : Coupable ressemblance

0
Si le principal titre de gloire de la filmographie de Joseph Ruben est le solide psycho-killer Le beau-père (1987), il n’en a pas moins signé quelques petits films moins connus, mais également intéressants. Coupable ressemblance fait partie de ceux-ci.