Test Blu-ray : Wolfcop

1
203


Canada : 2014
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h19
Genre : , Comédie
Date de sortie DVD/BR : 2 juin 2015

 

 

Lou Garou est un flic alcoolique qui a pris pour habitude de se réveiller dans les endroits les plus improbables avec une sérieuse gueule de bois. Rien de très surprenant en fait, jusqu’au jour où les scènes de crimes sur lesquelles il est appelé à enquêter commencent à lui sembler bien familières. Il réalise en outre que sa vue, son ouïe et son flair, ou plus exactement son odorat, sont tout à coup décuplés. Ayant compris qu’il est atteint de lycanthropie galopante, Lou Garou va tenter de devenir un homme meilleur le jour alors qu’il est un animal la nuit…

 

 

Le film

[3,5/5]

Délire potache et provoc’ en provenance du Canada, débarque dans les bacs de vos revendeurs DVD / Blu-ray sans que personne ne l’ait vraiment vu venir. Accompagné par son affiche somptueuse signée par le collectif The (Hobo with a shotgun, The innkeepers, Father’s day…), le film de suit le destin contrarié d’un officier de police nommé Lou Garou (sic), qui se retrouve bien malgré lui transformé en loup-garou. Qu’à cela ne tienne, le flic alcoolique et démissionnaire qu’il était deviendra un lycanthrope redresseur de torts, bien décidé à faire respecter la loi… Si l’intrigue du film évoque naturellement le célèbre Flic ou zombie (Mark Goldblatt, 1988), le film de Dean n’en a tout de même pas tout à fait l’étoffe.

Cela dit, le résultat vaut tout de même son pesant de cacahuètes, notamment en ce qui concerne la transformation du héros en loup-garou, qui débute par un membre inhabituel : son pénis ! parvient donc, au fil de ses outrances, à remporter par moments une franche adhésion. Certaines séquences valent vraiment le visionnage de ce petit délire fauché et imaginatif, la réalisation est très originale (mais souffre un peu d’un manque de moyens flagrant), et le tout est globalement recommandable, dans un esprit fauché mais frondeur. La bonne humeur est de mise, aussi fermera-t-on les yeux sur un petit ventre mou dans la narration, surtout entre le premier quart d’heure et la « métamorphose » proprement dite, qui tarde un peu à arriver. On notera également qu’une suite est annoncée pour l’année prochaine : on a hâte de voir le résultat !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est qui nous permet donc de découvrir sur support Blu-ray. Si la photo un poil cheapos ne permet certes pas un rendu digne des plus grands films du genre horrifique, le piqué s’avère d’une précision redoutable, les couleurs sont franches et nettes et les noirs bien gérés : les nombreuses scènes nocturnes sont très propres, sans bruit vidéo disgracieux. Côté son, l’éditeur nous propose comme à son habitude deux mixages DTS-HD Master Audio 7.1 : on privilégiera naturellement la VO, plus ample et enveloppante que sa consœur française, qui propose de plus un doublage un peu faiblard, assuré par les doubleurs habituels des productions Private.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose une série assez conséquente de bonus intéressants : un long making of enthousiaste autant qu’enthousiasmant, un commentaire audio du film assuré par le réalisateur, la formidable bande-annonce ayant servi à financer le montage du film, une courte sessions de scènes coupées et alternatives (contenant quelques improvisations assez drôles), une galerie de photos et un clip vidéo du groupe Rah Rah (« Henry »), réalisé par en 2010 et mettant déjà en scène un loup-garou (en voila un qui a de la suite dans les idées). Ces suppléments, si nombreux et riches soient-ils, seront en revanche à réserver aux anglophones avertis, puisqu’aucun d’entre eux n’est sous-titré.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici