Test DVD : Bébé Tigre

0
1165
Harmandeep Palminder dans Bébé Tigre

Bébé Tigre

France: 2014
Titre original : –
Réalisateur : Cyprien Vial
Scénario : Cyprien Vial
Acteurs : Harmandeep Palminder, Vikram Sharma, Elisabeth Lando
Éditeur : Blaq Out
Durée : 1h24
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 14 janvier 2015
Date de sortie DVD : 2 juin 2015

 

 

Bébé Tigre, c’est Many, 17 ans. Il vit en France depuis deux ans et mène la vie d’un adolescent comme les autres, partageant son temps entre les cours, ses copains et sa petite amie. Mais les responsabilités que ses parents restés en Inde lui ont confiées vont l’obliger à se mettre en danger…  

 bébé tigre 6

 

Le film

[4/5]

Diplômé de la section réalisation de la Fémis, Cyprien Vial a réalisé 4 court-métrages avant de se lancer dans son premier long métrage. C’est en animant des ateliers de vidéo et de cinéma dans un collège de Pantin que, petit à petit, a germé en lui la matière de ce qui allait devenir le scénario de Bébé Tigre. Arrivé en France depuis le Pendjab à l’âge de 15 ans, Many fait partie d’une catégorie d’immigrés qu’on connaît peu, les mineurs isolés étrangers. Officiellement, ils sont pourtant 9000 en France, une contrainte légale de protection de l’enfance obligeant l’État à les prendre en charge jusqu’à leur majorité. Contrainte qui, pour des raisons le plus souvent budgétaire, est loin d’être toujours respectée. Lorsqu’elle l’est, la situation n’est pas évidente pour autant : certes, Many vit, plutôt bien, dans une famille d’accueil, il est scolarisé et plutôt brillant en classe, un éducateur et une juge suivent son parcours. Le problème, c’est que, d’un côté, il doit envoyer de l’argent à ses parents, ne serait-ce que pour rembourser la dette qu’ils ont contractée pour l’envoyer vers la France de façon illégale et que, de l’autre côté, en France, les enfants ne travaillent pas ! Il lui faut donc continuer à travailler au collège tout en accumulant le plus possible de petits boulots, obtenus auprès de Kamal, le dernier maillon de la chaîne mafieuse qui a organisé son passage. Des petits boulots qu’il lui faut bien sûr  cacher à sa famille d’accueil et à son éducateur. Many est donc sous la coupe de 4 autorités : ses parents, la famille d’accueil, les autorités républicaines et Kamal. En même temps, Many est un adolescent de 17 ans, qui a besoin de s’amuser et qui fait sa première rencontre avec l’amour. C’est ce portrait de l’adolescence, cette période de la vie où on est à la fois très seul et très entouré, que réussit excellemment Cyprien Vial. Une adolescence qui conduit à un passage à la position d’adulte et à des décisions qui, parfois, sont particulièrement difficiles à prendre. A la fin du film, il est probable que le spectateur en arrive à conclure que notre pays ne peut que s’enrichir en accueillant de telles personnalités, à la fois fortes et courageuses.

 

bébé tigre 3

 

Le casting de Bébé Tigre est un mélange de comédiens professionnels et de non professionnels. Cyprien Vial a tourné une partie importante de son film dans le collège de Pantin où il avait travaillé de 2007 à 2010, avec de vrais collégiens dont un certain nombre était des mineurs isolés étrangers. Le film repose beaucoup sur les prestations de Many, d’Elisabeth, sa petite amie, et de Kamal. Une seule chose à dire : celle et ceux qui les interprètent, Harmandeep Palminder, Elisabeth Lando et Vikram Sharma, sont excellents. On notera que le personnage de Kamal, le passeur qui fait partie d’un réseau mafieux, est montré sous un jour autant positif que négatif, ce qui n’est pas la règle dans les films s’intéressant aux immigrations clandestines. Le film alterne des séquences narratives, avec des dialogues écrits devant être respectés, et des scènes plus vivantes, quasiment documentaires, avec comme seules directives un point de départ et un point d’arrivée, scènes dans lesquelles le réalisateur réussit à retrouver l’énergie des ateliers qu’il avait menés. Dans toutes ces scènes, Bébé Tigre fait appel à de nombreux gros plans, magnifiquement éclairés par le Directeur de la Photographie Pierre Cottereau.

Par ailleurs, il n’est pas interdit d’aller lire la critique écrite par Tobias au moment de la sortie en salles, d’autant plus qu’elle en phase avec celle-ci !

 

bébé tigre 5

 

Le DVD

[4.5/5]

Ce DVD est, une fois de plus, une belle réussite de la part de Blaq Out. Comme dans L’Oranais, la très belle lumière du Directeur de la photographie de Pierre Cottereau est parfaitement respectée sur le support. Concernant le son, le DVD propose stéréo (2.1 ?) et 5.1. Il y a parfois de petits problèmes de compréhension dans certains dialogues mais il est fort probable qu’ils étaient déjà présents lors des projections en salle. On a par ailleurs le choix entre un sous-titrage en français pour sourds et malentendants et une absence de sous-titrage. Rassurez vous : si l’on choisit l’absence de sous-titrage, il y a quand même des sous-titres en français lorsque des protagonistes s’expriment en langue pendjabi ! Les compléments sont riches et intéressants. D’une durée de 15 minutes, l’entretien du réalisateur, mené par Pierre Crézé, permet à Cyprien Vial d’expliquer la genèse de son film : son travail dans un collège de Pantin, son envie de travailler avec ces adolescents, l’enquête qu’il a menée les mineurs isolés étrangers, ses choix au moment du tournage, les difficultés lors du montage. Par ailleurs, le DVD nous permet de voir Madame, un court métrage de 26 minutes tourné par Cyprien Vial en 2008, avec Nicole Garcia en tête d’affiche : l’histoire d’une femme qui perd la mémoire, qui vit dans un palais qu’elle peut être amenée à quitter si son mari est muté ailleurs et qui se ressource auprès de Pierre, son jeune chauffeur. Un court métrage qui, avec le recul, s’avérait très prometteur. Dernier complément : 8 minutes de scènes coupées, des scènes de classe et des scènes tournées dans un salon de coiffure africain.

Ce DVD est disponible chez Blaq Out.

 

bébé tigre 4

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici