Test Blu-ray : Les copains

0
659

Les copains

 
France : 1965
Titre original : –
Réalisateur : Yves Robert
Scénario : François Boyer
Acteurs : Philippe Noiret, Pierre Mondy, Claude Rich
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h35
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 15 janvier 1965
Date de sortie Blu-ray : 25 novembre 2015

 

 

Sept amis de longue date se promettent de passer ensemble leurs vacances d’été et de les rendre inoubliables. Animés par le même esprit libre et moqueur, la bande choisit au hasard deux sous-préfectures du Puy-de-Dôme et s’y donne rendez-vous pour « entreprendre l’indispensable mise en relief de l’imbécilité par une démonstration de fait ». Arrivés sur place, les copains passent à l’action, bien décidés à réveiller cette douce France…

 


 

Le film

[3/5]

Pendant des années, le cinéma d’Yves Robert s’est amusé à invectiver le spectateur avec espièglerie sur l’existence et le train-train quotidien. Un rien anar sur les bords, il décrit souvent dans ses films des modes de vie alternatifs, détachés des conventions sociales, où les gens vivent à la campagne, oisifs, heureux et auto-suffisants. Oisifs, les sept personnages au centre du film Les copains, tous d’ailleurs traités sur un pied d’égalité par la narration, ils ne semblent pas l’être – mais on ignore tout de leurs activités professionnelles respectives. Bons vivants et potaches, ils décident de montrer du doigt la bêtise de l’establishment français, et choisissent comme cible de leur terrorisme farceur les villes d’Ambert et Issoire en Auvergne.

L’un d’entre eux, déguisé en ministre, débarque à la caserne d’Ambert et fait déclencher une manœuvre nocturne. Un autre, déguisé en curé, prononce dans l’église d’Issoire un sermon proclamant les joies de l’amour libre et débridé, et le petit groupe s’en ira finalement perturber l’inauguration d’une statue rénovée de Vercingétorix, avant de décider d’aller teindre en rouge la source de la Seine. Alors bien sûr, l’irrévérence affichée de ces joyeux lurons a un peu perdu de son impact aujourd’hui. Mais Les copains, rythmé par la célèbre chanson de Brassens « Les Copains d’abord » composée pour le film, s’avère encore 50 ans après un hymne vibrant et malicieux à la joie de vivre, une ode à la liberté de pensée. Un excellent moment !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein de la onzième vague de sa collection « Blu-ray Découverte », Les copains s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose au prix tout doux de 12,99€.

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue ; le film est proposé au format 1.66:1 respecté et encodé en 1080p. Piqué et constrastes sont soignés, le noir et blanc affiche une belle forme (même si une surprise en fin de métrage nous révèle que le film n’est pas qu’en noir et blanc), le grain cinéma est parfaitement préservé et même si certains plans affichent de légères baisses de définition, l’ensemble demeure absolument satisfaisant. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio mono d’origine, clair et sans souffle : c’est parfait !

Côté suppléments, Gaumont nous propose de découvrir une présentation du film inédite signée Jérôme Tonnerre, scénariste / réalisateur et grand amateur du cinéma d’Yves Robert. Un joli petit « plus » éditorial, surtout pour une édition à prix réduit !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici