Accueil Tags Gaumont

Tag: Gaumont

Test Blu-ray : Le combat dans l’île

0
Le combat dans l’île comporte de nombreuses références à l’Histoire récente de la France du début des années 60 – à commencer bien sûr par la Seconde Guerre Mondiale – ces détails constituent une façon de « contextualiser » ses personnages

Test Blu-ray : La fille prodigue

0
Mettant en scène cinq acteurs en tout et pour tout, La fille prodigue se concentrera durant les trois quarts de sa durée sur deux acteurs : Michel Piccoli et Jane Birkin. Autant dire qu'il vaudrait mieux que vous aimiez les nuances de leurs jeux respectifs, sous peine de vous voir violemment mis à la porte du film de Jacques Doillon.

Test Blu-ray : Hors normes

0
Près de 37.000 familles sont touchées par l’autisme. Éric Toledano et Olivier Nakache suivent deux associations qui leur viennent en aide, palliant des pouvoirs publics déficients

Test Blu-ray : J’accuse

0
Multi-récompensé à la Mostra de Venise (4 prix) ainsi qu'aux César (2 prix), J'accuse a permis à Roman Polanski d'obtenir le dixième César de sa carrière (le cinquième en tant que meilleur réalisateur depuis 1980), sous les huées et les protestations en tous genres. La polémique, née de sa condamnation par la justice américaine dans les années 70 ainsi que les différentes accusations publiques dont il a été l’objet au fil des années (parmi lesquelles une seule plainte judiciaire, n’ayant donné lieu à aucune poursuite), a toujours accompagné la carrière de Polanski, même si, parallèlement, les récompenses obtenues par ce film consacré à l'affaire Dreyfus font monter à 93 le nombre de récompenses internationales obtenues par le cinéaste. Avec J'accuse, Roman Polanski évoque les dérives de toute forme de chasse aux sorcières en décortiquant un fait historique que tout le monde croit connaître, devenu symbole de l’antisémitisme en France. Ci-dessous, vous pourrez découvrir la critique du film, signée par notre rédacteur en chef Pascal Le Duff au moment de la sortie du film dans les salles.

Test Blu-ray : Faut pas prendre les enfants du bon dieu...

0
Si Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages constitue la première expérience de Michel Audiard en tant que réalisateur, en 1968, le « style Audiard » était déjà parfaitement rôdé, grâce notamment à une demi-douzaine de collaborations avec Georges Lautner, qui lui auront permis de populariser ses intrigues à la croisée des chemins entre le polar et le cartoon, dynamisées par la mise en scène foldingue de Lautner et le plus souvent portées par la présence au casting de Mireille Darc en tête d’affiche.

Test Blu-ray : L’étudiante

0
Grand classique populaire de la comédie romantique niaise made in France, L’étudiante a remporté, avec 1.583.067 entrées, un grand succès dans les salles en 1988, confirmant l’histoire d’amour des français de l’époque avec la jeune Sophie Marceau, maintenant âgée de 22 ans. Probablement pensé, au départ, comme une deuxième suite à La boum, le film marquait les retrouvailles du trio Claude Pinoteau / Danièle Thompson / Sophie Marceau, le tout étant toujours rythmé par l’abominable soupe musicale de Vladimir Cosma. Les amateurs ne s’y tromperont pas, d’autant que le film est une coproduction franco-italienne, et qu’en Italie, le film est intitulé Il tempo delle melle 3, soit… La boum 3. Il y a d’ailleurs fort à parier que si le film s’était également appelé comme ça en France, il aurait probablement attiré un million de personnes de plus au cinéma.

Test Blu-ray : Les sous-doués en vacances

0
Les sous-doués en vacances fait partie de ces petits plaisirs complètement désuets qui essaient, le plus souvent en vain, de vous faire rire, mais qui font preuve d’une telle énergie pour brasser du vide qu’elles en deviennent immédiatement attachantes. Développant avec plus ou moins d'inspiration un scénario-prétexte propre à enchaîner les gags plus ou moins stupides / plus ou moins efficaces

Test Blu-ray : Grosse fatigue

0
Dans le court entretien faisant office de making of sur le DVD Collector de Grosse fatigue sorti en 2002, Michel Blanc évoquait, quelques années après le tournage du film, son admiration pour Woody Allen, et expliquait la façon dont il avait « co-écrit » la première mouture du scénario avec Bertrand Blier. Avouant lui-même qu'il se rendait aux séances de travail en simple « spectateur » de l'imagination de Blier, il avait finalement du remanier un scénario trop fou, nous proposant par exemple un final mettant en scène une quarantaine de clones de Michel Blanc, afin de lui remettre un pied dans le réel en quelque sorte. C'est amusant au final, car ces influences manifestes représentent exactement les défauts et les qualités du film.

Test Blu-ray : Les sous-doués

0
Avec environ 265.452 rediffusions TV en l’espace de quarante ans, Les sous-doués fait partie de la catégorie des comédies franchouillardes extrêmement populaires, et dont le succès ne s’est jamais démenti avec les années. S’il avait réuni 4 millions de français dans les salles en 1980, le film de Claude Zidi avait en effet déjà été vu, selon Médiamétrie, par 13,46 millions de français dix ans plus tard. Puisqu’il engrange un nouveau nombre d’adeptes à chacune de ses diffusions télé, on peut supposer qu’en 2020, Les sous-doués a probablement largement dépassé la barre des 20 millions. Ce qui voudrait dire que 30% des français ont déjà vu le film de Zidi. Et à ceux qui se poseraient la question de l’utilité de ressortir aujourd’hui le film en Blu-ray, on répondra que Gaumont peut donc tabler sur une partie de ces 30%, ainsi que, potentiellement, sur les 70% de français qui ne l’auraient encore jamais vu. Ça laisse de la marge, d’autant que l’éditeur joue ici sur la nostalgie autant que sur le fait qu’il s’agit d’un film qui amusera autant – voire plus – les enfants que les adultes.

Test Blu-ray : La vie scolaire

0
A l'image de La cité rose en 2013, La vie scolaire s’avère un rafraîchissant petit film « de banlieue » abordant les problématiques liées à l'école dans les quartiers dits difficiles. Avec beaucoup d'humour et d'énergie, Grand Corps Malade et Mehdi Idir tentent de réinjecter, sans angélisme ni caricature excessive, un peu d'espoir et d'humanité à un genre trop souvent tourné vers la provocation et le constat d'échec. Si on pourra certes arguer que certains de ses dialogues et/ou situations sonnent parfois un peu faux par moments, cela ne nuira finalement que peu à l’énergie et la sincérité de l’ensemble, qui s’avère vraiment drôle et attachant. Avec même, toutes proportions gardée, un petit côté « Spike Lee » à la française.

Test Blu-ray : Nous sommes tous des assassins

0
Faisant partie du « cycle judiciaire » (1950-1955) de la carrière d’Andé Cayatte, Nous sommes tous des assassins est un réquisitoire contre la peine de mort d’une modernité impressionnante. S’il fallait juste un élément pour nous en convaincre, rappelons-nous que la peine capitale n’a été abolie en France qu’en 1981, soit presque trente ans après la sortie du film sur les écrans. « Au dessus du jury,des magistrats, qu'un seul homme puisse tout remettre en question… N'est-ce pas l'aveu qu'on est pas tellement sûr d'avoir bien jugé ? » demande ainsi le personnage incarné par Antoine Balpêtré à la veille de son exécution, alors qu'on évoque une hypothétique grâce présidentielle.

Test Blu-ray : Les patriotes

0
S’il est devenu un cinéaste aussi rare que précieux (il faut dire aussi qu’il semble pas mal occupé ces dernières années avec Le bureau des légendes, sa série produite par Canal+), Éric Rochant tournait plutôt pas mal à ses débuts. Après l’énorme succès d’Un monde sans pitié, il a en effet pu enchaîner les projets, et signer six longs-métrages entre 1989 et 2000. C’est probablement l’échec commercial de Total western, son chef d’œuvre absolu (mais également absolument incompris), qui l’aura forcé à espacer d’avantage ses tournages pour le cinéma au début du vingt-et-unième siècle.