Test Blu-ray : Conjuring 2 – Le cas Enfield

0
1523

Conjuring 2 : Le cas Enfield

 
États-Unis : 2016
Titre original : The conjuring 2
Réalisateur : James Wan
Scénario : Carey Hayes, Chad Hayes, James Wan, David Leslie Johnson
Acteurs : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Madison Wolfe
Éditeur : Warner bros.
Durée : 2h14
Genre : Horreur
Date de sortie cinéma : 29 juin 2016
Date de sortie DVD/BR : 2 novembre 2016

 

 

Une nouvelle histoire vraie issue des dossiers d’Ed et Lorraine Warren : l’une de leurs enquêtes les plus traumatisantes. Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

 

 

Le film

[4/5]

2013 : James Wan, réalisateur de quelques-uns des plus grands films d’horreur des années 2000, décide de prendre, à l’âge de 36 ans, sa retraite en tant que réalisateur de films horrifiques, afin de se tourner vers l’action décomplexée avec Fast & Furious 7.

2016 : James Wan revient finalement sur sa décision, histoire de remettre la main à la pâte sur un nouveau film de genre Conjuring 2, suite de son film de 2013.

Plusieurs explications s’offrent au spectateur quant à ce revirement : soit James Wan était lié par contrat en cas de succès du premier film, soit Warner lui a fait un pont d’or pour le remettre derrière la caméra, soit James Wan, peu convaincu par les capacités de ses contemporains à réellement accrocher le spectateur à son siège (Insidious 3, Annabelle…), a décidé de se prouver qu’il était toujours, trois ans après, le plus grand réalisateur de films d’horreur de studios en activité.

Et il faut avouer qu’en l’état, et malgré ses défauts (car il en a), Conjuring 2 est en effet la preuve la plus flagrante et la plus évidente de la domination de ce petit asiat’ d’un mètre soixante-huit sur tous ses contemporains en termes de flippe couchée sur celluloïd. Moins direct et beaucoup plus sophistiqué que le premier épisode en ce qui concerne la mise en scène, Conjuring 2 perd certes un peu en impact, en immédiateté – mais James Wan apporte au film un cachet visuel et une classe absolument bluffantes, à grands coups de démonstrations de savoir faire technique, de cadres composés au millimètre et de plans séquences hallucinants.

Avec cette froideur rappelant la sécheresse du « grand » cinéma de William Friedkin, Wan rapproche son nouvel essai des plus grands films d’horreur de studios des années 70, et nous offre un film qui marquera à coup sûr durablement les mémoires, même si par certains aspects, on aurait aimé profiter de façon un peu plus longue des éléments les plus grand-guignolesques de son récit, tels que la nonne ou l’homme tordu… On espère néanmoins qu’après son très attendu Aquaman dont la sortie est prévue en 2018 (et qui devrait confirmer son statut de réalisateur incontournable de la A-List Hollywoodienne), James Wan reviendra à nouveau à ce qu’il sait faire de mieux : faire flipper son public.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Côté Blu-ray, Warner bros. rend clairement honneur à la photo sublime du chef opérateur Don Burgess (Le livre d’Eli), avec des couleurs légèrement désaturées d’une richesse remarquable, et des nuances de noirs tout simplement exceptionnelles. Malgré le côté très sombre du film, le piqué n’est pas en reste, affichant de beaux détails sur les plans les plus lumineux. Côté son, Warner fait très fort avec à la fois la VO et la VF qui bénéficient de mixages littéralement époustouflants en Dolby Atmos (qui seront décodées en l’absence de matériel adéquat en Dolby TrueHD). Foisonnants de détails sonores, ces deux mixages nous proposent une spatialisation vraiment épatante, propre à vous faire bondir de votre siège durant les quelques « jump-scares » qui émaillent le métrage.

Rayon suppléments, Warner nous propose, outre une courte série de scènes coupées (en VOST), ses habituelles featurettes divisées en plusieurs modules revenant sur certains aspects du tournage : un mini making of, un sujet dédié à la conception de « l’homme tordu », un sujet sur les fantômes des années 20 hantant le studio de tournage (sic) et un très intéressant documentaire revenant sur la « vraie » histoire ayant inspiré le film, avec des interventions de Lorraine Warren, de Graham Morris, photographe au Daily Mirror, et surtout de Janet Hodgson, la petite « possédée », qui s’exprime sur son calvaire avec une émotion encore vivace. On terminera avec un sujet dédié à Joseph Bishara, compositeur de la musique du film, qui revient sur sa collaboration avec James Wan.

On ajoutera à cela que le film est proposé dans un joli steelbook et qu’il contient en plus et sans le moindre supplément de prix le Blu-ray de Conjuring premier du nom : le cadeau de Noël indispensable pour tout amateur de cinéma de genre !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici