DVD — 18 février 2015
Test Blu-ray : Boyhood

États-Unis : 2014
Titre original : Boyhood
Réalisateur : Richard Linklater
Scénario : Richard Linklater
Acteurs : , , ,
Éditeur : TF1 Vidéo
Durée : 2h45
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 23 juillet 2014
Date de sortie DVD/BR : 18 février 2015

 

 

Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe. On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père. Les déménagements, les amis, les rentrées des classes, les premiers émois, les petits riens et les grandes décisions qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte…

 

Le film

[5/5]

Cinématographiquement parlant, il sera bien difficile, pour les cinéastes désireux de se frotter de façon naturaliste au thème maintes fois exploité du « coming of age », de faire plus ultime que Boyhood de Richard Linklater. En choisissant de filmer les mêmes acteurs pendant 12 années successives, un mois par an, le cinéaste, qui nous avait déjà livré il y a quelques années avec Dazed and confused un des meilleurs teen-movies jamais tournés, insuffle à son film une authenticité, une force et une sincérité qui dépassent tout ce qu’on pouvait imaginer dans le genre, tendant même presque à l’universalité tant il est juste. L’écriture de Linklater, habile, s’adapte au temps qui passe avec une aisance incroyable, suivant toutes les évolutions de la société (musique, modes, jeux vidéo, technologies…). Probablement aidé par le fait de suivre à l’écran et dans la vie, parallèlement à celle du jeune Ellar Coltrane, l’évolution de sa propre fille Lorelei, le réalisateur parvient à transcender son concept en nous livrant la plus belle chronique familiale dont on puisse rêver, doublée d’une belle réflexion autant sur le passage à l’âge adulte que sur la parentalité et ses [petites] contrariétés.

En attendant les Oscars, Boyhood a déjà raflé quelques récompenses ô combien méritées aux Golden Globes et aux BAFTA (voir notre article) : Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice dans un second rôle pour Patricia Arquette. Pour une analyse du film un peu plus en profondeur, on vous invite à découvrir la critique enthousiaste du talentueux Pascal Le Duff.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Boyhood arrive en Blu-ray sous les couleurs de TF1 Vidéo, et l’éditeur s’est fendu d’un bien beau travail : définition exemplaire, piqué précis (le vieillissement des acteurs visible sur les plans rapprochés est vraiment impressionnant), couleurs éclatantes. C’est un sacré tour de force quand prend en compte les évolutions technologiques étant apparues durant la dernière décennie, et surtout que deux chefs opérateurs se sont succédés pour éclairer du film. Bref, ce rendu impeccablement homogène a de quoi surprendre, mais il est bien présent. Tourné en 35 mm, le film impose son grain, parfaitement respecté par l’encodage Blu-ray.

Côté audio, VF et VO sont toutes deux encodées en DTS-HD Master Audio 5.1 et proposent des mixages essentiellement basés sur les voix, avec de légères touches d’ambiance, à la finesse néanmoins remarquable. La version originale est naturellement à privilégier pour saisir à leur juste valeur les voix et la justesse de l’interprétation des acteurs. En plus des sous-titres traditionnels, on trouvera également une piste audio-description pour les non-voyants et des sous-titres destinés aux sourds et malentendants.

Le Blu-ray, présenté dans une belle édition « digibook », propose un livret de 32 pages (photos, anecdotes du tournage…), mais également un DVD consacré aux suppléments – et donc en définition standard. En une heure et trois modules très intéressants, on fait donc connaissance avec Richard Linklater qui évoque la genèse et la mise en chantier de son film, et on esquissera les coulisses d’un tournage carrément hors normes. Passionnant.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles