Test Blu-ray : Insidious – La dernière clé

0
261

Insidious : La dernière clé

 
États-Unis : 2018
Titre original : Insidious – The last key
Réalisation :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h43
Genre : Horreur
Date de sortie cinéma : 18 août 1982
Date de sortie DVD/BR : 9 mai 2018

 

 

Le docteur Elise Rainier, la brillante parapsychologue, va affronter le cas le plus effrayant et le plus personnel de son histoire : elle doit intervenir dans sa propre maison…

 

 

Le film

[3,5/5]

Quand le prodige du cinéma d’horreur a à nouveau pris la décision de partir explorer les horizons du blockbuster contemporain avec Aquaman, il a laissé orphelin non seulement le public, mais également son camarade et complice , désormais seul maitre à bord sur la franchise Insidious. Probablement sous l’influence de ses producteurs Jason Blum et Oren Peli, le scénariste de la saga a donc dû céder le poste de réalisateur qu’il occupait sur le troisième opus à un des petits nouveaux de l’écurie Blumhouse, , réalisateur en 2014 de L’étrange cas Deborah Logan. L’annonce de l’arrivée de Robitel à la réalisation d’Insidious – La dernière clé avait beaucoup inquiété les amateurs de cinéma fantastique. Cependant, au regard du produit terminé, on constatera néanmoins que l’on est en présence d’un solide petit film horrifique, privilégiant certes le recours aux « jump-scares » plutôt que la montée en puissance d’une ambiance, mais demeurant globalement assez fréquentable.

Tirant parti des erreurs qu’il avait pu commettre sur le film précédent, recentre un peu son scénario autour d’un des éléments qui faisaient l’originalité du premier Insidious : l’exploration du « lointain » (ou further en VO), sorte de monde parallèle enfumé où vivent les spectres, esprits et autres démons. Et puisqu’un certain engouement populaire semble s’être créé autour des personnages de la médium Elise () et de ses deux acolytes ( et lui-même), le scénariste opte à nouveau pour un « prequel » explorant le passé d’Elise, en revenant maintenant à sa petite enfance, tout en créant des liens entre cet épisode et les deux premiers, qui suivaient le cas de la famille Lambert (dont les parents étaient incarnés par Rose Byrne et Patrick Wilson).

Au final, Insidious – La dernière clé nous propose donc une plongée très visuelle dans la mythologie de la saga, et en particulier du côté du « lointain » et des massives portes rouges qui le peuplent. Imparfait mais toujours très intéressant !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Avec la sortie de Insidious – La dernière clé sur support Blu-ray, démontre à nouveau son extraordinaire savoir-faire technique, et nous livre une véritable galette de démonstration, à la définition et au piqué d’une précision excellente, offrant également des couleurs littéralement explosives et des contrastes soignés. Le niveau de détail est époustouflant, la superbe photo signée Toby Oliver ressort parfaitement en HD, avec une précision hallucinante, surtout en ce qui concerne la gestion des noirs, littéralement imparable : on est vraiment en présence d’une galette et d’un master d’exception. Côté son, la version originale ainsi que la version française sont proposées dans d’impressionnants mixages DTS-HD Master Audio 5.1, au rendu ample et dynamique, voire même carrément explosif au niveau des basses ; il vous sera absolument impossible de ne pas sursauter aux nombreux « jump-scares » qui émaillent le film.

Au rayon des suppléments, nous propose une généreuse sélection de scènes coupées (environ 20 minutes), qui ne nous réservent pas les habituelles séquences dialoguées généralement coupées dans ce genre de film mais bel et bien une poignée de scènes horrifiques, probablement écartées du montage final pour des questions de rythme. On continuera avec une intéressante fin alternative, un peu plus expéditive que celle que l’on verra dans le film, puis avec une sélection de featurettes dont la particularité est d’avoir été réalisées par lui-même, et qui reviendront sur plusieurs aspects de la production : personnages, effets spéciaux, continuité avec les films précédents… Un tour du propriétaire relativement complet qui s’achèvera par la traditionnelle bande-annonce du film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici