Real steel

Real steel afficheReal Steel

USA, Inde : 2011
Titre original : Real Steel
Réalisateur :
Scénario : John Gatins
Acteurs : , ,
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 2h07
Genre : Science fiction , Action , Drame
Date de sortie : 19 octobre 2011

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Un film de robots produit par et , avec Hugh Jackman et Evangeline Lily en tête d’affiche, le tout distribué par Disney, ça semble à la fois attirant et effrayant. Alors, Real Steel, nanar ou bonne surprise ?

Synopsis : Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur, a perdu toute chance de remporter le championnat depuis que les humains ont été remplacés sur le ring par des robots d’acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Il gagne juste assez pour survivre d’un combat à l’autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu’il a perdu de vue depuis des années, pour construire et entraîner un champion. Dans l’arène où tous les coups sont permis, les enjeux sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Contre toute attente, Charlie et Max ont une chance, une seule, de faire leur grand retour…

Real steel

Un film Disney bien propre

Rappelons-le, le réalisateur du film est Shawn Levy, l’homme qui a fait des comédies US type La nuit au musée ou . Rien de bien excitant donc. L’histoire elle, est toute trouvée, puisque inspirée d’une nouvelle de .

Avec ce pitch, on aurait pu voir un Transformer 4 arriver sur les écrans. Mais ceux qui s’attendent à voir des bâtiments exploser de partout pendant 2h seront déçus. Même si la base du film tourne autour de la science-fiction, puisque située dans un futur proche et complètement crédible, on retrouve vite la patte Spielberg derrière tout ça. Résultat ? Un film basé sur l’enfance destiné aux enfants et ceux qui le sont restés avant tout.

En effet, au-delà de l’action, le film se concentre sur l’histoire de ce petit garçon qui se retrouve seul avec son père et va parvenir à créer un lien entre lui et ce robot que lui seul comprend, tout en tentant de renouer les liens avec son père. Non, non, Steven ne se répète pas du tout dans ses films… On retrouve clairement le lien entre Real Steel et le récent Super 8 entre autre derrière tout ça.

De plus, puisque ce sont des robots qui se battent et non des hommes, il n’y a donc officiellement pas de violence dans le film. Tout est bien propre, drôle, cabotin comme son personnage principal, et tout va bien dans le monde magique de Disney. Un peu comme un Pirate des Caraïbes en fait.

Du coup, à trop vouloir tirer sur la corde, on n’y croit plus vraiment. L’histoire et les personnages joués par Hugh Jackman et son fils sont complètement improbables et pas du tout crédibles. Bien évidemment au milieu de tout ça, il faut rajouter une belle histoire d’amour pour la touche féminine. Le tout bien sûr, est ponctué d’une morale sur la réussite et l’échec, la force de la famille, et au final tout le monde s’aime et les gentils doivent gagner à la fin parce que c’est comme ça…

Voilà, le contrat est donc bien rempli de côté là, et risque donc de ne pas plaire à une grande partie du public, surtout à ceux ayant laissé leur âme d’enfant loin derrière eux. Mais heureusement, Real Steel à d’autres tours dans son sac et parvient à intéresser bien d’autres personnes en créant la surprise…

Real steel

Mais un divertissement réussi

Exit Shawn Levy et Spielberg (qui se pose quand même là pour des effets spéciaux réussis en général), n’oublions pas que Real Steel est également produit par Robert Zemeckis. Le papa de Retour vers le Futur ne pouvait pas nous décevoir sur cette histoire futuriste. Et il ne déçoit pas ! Encore une fois, on découvre un univers particulier, remplis de gadgets qu’on rêverait d’avoir, le tout porté par des effets spéciaux à couper le souffle.

En résumé, les vrais geeks seront ravis de voir tous ces écrans de contrôles et cette technologie, point central du film. Les fans de Transformers eux, seront encore plus heureux de découvrir de nouveaux robots, encore plus travaillés que dans les films de , mais tout aussi puissants.

Mais surtout, Real Steel, malgré ses clichés qui le construisent, se révèle être un film bien plus profond qu’il n’y paraît. Dans l’entraînement du robot par le boxeur déchu joué par Jackman, on retrouve du . Dans le combat final aussi. Dans son univers froid, déshumanisé, rempli de bikers faisant des combats clandestins, on retrouve même un peu de .

Belles références pour un film qui, même s’il est plein d’action, prend son temps. Derrière le robot, le personnage central reste tout de même ce petit garçon à qui on peut s’accrocher. Ses répliques sont le plus souvent efficaces, et le rôle de Jackman est également de faire rire. Et ça marche !

Real steel

D’un autre côté, les combats eux, se révèlent extrêmement puissants et efficaces, portés par une bande son bien raccord, à se prendre pour le roi des bad boys. En gros, vous allez en prendre plein les yeux et les oreilles. On s’y croirait vraiment, et on espère même pouvoir avoir un jour un petit robot comme ça, rien qu’à soi, pour entrainer notre propre et danser avec lui si on s’ennuie.

Au final, on se laisse complètement avoir, devant ce film d’action, de boxe, d’humour et de sentiment. On a envie de voir l’outsider gagner, on donne les coups en même temps que le robot sur le ring, on ressort de la salle avec la pêche et on réalise qu’on est tombé dans le panneau encore une fois…. mais un bon divertissement de temps en temps, ça fait quand même du bien pour se vider la tête. Après tout, c’est aussi ça le cinéma, non ?

Résumé

Un film conventionnel et avec une bonne morale qui s’adresse avant tout aux (grands) enfants. Mais un divertissement hyper efficace, avec des combats rondement menés, des effets spéciaux impressionnants et un univers plaisant et travaillé, aux multiples références, qui font de Real Steel une bonne surprise et un bon film à aller voir sans se prendre la tête.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=UePpiEbZR8U[/youtube]

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Anais

Cet article a été rédigé par Anaïs Berno, Rédactrice et responsable des relations presse de Critique Film.fr @AnaBerno