Wayne’s World

0
503
Wayne's World

Wayne's World afficheWayne’s World

USA : 1992
Titre original : Wayne’s World
Réalisateur : Penelope Spheeris
Scénario :
Acteurs : , Dana Carvey, Rob Lowe
Distribution : United International Pictures (UIP)
Durée : 1h32
Genre : Comédie
Date de sortie : 28 octobre 1992

Globale : [rating:3][five-star-rating]

Wayne’s World est un film tout droit venu des États-Unis et réalisé par Penelope Spheeris en 1992. Etant à l’origine une séquence de Saturday Night Live, une émission de divertissement et de sketchs hebdomadaires aux Etats-Unis, Wayne’s World a été adapté pour la France par deux membres des Nuls, et qui se sont chargés des dialogues français destinés au doublage. Un humour absurde dans la folie des années 90.

Synopsis : Wayne’s Campbell a transformé la cave familiale en studio de télévision dans laquelle il anime chaque nuit avec son meilleur ami Garth Algar l’émission Wayne’s World, une émission musicale hyper-fauchée et déjantée. Leur succès grandissant, ils sont contactés par un jeune producteur, Benjamin Kane, afin que leur émission soit diffusée à travers tout le pays. En parallèle avec la concrétisation de la diffusion nationale de leur émission, Wayne rencontre Cassandra, la chanteuse et bassiste d’un groupe de hard-rock dont il tombe fou amoureux.

Wayne's World

Un duo décalé

En voyant la jaquette du film, j’avoue n’avoir pas été très emballée, mais finalement, je me suis laissé tenter. Après tout, il n’y que des imbéciles qui ne changent pas d’avis, comme on dit.

A première vue, deux grands adolescents accompagnés de leurs acolytes au look déjanté animent une émission de télévision dans la cave des parents de l’un d’entre eux ; certainement le reflet des occupations pour les adolescents de l’époque.

Fans de rock, ils nous font suivre leur aventure au rythme de Queen (pour moi, une des scènes cultes !), , , ou encore … tous ces artistes sont entendus au moins une fois dans le film. De plus, il y a de nombreux clins d’œil cinématographiques ; un extrait de Tchaikovsky dans  (lorsque Garth voit celle dont il est amoureux), le thème de , de ou encore la bande-son de la fameuse scène de la douche dans , film mythique d’Alfred Hitchcock.

On suivra aussi Wayne dans son idylle avec Cassandra, une chanteuse de hard-rock (pour le film ou contre sa volonté, Tia Carrere, dans son rôle, chante faux !) rencontrée lors d’un concert avec son groupe au Gasworth, mais aussi Garth dans sa recherche du grand amour qui n’est autre qu’une serveuse du snack, le Stan Nikitas Donuts.

Décalé mais lourd

Amateurs d’humour décalé et un peu cruche, vous serez servis ! Ce film regorge de vannes qui ne cessent de découler de la bouche de nos personnages. Mais on ne les comprend pas toujours bien si il faut rire ou pleurer car nos héros s’expriment dans un langage codé pas toujours évident à cerner. Cela peut donc devenir très lourd. Il en va de même pour certaines connotations sexuelles et « très » légèrement machistes qui viennent s’installer au milieu d’un dialogue (on notera le célèbre « Cha-wingue » à chaque passage de jolies filles, notamment Cassandra.) Pour dire, parfois les personnages secondaires paraissent nettement plus intéressants que les personnages principaux. Exemple : le gérant de Stan Nikitas Donuts qui est juste « excellent » !

Certaines scènes sont malheureusement de véritables longueurs qui ralentiiiiiisent le film, ce qui rend le film moins intéressant et un peu ennuyeux finalement. Des scènes peu passionnantes et, il faut le dire, sans grand intérêt ! Heureusement, l’humour décalé m’a beaucoup fait rire, de plus qu’il y a souvent dans les dialogues de petites plaisanteries subtiles qui, ici, ne sont pas lourdes et en plus, sont drôles !

Wayne's World

Un air de ressemblance

Les personnages sont tout de même très attachants et on finit peut-être finalement par les envier un peu de leurs aventures. Je pense que chaque personnage est plus ou moins proche de nous de par ce naturel qui se dégage de chacun d’eux, des gestuelles ou expressions qui pourraient très bien être les nôtres !

Résumé

Malgré quelques longueurs et la lourdeur de certaines vannes, Wayne’s World est un bon film pour se divertir au son des plus grandes stars du rock. Un film culte qui ne vous laissera pas indifférent et qui restera dans vos esprits !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici