http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 16 octobre 2016
Oscar 2017 du film étranger : 85 pays en lice

Oscars

Record battu pour le nombre de pays en lice cette année pour l’oscar du meilleur film en langue étrangère avec 85 longs-métrages présentés, soit deux de plus qu’en 2014. Les représentants de trois pays ont été invalidés pour des raisons inconnues : Parting de Navid Mahmoudi pour l’Afghanistan, Earthquake de Sarik Andreasyan pour l’Arménie et À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid pour la Tunisie.

andrzej-wajda-afterimage

Parmi les noms connus, un candidat posthume, le polonais Andrzej Wajda pour son tout dernier film Afterimage, disparu cette semaine à l’âge de 90 ans, le japonais Yoji Yamada, cité à l’Oscar pour Le Samouraï du crépuscule en 2003 ainsi qu’un acteur passé derrière la caméra : Rade Sherbedzija (pour un film co-réalisé avec Danilo, son fils, pour la Macédonie), ce qui avait notamment réussi à , nommé à deux reprises dans cette catégorie, pour Erste Liebe et Le Piéton dans les années 70. Jonás Cuarón, le fils d’Alfonso, représente le Mexique avec le survival Desierto. Pedro Almodovar et Asghar Farhadi ont déjà remporté ce trophée, respectivement pour Tout sur ma mère et Une Séparation.

desierto-gael-garcia-bernal

Maren Ade (Allemagne), Pedro Almodovar (Espagne), Xavier Dolan (Canada), Asghar Farhadi (Iran), (Philippines), Cristi Puiu (Roumanie) et (France) étaient en compétition à Cannes cette année. D’autres sont également passés du côté de la Croisette en mai dernier, dans la section Un Certain Regard (le finlandais Juho Kuosmanen, l’égyptien ) et deux autres à la Quinzaine des Réalisateurs : le suisse Claude Barras avec le film d’animation en salles le 19 octobre prochain et le chilien Pablo Larraín avec le biopic sur le célèbre poète. Il est par ailleurs potentiellement éligible avec un autre portrait d’une personnalité réelle, Jackie, sur la veuve de JFK interprétée par . Alias Maria de José Luis Rugeles Gracia a été présenté à Un Certain Regard également, mais c’était en 2015.

entrainement

D’autres grands festivals sont représentés : Berlin avec l’ours d’or 2016 Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi et deux de ses rivaux Mort à Sarajevo de Danis Tanovic pour la Bosnie-Herzégovine et Lettres de la guerre d’Ivo Ferreira pour le Portugal. On the Other Side de Zrinko Ogresta était dans la section Panorama. Lorenzo Vigas (Vénézuela) a remporté le Lion d’or à Venise en 2015 pour Les Amants de Caracas, Andrei Konchalovsky (Russie) le prix de la mise en scène en septembre dernier sur le Lido.

 

Fuocoammare Gianfranco Rosi ours d'or

La sélection pour arriver aux cinq nommés se passe en deux temps. Tout d’abord, les centaines de membres du comité de visionnage de cette catégorie sont partagés en plusieurs groupes. Ils doivent s’engager à voir un certain pourcentage des films en lice, leur attribuer une note entre 6 et 10 d’ici à la mi-décembre. Les six longs-métrages avec le plus de voix seront en lice pour le deuxième tour, au côté de trois autres, choisis par un groupe plus restreint, les vingt membres du comité exécutif. Les neuf demi-finalistes seront enfin départagés par l’ensemble du comité du film étranger.

L’annonce des cinq nommés aura lieu en même temps que l’ensemble des nominations aux Oscars, qui seront dévoilées le 24 janvier 2017.

La 89ème cérémonie des Oscars aura lieu le 26 février 2017.

Le 28 février, Le Fils de Saul du hongrois Laszlo Nemes remportait cet oscar, les autres finalistes étant A War de Tobias Lindholm, L’Etreinte du serpent de Ciro Guerra, Mustang de Deniz Gamze Ergüven et Theeb de Naji Abu Nowar et Rupert Lloyd.

Ci-dessous, la liste complète des 85 films, avec en caractères gras les plus probables nommés.

oscars-2016-laszlo-nemes-02

Les 85 longs-métrages en lice

  • Afrique du Sud – Call Me Thief (Noem My Skollie) de Daryne Joshua
  • Albanie – Chromium de Bujar Alimani
  • Algérie – Le Puits de Lofti Bouchouchi
  • Allemagne – de Maren Ade (critique) (compte-rendu Cannes)
  • Arabie Saoudite – Barakah Meets Barakah de Mahmoud Sabbagh
  • Argentine – The Distinguished Citizen de Mariano Cohn et Gastón Duprat
  • Australie – Tanna de Martin Butler et Bentley Dean
  • Autriche – , Adieu l’Europe de Maria Schrader
  • Bangladesh – The Unnamed (Oggatonama) de Tauquir Ahmed
  • Belgique – Les Ardennes de Robin Pront (test DVD)
  • Bolivie – Sealed Cargo de Julia Vargas-Weise
  • Bosnie-Herzégovine – Mort à Sarajevo de Danis Tanovic (critique)
  • Brésil – de Daniel Schumann
  • Bulgarie – Losers d’Ivarlo Hristov
  • Cambodge – Before the Fall Ian White
  • Canada – Juste la fin du monde de Xavier Dolan (compte-rendu Cannes)
  • Chili – Neruda de Pablo Larraín
  • Chine – Xuan Zang de Huo Jianqi
  • Colombie – Alias Maria de José Luis Rugeles Gracia
  • Corée du Sud – de Kim Jee-woon
  • Costa Rica – About Us de Hernán Jiménez
  • Croatie – On the Other Side de Zrinko Ogresta
  • Cuba – El Acompañante de Pavel Giroud
  • Danemark – Land of Mine de Martin Zandvliet
  • Équateur – Such Is Life in the Tropics de Sebastián Cordero
  • Égypte – Clash de Mohamed Diab
  • Espagne – Julieta de Pedro Almodovar
  • Estonie – Mother de Kadri Kõusaare
  • Finlande – Olli Maki de Juho Kuosmanen (critique)
  • France – Elle de Paul Verhoeven (critique)
  • Géorgie – Land of Others de Rusudan Glurdjidze
  • Grèce – d’Athina Rachel Tsangari
  • Hong Kong – Port of Calls de Philip Yung
  • Hongrie – Kill on Wheels d’Attila Till
  • Inde – Interroagation de Vetrimaaran
  • Indonésie – Letters from Prague d’Angga Dwimas Sasongko
  • Iran – Le Client d’Asghar Farhadi
  • Irak – El Clasico de Halkawt Mustafa
  • Islande – Sparrows de Rúnar Rúnarsson
  • Israël – Tempête de sable de Elite Zexer
  • Italie – Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi (critique)
  • Japon – Living with My Mother (Haha to Kuraseba) de Yoji Yamada
  • Jordanie – 3000 Nuits de Mai Masri
  • Kazakhstan – Amanat de Satybaldy Narymbetov
  • Kosovo – Home Sweet Home de Faton Bajraktari
  • Kirghizistan – A Father’s Will de Bakyt Mukul et Dastan Japar Uulu
  • Lettonie – Dawn de Laila Pakalniņa
  • Liban – A Very Big Shot de Mir-Jean Bou Chaaya
  • Lituanie – Seneca’s Day de Kristijonas Vildziunas
  • Luxembourg – La Supplication de Pol Cruchten
  • Macédonie – The Liberation of Skopje de Rade Sherbedzija et Danilo Sherbedzija
  • Malaisie – Beautiful Pain de Tunku Mona Riza
  • Maroc – A Mile in My Shoes de Said Khallaf
  • Mexique – Desierto de Jonás Cuarón
  • Montenegro – The Black Pin d’Ivan Marinovic
  • Népal – The Black Hen de Min Bahadur Bham
  • Norvège – The King’s Choice d’Eric Poppe
  • Nouvelle Zélande – A Flickering Truth de Pietra Brettkelly
  • Pakistan – Mah e Mir d’Anjum Shahzad
  • Palestine – The Idol d’Hany Abu-Assad
  • Panama – Salsipuedes de Ricardo Aguilar Navarro et Manuel Rodríguez
  • Pays Bas – Tonio de Paula van der Oest
  • Pérou – Videophilia (and Other Viral Syndromes) de Juan Daniel Fernández
  • Philippines – Ma’Rosa de Brillante Mendoza (compte-rendu Cannes)
  • Pologne – Afterimage d’Andrzej Wajda
  • Portugal – Lettres de la guerre d’Ivo Ferreira
  • République Tchèque – Lost in Munich de Petr Zelenka
  • République Dominicaine – Flor de Azucara Fernando Baez Mella
  • Roumanie – Sieranevada de Cristi Puiu (critique)
  • Royaume Uni – de Babak Anvari
  • Russie – Paradise d’Andrei Konchalovsky
  • Serbie – Train Driver’s Diary de Milosa Radovica
  • Singapore – Apprentice de Boo Junfeng (critique)
  • Slovaquie – Eva Nova de Marko Škop
  • Slovénie – Houston, We Have A Problem ! de Ziga Virc
  • Suède – Mr Ove de Hannes Holm
  • Suisse – Ma Vie de Courgette de Claude Barras (critique)
  • Taïwan – Hang in There, Kids ! de Laha Mebow
  • Thaïlande – Karma de Kanittha Kwanyu
  • Turquie – Cold of Kalandar de Mustafa Kara
  • Ukraine – Ukrainian Sheriffs de Roman Bondarchuk
  • Uruguay – Breadcrumbs de Manane Rodriguez
  • Vénézuela – Les Amants de Caracas de Lorenzo Vigas (critique)
  • Vietnam – Yellow Flowers on the Green Grass de Victor Vu
  • Yemen – I Am Nojoom, Age 10 and Divorced de Khadija Al-Salami

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles