Festival de Cannes 2016 News — 18 mai 2016
Festival de Cannes 2016 : jour 8

Festival de Cannes 2016 photo couverture

Le mercredi c’est le jour des enfants, et en ce mercredi 18 mai sur la croisette c’est donc le jour des enfants de Cannes, les Dardenne de retour en compétition avec . Au programme également : un film indépendant américain, le feel-good movie Captain Fantastic et le film philippin du brillant Brillante Mendoza, Ma’Rosa

La fille inconnue réalisé par les frères Dardenne (3/5) – compétition officielle. Jenny Davin est un médecin aux portes d’un glissement professionnel important, confrontée à la mort d’une jeune femme qui avait sonné à la porte de son cabinet et à laquelle elle n’avait pas ouvert. Chamboulée par un choix qui ne la quitte pas, elle veut en savoir plus, en premier lieu le nom de cette femme qu’un simple geste aurait pu sauver. Les réalisateurs suivent sa/ses quête(s) progressive(s) et en parallèle son quotidien de médecin. Avec La Fille Inconnue, les frères Dardenne vont aussi loin dans le film noir social (un registre également présent, même à la marge, dans La Promesse et Le Fils) qu’avec Le Silence de Lorna mais en étant moins désespérés sur le constat final. Les habitués de leur cinéma sont bien là (Olivier Gourmet, Jérémie Rénier, Fabrizio Rongione, Christelle Cornil..) mais c’est une débutante (chez eux) Adèle Haenel qui est de tous les plans (à peine moins que Sonia Braga dans Aquarius). Elle n’en fait pas trop, rend crédible son investigation à la Sherlock Holmes avec des prises de risque inconsidérés mais pas trop farfelus. Victime d’un didactisme grandissant vers l’approche de la résolution, le scénario se révèle émouvant parfois, notamment lorsque certains protagonistes révèlent à voix haute des choses qu’ils auraient préféré cacher. Comme dans Médecin de campagne de Thomas Lilti, le médecin généraliste est le révélateur des petits travers de chacun mais aussi un humaniste qui a une compréhension généreuse et bienveillante de l’intime, qui peut se révéler sombre. C’est peut-être angélique mais cet aspect positif est néanmoins plaisant à observer dans le monde sordide qui est dépeint, l’air de rien, dans ce drame qui laisse certes un sentiment mitigé lorsque l’on y réfléchit de près mais séduit par l’humanisme de son propos. (Pascal)

Captain Fantastic de Matt Ross (4/5) – section Un Certain Regard. Captain Fantastic est le papa-hippie d’une tribu de 6 enfants vivant en autarcie dans une forêt du nord des Etats-Unis. Lorsque la mère de cette famille hors du commun décède, le quotidien et les méthodes d’éducation du père vont être remis en question. Captain Fantastic s’apparente à une fable écologiste, mais surtout humaniste. On se prend à rêver de vivre ce mode de vie et d’éducation malgré un scénario un poil simpliste sur les grandes questions du film. Il n’en reste pas moins que l’on plonge aisément dans cette intrigue aux nombreux rebondissements, avec des séquences hilarantes suivies de scènes émouvantes. L’émotion est au rendez-vous et le film a le mérite de pousser à la réflexion, voire au désir d’utopie …  (Julien)

Ma’Rosa réalisé par Brillante Mendoza (2/5). Ma’Rosa est mère d’une famille de 4 enfants. Elle tient une épicerie à Manille dans laquelle elle revend de la drogue. Un jour, elle et son mari sont arrêtés par la police. Pour éviter la prison, ils doivent payer une caution qu’ils ne  possèdent pas. Ses enfants devront se débrouiller pour récolter cette somme. Mendoza, respecté pour ses mises en scène a pris le parti de filmer ses personnages caméra au point dans les rues étroites de Manille. L’idée devient rapidement écoeurante avec ses images floues et ses mouvements incessants. La première partie tient d’avantage du documentaire que de la fiction. Le spectateur entre dans la vie de ces personnages et dans leurs quotidiens au milieu de cette fourmilière géante impressionnante. Malheureusement lorsque survient l’arrestation, l’oeuvre devient moins réaliste et l’intrigue perd toute sa saveur. Ma’Rosa est un film inégal, comme une erreur dans la sélection cannoise. (Julien)

Photo du film La fille inconnue :

La Fille Inconnue Festival de Cannes 2016

Photo du film Captain Fantastic  :

Captain Fantastic Festival de Cannes 2016

Photo du film Ma’Rosa :

Ma Rosa Festival de Cannes 2016

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julien

Cet article a été rédigé par Julien Mathon, fondateur et rédacteur du site Critique Film. Lire tous ses articles