Looking Saison 1 Episode 1 – Looking for Now

Le 19 janvier débarquait sur les chaines américaines et , , une nouvelle série qualifiée comme le «  façon gays ». Le pilote de cette nouveauté intitulée compte , – déjà remarqué dans pour son rôle pédant de – , parmi les trois piliers centraux vivant à San Francisco. Passage en revue de ce pilote très prometteur !

Créé par , ce format de 30 min s’attarde sur trois hommes aux âges différents, qui n’ont ni la même expérience, ni la même situation vis-à-vis de leur homosexualité. Un point original est déjà à souligner : la série se passe à San Francisco et non plus à New-York comme une bonne partie des séries se basant sur l’histoire d’un groupe. La série suit donc le quotidien et les déboires amoureux de ces trois hommes se rapprochant plus ou moins de la trentaine, totalement en phase avec leur orientation sexuelle : Patrick (Jonathan Groff), travaillant dans le secteur du jeu vidéo et multipliant les rencards pourris, Augustin () artiste et en couple depuis un certain moment qui hésite à franchir le pas de la vie à deux et Dom (), serveur à la recherche éternelle du coup d’un soir qui n’a pas encore oublié son ex.

HBO-Girls

La série débute sur une séquence qui pourrait choquer plus d’un américain le dimanche soir, – jour de diffusion de la série -. Cette séquence est à l’image du reste de l’épisode qui s’inscrit dans la modernité, sans tabou et la façon de vivre, de draguer d’aujourd’hui : les références à Facebook et Instagram sont très drôles. C’est là que la série prend du recul et montre aux spectateurs qu’être hétéro ou homo à 30 ans aujourd’hui, c’est à peu près pareil : les réseaux sociaux et les rencards déçus à la pelle. C’est dit et assumé dès le début, – malgré le malaise amusant de Patrick concernant sa mère -, l’homosexualité des trois hommes n’est pas une affaire d’état. L’épisode reste frais, simple et ancré dans la réalité de l’instant présent : un rencard, une soirée, un trajet en bus et la caméra va d’un personnage à un autre de manière aérienne et toujours près d’eux, sans trop forcer le trait, ni appuyer sur les détails scabreux.

Ce pilote prend le temps de filmer les réactions de chacun, les hésitations, les doutes qui peuvent se lire sur leurs visages ou se ressentir dans leurs répliques. Cela est notamment mis en relief par des dialogues subtilement écrit, vrais et tout en finesse que les acteurs secondaires au virage de rencontres hasardeuses viennent renforcer. Les trois acteurs principaux sont bons, loin de toute caricature et de stéréotype qui résumeraient un homosexuel à une grande folle. Pour reprendre la comparaison avec Girls, Looking se la joue moins indie, moins barré en tous cas pour ce premier épisode et c’est une direction appréciable pour ne pas décrédibiliser la série.

La série parle néanmoins de sexe et en montre un peu mais avec une transparence admirable, sans condamner, sans vulgarité et sans voyeurisme dû notamment à cette esthétique particulière faite de couleurs désaturées et de plans sur la ville de San Francisco. Looking semble donc être une série prometteuse que ce pilote vient installer parmi les séries alternatives dans le genre comédie dramatique. Il faudra néanmoins que les personnages prennent davantage en matière.

Découvrez la très réussie bande annonce de la série :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=I1u1CkRFVRs[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Juliette Olieu

(2) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *