Les sorties du 3 avril 2024

0
236

Yurt © 2023 TN Yapim / Red Balloon Film / Ciné-Sud Promotion / Dulac Distribution Tous droits réservés

Après le long week-end de Pâques, le début progressif des vacances de printemps. Le programme cinéma de ce début du mois d’avril s’en ressent plutôt, avec sa dose de grosses sorties populaires à la fois françaises et américaines et globalement une belle complémentarité d’œuvres cinématographiques qui vous attendent dès aujourd’hui dans vos salles obscures préférées. En plus, la durée plus que raisonnable de la plupart de ces films vous permettra soit d’en voir plus que d’habitude, soit de profiter d’ores et déjà de la remontée des températures, en attendant le retour du beau temps. Toutefois, il nous a fallu descendre tout en bas de la liste alphabétique des films à l’affiche ce mercredi pour en trouver qui nous font réellement envie !

Avec un petit coup de main par voie de critiques interposée de la part de notre confrère Jean-Jacques, notre sélection de la semaine s’est donc arrêtée sur les trois films suivants : à l’occasion du départ prochain de notre rédacteur en chef Pascal au Japon, nous nous ferons un plaisir d’accompagner la divine Isabelle Huppert dans ce pays fascinant grâce à Sidonie au Japon de Élise Girard ; l’humour à l’islandaise nous a toujours conquis jusqu’à présent, même si Le Vieil homme et l’enfant de Ninna Palmadottir contient son lot de moments mélancoliques ; enfin, l’adolescence en pensionnat n’est jamais facile, comme nous le montre avec beaucoup de rage et de poésie cinématographiques le film turc Yurt de Nehir Tuna.

Dieu est une femme © 2023 Industrie Films / Upside Films / P.S. Productions / Pyramide Distribution Tous droits réservés

Le fait de ne pas avoir retenu pour une fois de documentaire parmi nos coups de cœur de la semaine ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Bien au contraire, puisqu’ils sont au nombre de quatre à se disputer les écrans des rares cinémas qui osent programmer pareils longs-métrages au potentiel commercial limité. Le plus fascinant d’entre eux est sans doute Dieu est une femme de Andrés Peyrot ou l’histoire incroyable d’un travail d’archéologie filmique sur le thème de l’ethnographie. Tandis que cette œuvre atypique était passée par la Semaine de la Critique au Festival de Venise l’année dernière, le film belge Il pleut dans la maison de Paloma Sermon-Daï est le dernier de la sélection de la Semaine cannoise 2023 à sortir sur les écrans français.

Enfin, deux autres rescapés du Festival de Cannes – in extremis avant l’annonce de la sélection 2024 le 11 avril prochain – sont à signaler : Black Flies de Jean-Stéphane Sauvaire, le dernier de la compétition, et Agra Une famille indienne de Kanu Behl, issu de la Quinzaine des cinéastes, dont quatre films restent à sortir en salles en France.

L’immense majorité des autres films de la semaine, pour la plupart les grosses sorties commerciales, ne nous inspirent guère confiance. Soit par excès de bons sentiments pour Quelques jours pas plus de Julie Navarro, soit par l’humour douteux versant érotique – Et plus si affinités de Olivier Ducray et Wilfried Méance – ou écologique – Ducobu passe au vert de Elie Semoun – ou bien tout simplement par nostalgie des frères Coen, qui n’ont plus fait de film de cinéma ensemble depuis Ave César ! il y a huit ans. Et ce n’est pas un film comme Drive-Away Dolls de Ethan Coen qui nous en consolera. Enfin, l’embellie en termes de qualité de l’univers de Godzilla vécue grâce à Godzilla Minus One de Takashi Yamazaki n’était que de courte durée, comme le démontre d’une façon désagréablement tonitruante Godzilla x Kong Le Nouvel empire de Adam Wingard.

Il pleut dans la maison © 2023 Kidam / Michigan Films / Visualantics / Condor Films Tous droits réservés

Agra Une famille indienne de Kanu Behl (Inde, Comédie dramatique, 1h48) avec Mohit Agarwal, Priyanka Bose et Vibha Chhibber

La Base de Vadim Dumesh (France, Documentaire, 1h12)

Black Flies de Jean-Stéphane Sauvaire (États-Unis, Thriller, 2h04, distribué sur 132 copies) avec Sean Penn, Tye Sheridan et Katherine Waterston (critique)

Le Bon sens de Alice Aucler et Lisa Verdiani (France, Documentaire, 1h05)

Les Coulisses du pouvoir de Dror Moreh (Allemagne, Documentaire, 2h21)

De rêves et de parpaings de Anne-Sophie Birot et Laetitia Douanne (France, Documentaire, 1h33)

Dieu est une femme de Andrés Peyrot (Panama, Documentaire, 1h25, distribué sur 13 copies)

Drive-Away Dolls de Ethan Coen (États-Unis, Comédie, 1h24) avec Margaret Qualley, Geraldine Viswanathan et Beanie Feldstein (critique)

Ducobu passe au vert de Elie Semoun (France, Comédie, 1h30) avec Elie Semoun, Emilie Caen et Frédérique Bel

Et plus si affinités de Olivier Ducray et Wilfried Méance (France, Comédie conjugale, 1h17, distribué sur 463 copies) avec Isabelle Carré, Bernard Campan et Julia Faure

Les Explorateurs L’Aventure fantastique de Gonzalo Gutierrez (Argentine, Animation, 1h28, distribué sur 407 copies)

Godzilla x Kong Le Nouvel empire de Adam Wingard (États-Unis, Fantastique, 1h55, distribué sur 638 copies) avec Rebecca Hall, Brian Tyree Henry et Dan Stevens

Il pleut dans la maison de Paloma Sermon-Daï (Belgique, Comédie dramatique, 1h20, distribué sur 41 copies) avec Purdey Lombet, Makenzy Lombet et Louise Manteau

Quelques jours pas plus de Julie Navarro (France, Drame social, 1h44, distribué sur 142 copies) avec Benjamin Biolay, Camille Cottin et Amrullah Safi

Sidonie au Japon de Élise Girard (France, Drame, 1h35) avec Isabelle Huppert, August Diehl et Tsuyoshi Ihara

Le Vieil homme et l’enfant de Ninna Palmadottir (Islande, Drame, 1h15) avec Jonmundur Gretarsson, Asgeir Gunnarsson et Throstur Leo Gunnarsson (critique)

Xalé Les Blessures de l’enfance de Moussa Sène Absa (Sénégal, Drame, 1h41, distribué sur 13 copies) avec Nguissaly Barry, Rokhaya Niang et Ibrahima M’Baye (critique)

Yurt de Nehir Tuna (Turquie, Drame, 1h57, distribué sur 50 copies) avec Doga Karakas, Can Bartu Aslan et Ozan Celik (critique)

Reprise

Le Squelette de Madame Morales (1960) de Rogelio A. Gonzalez (Mexique, Policier, 1h32) avec Arturo De Cordova, Amparo Rivelles et Elda Peralta

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici