News — 17 septembre 2018
Le box-office de la semaine du 5 septembre 2018

La semaine 36, allant du 5 au 11 septembre et donc au cœur de la rentrée, confirme avec tristesse et sévérité qu’il vaut mieux ne pas sortir ses films à ce moment-ci de l’année ! Le box-office français perd près d’un million d’entrées par rapport à la semaine précédente, qui avait alors entamé la courbe descendante dont on espère avoir désormais atteint le point le plus bas. A peine plus de 1 800 000 spectateurs en sept jours : il y aurait de quoi enterrer sans tarder la pratique culturelle et sociale de la séance de cinéma. Cette baisse-ci s’inscrit certes dans la tendance habituelle pendant ces derniers jours de l’été, mais elle est d’autant plus inquiétante après trois mois ponctués de trop peu de films porteurs. Car pendant l’été 2018, le cumul hebdomadaire était au mieux conforme à la moyenne depuis le début du siècle, n’ayant par conséquent à aucun moment frôlé les hauteurs avec lesquelles la saison chaude précédente avait su nous gâter au moins ponctuellement. Rien de positif n’est par conséquent à signaler de la part d’une semaine dont la fréquentation baisse entre dix et vingt pour-cents, à Paris ou en province, en comparaison à la même semaine un an plus tôt, si ce n’est que le cinéma français s’en sort avec une part de marché honorable de 35 %. A l’étranger, l’un des plus grands succès nationaux du début de l’année, La Ch’tite famille de Dany Boon, a enfin franchi la barre du million d’entrées, une preuve supplémentaire que le sort de l’humour français à l’exportation est toujours aussi mitigé.

Seulement deux nouveautés ont réussi à intégrer le Top 10 cette semaine, mais au moins le premier d’entre eux s’impose en tête. Ce qui constitue hélas une rareté parmi les productions françaises, puisque de Cécilia Rouaud n’est que la sixième à y parvenir depuis le début de l’année, voire la première en plus de quatre mois, depuis le double sacre de Taxi 5 de Franck Gastambide en avril. Pire encore, d’un point de vue statistique, la comédie familiale n’est que le deuxième film champion du box-office français cette année à être réalisé par une femme, après Brillantissime de Michèle Laroque ! L’autre nouvelle sortie est le représentant malheureusement peu représentatif de la bonne santé générale du genre documentaire, dont seule la sous-catégorie animalière – celle que nous abhorrons sans exception – peut espérer figurer sporadiquement parmi les films les plus sollicités par le public. Sinon, le retour en classe des plus jeunes spectateurs aura eu raison, comme anticipé, des épopées d’animation, qui avaient fait preuve d’une admirable stabilité au cours de l’été. Tandis que Les Indestructibles 2 de Brad Bird aura carrément quitté le classement, ratant ainsi de près le club exclusif des films qui y ont figuré dix semaines de suite, devrait très prochainement suivre le même chemin, après sa très forte baisse de fréquentation cette semaine. Sinon, l’écart entre les deux rivaux du mois d’août, de Jon Turteltaub et de Spike Lee, se resserre, puisque le deuxième peut désormais prétendre avec sérénité à dépasser la barre du million d’entrées. Enfin, de Christophe Duthuron joue pleinement la carte de l’attrait provincial, enregistrant au passage la deuxième plus faible baisse des dix films les plus plébiscités.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 5 et le mardi 11 septembre 2018 :


1. Photo de famille – distribué par SND – Nouveauté – 226 153 entrées cumulées – 13 % part de marché
2. En eaux troubles – distribué par Warner Bros. France – 3ème semaine / – 48 % – 193 395 entrées / 1 276 217 cumul – 11 % part de marché
3. Blackkklansman – distribué par Universal Pictures France – 3ème semaine / – 32 % – 181 886 entrées / 857 068 cumul – 10 % part de marché
4. Les Vieux fourneaux – distribué par Gaumont – 3ème semaine / – 38 % – 130 946 entrées / 680 346 cumul – 7 % part de marché
5. – distribué par Paramount Pictures France – 6ème semaine / – 50 % – 88 972 entrées / 2 880 988 cumul – 5 % part de marché


6. – distribué par SND – 2ème semaine / – 57 % – 86 097 entrées / 284 131 cumul – 5 % part de marché
7. Un nouveau jour sur terre – distribué par Paramount Pictures France – Nouveauté – 68 248 entrées cumulées – 4 % part de marché
8. Hôtel Transylvanie 3 Des vacances monstrueuses – distribué par Sony Pictures Releasing – 7ème semaine / – 69 % – 66 613 entrées / 2 781 050 cumul – 4 % part de marché
9. – distribué par Sony Pictures Releasing – 4ème semaine / – 44 % – 65 249 entrées / 737 147 cumul – 4 % part de marché
10. – distribué par Metropolitan Filmexport – 2ème semaine / – 49 % – 60 145 entrées / 179 194 cumul – 3 % part de marché


Et un titre gagnant de plus pour la Warner, grâce à la cinquième semaine consécutive de pole position dans le Top 10 américain ! Le distributeur réalise en effet une très belle fin d’été, après que les débuts de la saison des blockbusters ont été trustés par Disney. La maison de Mickey est responsable d’un tiers des recettes de cet été, qui voit ses chiffres en hausse de 14 % par rapport à la même période en 2017, particulièrement morose au box-office américain, pour culminer à près de 4,4 milliards de dollars. de Corin Hardy réalise de loin le meilleur démarrage de l’univers Conjuring, puisqu’il génère douze millions de dollars de plus que le premier film de la série imaginée par James Wan, sorti en juillet 2013. A l’international, le film d’horreur sorti quasiment au même moment que Ça de Andres Muschietti l’année dernière s’impose également avec 77 millions de dollars. Loin derrière, en deuxième position avec quarante millions de dollars en moins, de Pierre Morel ne s’en sort pas trop mal, contrairement à son démarrage poussif en France. Et tandis que de Jon M. Chu est enfin descendu de son piédestal des baisses anormalement faibles, la bonne surprise de la semaine dernière, de Aneesh Chaganty, affiche toujours une relative stabilité. Dans le pays d’origine de l’acteur principal John Cho, la Corée du Sud, le thriller a même atteint le sommet du box-office en deuxième semaine, grâce à une hausse spectaculaire de 62 % et une part de marché tout aussi incroyable de 50 %. Pas vraiment un succès sur le marché français, Kin Le commencement des frères Baker est un véritable échec aux États-Unis, où il baisse de près de trois quarts en deuxième semaine, en dépit d’un nombre d’écrans stable, ce qui lui vaut la plus mauvaise moyenne par copie du Top 35 !

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 9 septembre 2018 :


1. La Nonne – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 53 807 379 $ cumulés, sortie française le 19 septembre
2. Peppermint – distribué par STX Entertainment – Nouveauté – 13 423 255 $ cumulés
3. Crazy Rich Asians – distribué par Warner Bros. – 4ème semaine / – 40 % – 13 148 404 $ / 135 770 569 $ cumul, sortie française le 7 novembre
4. En eaux troubles – distribué par Warner Bros. – 5ème semaine / – 42 % – 6 094 327 $ / 131 637 101 $ cumul
5. Searching Portée disparue – distribué par Screen Gems – 3ème semaine / – 24 % – 4 570 235 $ / 14 366 365 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles