News — 25 juin 2019
Le box-office de la semaine du 12 juin 2019
© Mars Films Tous droits réservés

Visiblement, en cette semaine 24, allant du 12 au 18 juin, il y avait des choses plus intéressantes à faire que d’aller au cinéma, comme suivre les exploits de l’équipe féminine de foot par exemple. En tout cas, le box-office français baisse fortement, de près de 1 200 000 spectateurs, après quelques semaines marquées par une timide embellie. Avec un cumul hebdomadaire tout juste au dessus des deux millions de tickets vendus, on passe en dessous de la moyenne pour cette période de toute façon guère habituée aux envolées des chiffres. Au moins, la part de marché des productions nationales remonte un tout petit peu, à désormais 19 %, trois de plus que la semaine précédente. Et un échantillon plus ou moins représentatif du cinéma français s’exporte toujours aussi bien à l’international, comme le prouvent les excellents résultats de Mia et le lion blanc de Gilles De Maistre, qui vient d’y franchir la barre des quatre millions d’entrées, alors qu’il n’en avait fait qu’un million et demi dans les salles françaises lors de sa sortie pendant les dernières vacances de Noël.

A ses débuts à la fin des années 1990, l’univers de Men in Black constituait une bonne surprise, avec son cocktail réussi entre la comédie et la science-fiction. Vingt ans et trois suites plus tard, plus personne ne semble s’y intéresser, comme le démontre le démarrage peu glorieux de de F. Gary Gray. A la limite, ce n’est que grâce à l’essoufflement des films en continuation qu’il se hisse à la tête du classement, un épilogue tristounet pour une histoire commerciale qui avait su culminer jadis au delà des quatre et des cinq millions de spectateurs en fin de carrière, respectivement pour Men in Black II et Men in Black de Barry Sonnenfeld. Inutile de préciser que ce redémarrage avec Chris Hemsworth et Tessa Thompson s’écroulera probablement même avant la barre du million d’entrées ! Parmi les autres nouveautés, signalons l’engouement provincial pour Roxane de Mélanie Auffret, le genre de comédie au charme bucolique, saupoudré d’un peu de contestation sociale dans le sillage du mouvement des gilets jaunes, qui plaît en dehors des métropoles. Enfin, de Bong Joon-ho accomplit jusque là un parcours sans faute, grâce à la plus faible baisse du Top 10 et une popularité sans faille auprès du public parisien, qui lui a permis une fois de plus de se trouver en tête des résultats journaliers d’hier dans la capitale.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 12 et le mardi 18 juin 2019 :

  1. Men in Black International – distribué par Sony Pictures Releasing France – Nouveauté – 336 892 entrées cumulées – 16 % part de marché
  2. – distribué par 20th Century Fox France – 2ème semaine / – 61 % – 268 514 entrées / 958 394 cumul – 13 % part de marché
  3. Parasite – distribué par The Jokers / Les Bookmakers – 2ème semaine / – 39 % – 231 685 entrées / 608 527 cumul – 11 % part de marché
  4. – distribué par Walt Disney Studios France – 4ème semaine / – 56 % – 215 002 entrées / 1 840 791 cumul – 10 % part de marché
  5. Roxane – distribué par Mars Films – Nouveauté – 138 925 entrées cumulées – 7 % part de marché

6. – distribué par Paramount Pictures France – 3ème semaine / – 52 % – 99 810 entrées / 584 301 cumul – 5 % part de marché

7. – distribué par Metropolitan Filmexport – Nouveauté – 77 019 entrées cumulées – 4 % part de marché

8. – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 53 % – 75 340 entrées / 236 238 cumul – 4 % part de marché

9. – distribué par Warner Bros. France – 3ème semaine / – 61 % – 71 335 entrées / 594 768 cumul – 3 % part de marché

10. Venise n’est pas en Italie – distribué par Studiocanal – 3ème semaine / – 60 % – 71 118 entrées / 441 163 cumul – 3 % part de marché


Shaft © Netflix Tous droits réservés

Sa sortie simultanée planétaire n’a pas pu sauver Men in Black International dans son pays d’origine. Avec tout juste trente millions de dollars après son premier week-end à l’affiche, le film de F. Gary Gray reste de loin en dessous des démarrages des films précédents, qui se situent de façon plutôt conforme autour de cinquante millions de dollars. Là aussi, le bouche-à-oreille, qui avait permis au premier de quitter les salles obscures américaines avec plus de 250 millions de dollars en 1997 et de devenir le deuxième plus grand succès au box-office annuel américain, derrière Titanic de James Cameron mais devant Le Monde perdu Jurassic Park de Steven Spielberg, sera aux abonnés absents. Un autre remake, au sens large, ne se porte point mieux, puisque la relecture comique par Tim Story de Shaft avec Samuel L. Jackson et le retour anecdotique de l’icône de la blaxploitation Richard Roundtree débute seulement à la sixième place avec moins de neuf millions de dollars. En comparaison, le remake en bonne et due forme par feu John Singleton avait démarré dix-neuf ans plus tôt au delà des vingt millions de dollars, pour finir à 70 millions de dollars. Ce Shaft-ci ne sortira d’ailleurs pas en salles en France, puisqu’il sera disponible sur Netflix dès la fin de ce mois-ci. Enfin, la troisième sortie d’envergure outre-Atlantique sur un parc de salles de six-cents écrans, le film d’ouverture cannois The Dead don’t die de Jim Jarmusch, n’y galvanise pas non plus les foules, puisqu’il démarre seulement à la douzième place. Or, toutes ces déconvenues ne paraissent pas si graves, quand on les compare au déclin spectaculaire de X-Men Dark Phoenix de Simon Kinberg. Sa baisse catastrophique de 71,5 % est comparable à celle de Fifty Shades of Grey de Sam Taylor-Johnson, qui avait perdu près des trois quarts de ses spectateurs en deuxième semaine en février 2015 !

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 16 juin 2019 :

  1. Men in Black International – distribué par Sony – Nouveauté – 30 035 838 $ cumulés
  2. – distribué par Universal – 2ème semaine / – 47 % – 24 408 160 $ / 92 652 550 $ cumul, sortie française le 31 juillet
  3. Aladdin – distribué par Buena Vista – 4ème semaine / – 29 % – 17 309 154 $ / 264 043 468 $ cumul
  4. Rocketman – distribué par Paramount – 3ème semaine / – 31 % – 9 420 441 $ / 66 763 166 $ cumul
  5. X-Men Dark Phoenix – distribué par 20th Century Fox – 2ème semaine / – 71 % – 9 354 868 $ / 52 117 218 $ cumul

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles