DVD — 24 juin 2019
Test Blu-ray : Cérémonie sanglante

 
Espagne, Italie : 1973
Titre original :
Réalisation :
Scénario : Jorge Grau
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h28
Genre : Horreur
Date de sortie DVD/BR : 4 juin 2019

 

Hongrie, au début du XIXème siècle. La comtesse se morfond dans son château, tiraillée entre le sentiment d’abandon de son époux le marquis et sa peur de vieillir. Découvrant par hasard que quelques gouttes de sang sur sa peau l’ont rajeunie, elle va faire assassiner des jeunes vierges et se baigner dans leur sang…

 


 

Le film

[4/5]

En France, ce que l’on connaît du cinéma de Jorge Grau se résume globalement à un seul film : le très intéressant – quoiqu’un peu surfait – Massacre des morts-vivants, un film de zombies à la sauce hippie / écolo sont la réputation a largement traversé les frontières. S’il s’agit probablement du film qui lui permettra d’atteindre une certaine forme d’immortalité, Jorge Grau est pourtant le réalisateur d’une petite vingtaine de longs-métrages, dont la distribution s’est le plus souvent limitée à son seul pays, l’Espagne.

La découverte – tardive s’il en est – de Cérémonie sanglante risque bien de faire regretter aux cinéphiles de ne pas s’être d’avantage penché sur la filmographie de Jorge Grau : il s’agit d’une petite merveille de film d’épouvante gothique. Evoluant bien sûr dans le plus pur style des productions Hammer Films et des adaptations d’Edgar Poe par Roger Corman, le film de Jorge Grau est cependant peut-être arrivé un poil trop tard pour marquer les esprits : sorti en 1973, le film débarquait en effet à une époque où le gothique ne faisait plus recette, et durant laquelle même la Hammer amorçait un déclin notable. Difficile aussi de ne pas penser, étant donné la thématique du film et les références faites à la Comtesse Bathory, à Comtesse Dracula, réalisé par Peter Sasdy en 1971.

Sauf que là où Sasdy sacrifiait une partie de son atmosphère par des dérives érotiques ou sanglantes tout à fait dans l’air du temps, Jorge Grau quant à lui ne dévie jamais de son cahier des charges de l’épouvante gothique. Cérémonie sanglante s’impose donc comme un exercice de style d’un grand classicisme, avec une photo superbe, des décors majestueux et des costumes soignés, qui confèrent au film une grande élégance, doublée d’une poésie qui commençait, à la même période, à faire sérieusement défaut aux films produits par la Hammer.

Porté par la prestation de Lucia Bosé, Cérémonie sanglante s’avère vraiment une excellente surprise, une œuvre belle et inspirée, à la lisière du fantastique et du « portrait de femme » prônant de belles valeurs féministes tout en développant une atmosphère macabre et mortifère. Une belle réussite.

Et si bien sûr le film de Jorge Grau demeure, en tant que tel, un divertissement haut de gamme, il semble également assez clair que le film, tourné sous la dictature de Franco, puisse proposer un deuxième niveau de lecture, historique et politique. Les passionnés d’Histoire pourront donc à loisir dresser des parallèles entre la situation sociale de la Hongrie présentée par Cérémonie sanglante et celle de l’Espagne en 1973…

 

 

Le Combo Blu-ray + DVD

[5/5]

Enchaînant les coffrets Combo Blu-ray + DVD avec une belle régularité depuis quelques mois, Artus Films a plus que jamais confirmé son statut d’acteur majeur dans le petit monde de l’édition vidéo en France, que cela soit en termes de qualité et de contenu éditorial. Cérémonie sanglante débarque donc dans un nouveau Mediabook Combo Blu-ray + DVD + Livre venant grossir les rangs de sa déjà riche collection de mediabooks luxueux dédiés à différents films et réalisateurs.

Ce nouveau Combo consacré à Cérémonie sanglante comportera donc comme son nom l’indique à la fois le film sur support DVD et Blu-ray, en version restaurée 2K. Comme on pouvait s’y attendre, le film en Haute Définition bénéficie d’un upgrade assez époustouflant : le master est d’une stabilité exemplaire, le grain d’origine est préservé, la définition est le piqué sont considérablement accrus… C’est du très beau travail technique. On rechignera peut-être un brin sur les contrastes, qui auraient peut-être pu occasionnellement bénéficier d’un poil plus de punch durant les séquences les plus sombres. Qu’à cela ne tienne, c’est vraiment histoire de couper les cheveux en quatre : comme si la plupart des cinéphiles français si vous n’avez jamais vu Cérémonie sanglante, le fait est que cette édition vous permettra de découvrir le film de Jorge Grau dans les meilleures conditions possibles. Côté son, la VO espagnole nous est proposée en LPCM Audio 2.0, en mono d’origine évidemment. Les dialogues sont clairs, les ambiances plutôt bien préservées, sans souffle : le confort acoustique est optimal.

En plus d’être un bel objet, le coffret édité par Artus Films n’est d’ailleurs pas avare en suppléments et autres contenus réjouissants : le coffret comprend tout d’abord un beau livret de 64 pages consacré à la Comtesse Bathory, intitulé « La comtesse et les vierges » et rédigé par Didier Lefèvre.

Sur la galette proprement dite, l’éditeur nous gâte à nouveau, avec une présentation du film par Alain Petit (22 minutes) : le fameux critique et historien du cinéma reviendra durant la première moitié du sujet sur la « véritable » comtesse Bathory et son histoire controversée, pour ensuite aborder son influence sur le cinéma contemporain. Il reviendra ensuite sur la carrière méconnue de Jorge Grau (il a notamment tourné un film de « nunsploitation » avec Lina Romay), et sur le côté ambitieux de Cérémonie sanglante, qu’il ne classe pas dans le « bis » mais dans le cinéma d’Art et Essai.

On continuera ensuite avec une série de scènes coupées et/ou alternatives (10 minutes), très intéressantes et explicites d’un point de vue sanglant ou sexuel : si on aurait sans doute aimé les voir intégrées au métrage, on admettra que Cérémonie sanglante développe en l’état un certain charme désuet, qui le rend justement unique dans la production du cinéma « bis » de l’époque. On terminera ensuite avec la traditionnelle galerie de photos et la bande-annonce du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles