DVD — 25 juin 2019
Test Blu-ray : Le gardien des mondes

 
Russie : 2018
Titre original :
Réalisation :
Scénario : , , Sergey Mokritskiy,
Acteurs : Nikita Volkov, Severija Janusauskaite, Vilen Babichev
Éditeur :
Durée : 1h52
Genre : Fantastique, Science-fiction
Date de sortie DVD/BR : 26 juin 2019

 

Kirill, game designer en vogue, retrouve son appartement occupé par une femme mystérieuse nommée Renata. Personne ne le reconnait plus, son existence parait avoir été effacée de la mémoire de tous. Renata est une « fonctionnelle » travaillant pour une organisation qui a désigné Kirill pour être le gardien des mondes, celui qui ouvre les portes donnant accès aux mondes parallèles, parmi lesquels le légendaire Arkan où semble résider la clé du mystère. Quand Anna, sa fiancée, se retrouve sous la menace des tortionnaires d’Arkan, Kirill va se révolter et tenter d’échapper à cette puissance qui le manipule. Va-t-il réussir à sauver Anna et retrouver son identité ?

 


 

Le film

[3/5]

Le petit monde du DTV – ou « Direct to Video » – voit régulièrement débarquer de Russie de grands films de divertissement, conçus comme de véritables blockbusters à l’américaine. Il semble en effet que depuis une quinzaine d’années on assiste à une nouvelle vague de cinéma populaire russe, fabriquée comme une réponse au « monopole » made in U.S.A. sur le divertissement. Au programme de ces blockbusters à la Russe : de l’action, des effets spéciaux, et encore plus d’action et d’effets spéciaux. Les genres abordés sont la science-fiction, le fantastique, les super-héros et parfois même l’horreur ; c’est encore mieux d’ailleurs si on peut mélanger tous les genres, dans une espèce de gloubi-boulga à l’esthétique « clippesque » basant tout sur le rythme et le grand spectacle.

Ces dernières années, on a donc régulièrement pu constater la maîtrise technique de l’ancien bloc soviétique en matière de belles images et d’effets spéciaux, mais on avouera également que ces films nous ont en général laissé une impression mi-figue mi-raisin : pour un Night watch réussi en 2004, des films tels que (2008), (2009), (2016), (2016) ou encore (2018) se sont succédé depuis dans les rayons de nos revendeurs Blu-ray / DVD sans parvenir à nous convaincre à 100%. Cependant, on reconnaîtra sans peine que ces films faisaient certes preuve d’une certaine ambition, et que ces petits produits populaires étaient mis en boite avec les meilleures intentions du monde et même un certain sens du cadre et de l’image.

Sans surprise, Le gardien des mondes affiche les mêmes qualités et les mêmes défauts que les autres films de cette vague récente de films russes orientés fantastique / SF. Du côté des bonnes choses, on notera la présence d’effets spéciaux assez excellents, et d’un rendu visuel époustouflant si l’on considère que les russes ont probablement du composer avec un budget dix fois moins important que celui de n’importe-quel blockbuster américain. Le récit, même s’il est présenté de façon assez confuse, dénote également d’une certaine ambition, et d’une volonté de créer un réel récit de science-fiction « local », prenant place en Russie. Le scénario est par ailleurs tiré d’une série de livres signés , déjà auteur de la saga Night watch (« Les sentinelles de la nuit »), qui compte actuellement six romans – seul le premier a, à ce jour, été adapté au cinéma, sous la forme de deux films de Timur Bekmambetov : Night watch (2004) et Day watch (2006). Malheureusement, c’est dans sa narration que Le gardien des mondes comporte des défauts : le film jongle avec trop de concepts abstraits, sacrifie les passages explicatifs au profit de séquences d’action, et finit pas en devenir confus, voire même assez incompréhensible.

Qu’à cela ne tienne cependant, tout cela s’éclaircira forcément au cœur de la série TV dérivée du film, qui mettra en scène les mêmes acteurs et devrait débarquer sur les écrans russes cette année. En attendant, force est de constater que le film mis en scène par Sergey Mokritskiy se tient globalement plutôt bien malgré ses défauts : les rebondissements sont nombreux, le rythme est très soutenu et il est littéralement impossible de s’ennuyer. C’est déjà ça !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est Program Store qui nous propose aujourd’hui de découvrir Le gardien des mondes sur support Blu-ray. Comme d’habitude avec l’éditeur, le travail sur l’image et le son est littéralement irréprochable, avec un piqué précis, des couleurs et des noirs vraiment bien gérés. En revanche – et cela ne sera une surprise pour personne, l’encodage du film est proposé en 1080i : c’est le cas pour tous les films russes débarquant en France en Blu-ray. De plus, la durée du film sur le Blu-ray (1h52) est exactement la même que celle avancée par le site de référence IMDb. Côté audio, on se fera plaisir avec deux mixages Haute Définition, en DTS-HD Master Audio 5.1 dans les deux langues. Les deux version jouent la carte de l’ambiance et nous proposent une spatialisation aux effets immersifs et dynamiques, presque cartoonesques, que l’on appréciera surtout durant les nombreuses scènes d’action.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose la traditionnelle bande-annonce.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles