Game Of thrones Saison 3 Episode 6 – The Climb

a toujours du mal à enchaîner les bons épisodes, et est nettement en-dessous de ce que cette saison nous a donné jusqu’ici, particulièrement ces deux dernières semaines. Le fait de devoir revenir aux personnages les plus inertes ( et Theon) ou inintéressants (Jon, Sam) en est pour partie responsable, mais on en revient aussi au fait que la série doit se plier aux nécessités d’adaptation et nous resservir des scènes de mises en place peu passionnantes.

Globalement, on a le sentiment cette saison que la série se porterait mieux si les White Walkers se décidaient enfin à tuer tous les protagonistes au nord de . La scène de Bran, et les Reed n’a aucun intérêt si ce n’est de nous rappeler que ces gens existent pour plus tard, et celle qui voit Sam et Gilly au coin du feu pousse le vice encore plus loin, puisque son seul but est de montrer que Sam a toujours l’arme étrange trouvée dans la saison 2. On n’apprend absolument rien de nouveau sur les personnages présents (Sam est toujours incompétent, Osha n’aime pas Meera), si ce n’est que Jojen semble souffrir de crises épileptiques lorsqu’il a ses visions, ce qui rentre dans l’idée générale que toutes les formes de magie de ce monde infligent des souffrances à ceux qui en profitent (typiquement Béric). Il est dommage que et  ne fassent pas confiance aux spectateurs en ne faisant apparaître ces personnages que dans deux ou trois épisodes par saison, plutôt que d’en donner des brefs aperçus un épisode sur deux.

Theon pose un autre problème puisqu’il n’apparaît pas du tout dans le troisième livre, forçant les scénaristes à extrapoler quant à ce qui lui arrive pendant tout ce temps. Ces scènes sont extrêmement répétitives, mais ont au moins l’avantage d’être intrigantes, introduisant un personnage qui semble égaler Joffrey dans sa perversion. en fait peut-être un peu trop avec son imitation de Theon qui relève plus du registre comique que de la folie pure, mais il vaut mieux ça que le regard mort de Kit Harrington (Jon Snow) dans ses scènes avec . Autant les scénaristes peuvent être blâmés pour beaucoup, autant l’escalade du Mur qui donne son nom à l’épisode n’échoue que dans la mesure où l’acteur est incapable d’exprimer un autre sentiment que l’ennui. Rose Leslie (Ygritte) fait cependant ce qu’elle peut et parvient à donner un peu de poids à sa déclaration qu’elle connaît le secret de Jon et serait prête à se battre avec lui contre tous, soulignant l’idée qu’ils ne comptent pas aux yeux de Mance ou de la Garde.

GOT 3x6

Il faut cependant reconnaître que certains choix d’adaptation sont nettement plus clairvoyants. La rencontre entre Melisandre et Thoros permet de donner des informations sur leur religion commune tout en supprimant un personnage superflu (remplacé ici par Gendry) et en donnant une raison de plus à Arya pour rejeter toute forme de communauté. Trahie une fois de plus, qui plus est par des hommes initialement envoyés par son père, Arya est clairement en bon chemin vers le rejet de toute forme de lien humain, d’autant plus que Melisandre semble voir en elle une meurtrière en puissance.

Si cet épisode a un message, il est là, dans l’idée que les institutions, qu’elles soient religieuses, familiales ou politiques, sont sans merci et ne font qu’utiliser tous ces personnages. Cela s’accorderait presque élégamment avec le monologue anarchiste de Littlefinger en fin d’épisode, si celui-ci n’était pas ridiculisée par une musique grandiloquente et une image choquante de plus avec le meurtre de Ros, image qui n’a par ailleurs pas grand chose à voir avec ce qu’il raconte.

Dans le fond, cet épisode n’est pas si mauvais, grâce à la rencontre titanesque entre Tywin et Olenna ou encore aux machinations de Roose Bolton face à Jaime et Brienne, mais n’en reste pas moins une déception face à la qualité du début de cette saison.

Ce paragraphe contient des spoilers (Pour le lire, sélectionnez-le avec la souris)

Le remplacement d’Edric Storm par Gendry semble très judicieux, et l’allusion à une future rencontre entre Arya et Melisandre est intrigante dans la mesure où ces deux-là ne se sont encore jamais rencontrées dans les livres.

Theon est particulièrement stupide dans cet épisode. Ayant grandi à Winterfell, il est parfaitement conscient que les Bolton ont pour symbole un homme écorché, ainsi que de l’existence du Bâtard de Bolton. La position des scénaristes est certes très difficile pour ce qui en est de Theon, mais ils ne semblent franchement pas être disposés à faire le moindre effort, se contentant de répéter ad vitam eternam ce que l’on sait de l’expérience de Theon dans les geôles de Ramsay.

Intéressant que le mariage de Cersei et Loras soit toujours programmé. Il paraît improbable que la série ose dévier des livres à ce point et le mariage sera sans doute annulé après le mariage de Joffrey, mais il est néanmoins intéressant de voir que la Garde du Roi et le vœu de célibat qui s’y attache ne sont pas totalement oubliées.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Matthieu