http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Festivals News — 11 novembre 2015
Cinessonne 2015 avec John Boorman & Patrice Leconte

affiche-festivalcinessonne 2015 BANDEAU

La 17ème édition du Festival du Cinéma Européen en Essonne s’est ouverte hier soir avec la projection en avant-première de L’Hermine qui signait les retrouvailles du réalisateur Christian Vincent avec 25 ans après La Discrète qui révéla le premier et lança la popularité jamais démentie du deuxième. Tous deux ont été récompensés lors de la dernière édition du Festival de Venise en septembre, d’un prix du scénario et d’un prix d’interprétation respectivement. Ce qui n’est que mérité pour cette fine comédie de caractères, le portrait d’un président de tribunal retrouvant une femme médecin sous le charme de laquelle il était tombé quelques années lorsqu’elle le soigna quelques années plus tôt. (The Duke of Burgundy) en jurée suppléante a certainement séduit de nombreux spectateurs et devrait en séduire encore plus lors de la sortie de ce beau long-métrage qui mêle cette romance inattendue à un procès brutal (la mort suspecte d’un bébé) mené avec une approche très réaliste, avec des discussions feutrées et précises entre les membres du jury dont Corinne Masiero à la langue bien pendue et une cour de justice montrée comme une scène de théâtre, tout en respectant sa gravité et sa réalité documentaire.

"L'Hermine" de Christian Vincent

Signalons cet amusant parallèle avec en ouverture un film français primé au Festival de Venise (en Italie donc) et en clôture un film italien révélé en compétition au Festival de Cannes (en France donc), de Nanni Moretti étant présenté juste après l’annonce du palmarès le dimanche 22 novembre. Le choix du Grand Prix sera déterminé cette année par un prix du public et non plus par un jury de professionnels. Autre nouveauté, la création d’un jury formé de dix habitants cinéphiles, titulaires de la Carte qui leur permet d’aller dans toutes les salles partenaires réparties dans l’Essonne.

L’engagement du réseau de salles en faveur du cinéma européen se confirme encore avec une compétition prometteuse de dix longs-métrages venus de toute l’Europe ainsi qu’avec la sélection En Avant Jeunesse ! permettant de rattraper des longs-métrages qui n’ont pas suffisamment circulé dans les salles en France et qui n’ont pas connu le succès à l’exception (relative) de , représentant de la France lors de la prochaine édition des Oscars. Parmi les films à ne pas manquer, soulignons l’exemplaire film slovène L’Ennemi de la classe et son enseignant noble qui ressemble à bien des égards au personnage interprété par Fabrice Luchini dans L’Hermine.
Deux invités d’honneur prestigieux seront présentés pour des rencontres avec le public :

patrice leconte

  • Patrice Leconte sera au Cyrano de Montgeron (RER D en direction de Melun), où a eu lieu cette soirée d’ouverture, le vendredi 13 novembre et commentera des extraits de ses œuvres dont Le Mari de la coiffeuse, l’un de ses plus beaux films, sensuel et porté par la nostalgie de l’enfance, qu’il sera possible de revoir à cette occasion. Rencontre à partir de 20h30, projection à 21h45 précédée de la remise d’un trophée au cinéaste.

mari-de-la-coiffeuse

john boorman2

  • Le grand réalisateur irlandais John Boorman donnera une Masterclass animée par le critique Michel Ciment le samedi 21 novembre au Calypso à Viry-Châtillon et fera une présentation de l’étonnant film futuriste Zardoz (alias Sean Connery en slip tricoté maison qui ne ferait pas tâche aux côtés de celui du Mari de la coiffeuse au passage) au cinéma Le Luminor à Paris le vendredi 20 novembre à 20h30. La soirée au Calypso se déroulera comme suit : Léo the Last à 18h, Masterclass à 20h, remise d’un trophée au cinéaste à 21h et enfin présentation et projection du Point Blank à 21h15. Le festival propose aussi de (re)voir son très beau Queen & Country (critique), présenté en ouverture l’an dernier.

zardoz

D’autres invités seront présents durant ces presque deux semaines dont Pierre Luc Granjon pour un Focus Animation du 20 au 22 novembre et la réalisatrice Vania Leturcq pour la sélection Du court au long le mercredi 11 novembre au cinéma Jacques Tati à Orsay avec trois courts à 18h30 (L., L’été et La Maison) et son premier long L’Année prochaine à 20h30. Enfin, le réalisateur débute son année en Essonne où il sera invité à accompagner en public la réalisation de son 4ème long métrage (Loops) et sera présent pour plusieurs rendez-vous tout au long de l’année 2016. Le premier de ces rendez-vous aura lieu le vendredi 20 novembre aux Cinoches à Ris Orangis avec les projections de son film La Prochaine fois je viserai le cœur (test DVD) puis de Meurtres d’un bookmaker chinois de John Cassavetes (critique).

 

La sélection officielle

Compétitions de longs-métrages européens (détails ici)

  • À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid (France/Tunisie/ Belgique)
  • Ce sentiment de l’été de Mikhaël Hers (France/Allemagne) avec Anders Danielsen Lie et Judith Chemla
  • Le Lendemain de Magnus von Horn (Suède/Pologne)
  • de Karoly Ujj-Meszaros (Hongrie)
  • d’Özcan Alper (Turquie)
  • de Sanna Lenken (Suède/Allemagne)
  • Olmo et la mouette de Lea Glob et Petra Costa (Danemark/Brésil/Portugal/France)
  • de Marcin Koszałka (Pologne/République Tchèque/Slovaquie)
  • Soleil de plomb de Dalibor Matanić (Croatie/Serbie/Slovénie)
  • Volta a terra de João Pedro Plácido (Portugal)

Compétitions de longs-métrages français (détails ici)

  • de Frédéric Pelle, avec Adélaïde Leroux, Nicolas Abraham, Myriam Boyer et Patrick d’Assumçao
  • Gaz de France de Benoit Forgeard, avec Olivier Rabourdin et Philippe Katerine
  • de Léa Fehner, avec Adèle Haenel, Marc Barbé et Lola Dueñas
  • Pauline s’arrache d’Emilie Brisavoine
  • Peur de rien de Danielle Arbid, avec Manal Issa, Vincent Lacoste, Paul Hamy et Dominique Blanc

Compétition de courts-métrages européens (détails ici)

au cinéma Agnès Varda (Juvisy-sur-Orge) le samedi 14 novembre

11h : programme 1

  • Zepo de Cesar Diaz Melendez (Espagne)
  • On avait dit qu’on irait jusqu’en haut de Tizian Büchi (Suisse)
  • Fernweh d’Ena Sendijarevic (Pays-Bas)
  • Blood Brothers de Marco Espirito Santo et Miguel Coimbra (Portugal)
  • Renaître de Jean-François Ravagnan (Belgique)
  • Ploty (Barrières) de Natalia Krawkczuk (Pologne)
  • Dette er alle steder (This place is every place) d’Ane Hjort Guttu (Norvège)

14h : programme 2

  • Jag vill na digl (I turn to you) de Victor Lindgren (Suède)
  • Erlkönig (Le Roi des Aulnes) de Georges Schwizgebel (Suisse)
  • KM 73 de Radu Ghelbereu (Royaume-Uni/ Roumanie)
  • Le Repas dominical de Céline Devaux (France)
  • Victor XX de Ian Garrido Lopez (Espagne)
  • Les Filles d’Alice Douard (France)

16h : programme 3

  • Jackie de Giedrius Tamosevicius (Lituanie)
  • Yul et le serpent de Gabriel Harel (France)
  • Obiekt (Objet) de Paulina Skibinska (Pologne)
  • Volta (Stroll) de Stella Kyriakopoulos
  • Teeth (Dent) de Daniel Gray et Tom Brown (Royaume-Uni/ Hongrie/ USA)
  • Tronc de Gautier Dulion (France)

Autres courts métrages en compétition

  • Isand (Le Maître) de Riho Unt (Estonie)
  • Coach de Ben Adler (France)
  • Ineffaçable de Grégory Lecocq (Belgique)
  • Elu Herman H. Rott’iga de Chintis Lundgren (Estonie/ Croatie/ Danemark)
  • Picnic de Jure Pavlovic (Croatie)

Compétition de courts-métrages français (détails ici) (présentés en première partie des films français en compétition)

  • Dans les eaux profondes de Sarah Van Dem Boom (12′, animation)
  • Feux de Mali Arun (14’, fiction expérimentale)
  • Lueurs de Anthony Quéré et Olivier Broudeur (15′, fiction)
  • Les Photographes d’Aurélien Vernhes Lermusiaux (25′, fiction)
  • The Reflection of Power de Mihai Grecu (9′, animation expérimentale)

Sélection En Avant Jeunesse !

  • Alda et Maria de Pocas Pascoal (Portugal) (critique)
  • L’Année prochaine de Vania Leturcq (Belgique/France)
  • Brooklyn de Pascal Tessaud (France)
  • Classe à part d’Ivan I. Tverdovsky (Russie/ Allemagne)
  • Derrière le mur, la Californie de Marten Persiel (Allemagne)
  • L’Ennemi de la classe de Rok Bicek (Slovénie) (critique)
  • Mustang de Deniz Gamze Ergüven (Turquie/France) (critique)
  • Quand je ne dors pas de Tommy Weber (France)
  • Spartacus et Cassandra de Ioanis Nuguet (France) (test dvd)
  • Toto et ses sœurs d’Alexander Nanau (Roumanie)
  • Une jeunesse allemande de Jean-Gabriel Périot (France)

 

Autres sections, Vents d‘Est 08 et Jeune Public à découvrir en détails sur le site officiel.
Tarif unique: 4 € la séance

Pass Festival 20 € les 6 places

Retrouvez le Catalogue et le Guide Pratique ici.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles