César 2023 : les nominations

0
391

Les Amandiers © 2022 Agat Films et Cie / Bibi Film TV / arte France Cinéma / Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

Ce n’est pas vraiment un vent de renouveau qui souffle sur ces 48èmes César, dont les nominations ont été annoncées ce matin. Au vu des noms qui reviennent cérémonie après cérémonie, accompagnés de petites polémiques stériles qui ne mènent généralement nulle part, on pourrait en effet croire que l’Académie du cinéma français soit incapable de réellement changer le statu quo. Cette année-ci, c’est l’absence de réalisatrices dans la catégorie correspondante qui surprend, surtout parce que, entre Mia Hansen-Løve, Rebecca Zlotowski, Alice Diop et Valeria Bruni Tedeschi, il y avait amplement de quoi y en inclure au moins une !

Qu’à cela ne tienne, les catégories dramatiques manquent tout autant d’un esprit d’aventure et d’ouverture. Ainsi, on y retrouve neuf anciens lauréats d’au moins un César : Fanny Ardant, Juliette Binoche, Laure Calamy, Anaïs Demoustier, Adèle Exarchopoulos, Lyna Khoudri, Louis Garrel, Benoît Magimel et Roschdy Zem. Micha Lescot est le seul parmi les vingt nommés à ne jamais avoir été cité par l’Académie jusque là. Signalons de même la treizième tentative de l’actrice et réalisatrice Noémie Lvovsky de gagner son premier César, grâce à sa nomination pour le scénario des Amandiers.

De façon plus objective, la cérémonie des César aura lieu le vendredi 24 février à l’Olympia à Paris. Comme on le sait depuis deux semaines, elle sera animée de façon collégiale par neuf maîtresses et maîtres de cérémonie : Leïla Bekhti, Jérôme Commandeur, Jamel Debbouze, Emmanuelle Devos, Léa Drucker, Eye Haïdara, Alex Lutz, Raphaël Personnaz et Ahmed Sylla. La présidence de la cérémonie sera assurée par l’acteur Tahar Rahim (Don Juan) à qui l’on doit en quelque sorte un changement majeur dans le règlement des César, suite à sa double victoire en 2010 pour Un prophète à la fois dans la catégorie du Meilleur espoir masculin et celle du Meilleur acteur.

Enfin, le nom de celui qui recevra le César d’honneur avait déjà été communiqué il y a un mois. Il s’agit du réalisateur américain David Fincher (Mank) dont The Social Network avait gagné le César du Meilleur Film étranger en 2011.

En corps © 2022 Emmanuelle Jacobson-Roques / Ce Qui Me Meut / Studiocanal Tous droits réservés

Meilleur Film

Les Amandiers de Valeria Bruni Tedeschi, produit par Alexandra Henochsberg et Patrick Sobelman
En corps de Cédric Klapisch, produit par Bruno Levy
L’Innocent de Louis Garrel, produit par Anne-Dominique Toussaint
La Nuit du 12 de Dominik Moll, produit par Caroline Benjo, Barbara Letellier, Carole Scotta et Simon Arnal
Pacifiction Tourment sur les îles de Albert Serra, produit par Pierre Olivier Bardet


Meilleure réalisation

Cédric Klapisch pour En corps
Louis Garrel pour L’Innocent
Cédric Jimenez pour Novembre
Dominik Moll pour La Nuit du 12
Albert Serra pour Pacifiction Tourment sur les îles


Meilleure actrice

Fanny Ardant dans Les Jeunes amants
Juliette Binoche dans Ouistreham
Laure Calamy dans A plein temps
Virginie Efira dans Revoir Paris
Adèle Exarchopoulos dans Rien à foutre


Meilleur acteur

Jean Dujardin dans Novembre
Louis Garrel dans L’Innocent
Vincent Macaigne dans Chronique d’une liaison passagère
Benoît Magimel dans Pacifiction Tourment sur les îles
Denis Ménochet dans Peter von Kant


Meilleure actrice dans un second rôle

Judith Chemla dans Le Sixième enfant
Anaïs Demoustier dans Novembre
Anouk Grinberg dans L’Innocent
Lyna Khoudri dans Novembre
Noémie Merlant dans L’Innocent


Meilleur acteur dans un second rôle

François Civil dans En corps
Bouli Lanners dans La Nuit du 12
Micha Lescot dans Les Amandiers
Pio Marmaï dans En corps
Roschdy Zem dans L’Innocent

L’Innocent © 2022 Les Films des Tournelles / Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma / arte France Cinéma / Ad Vitam Distribution
Tous droits réservés

Meilleur scénario original

A plein temps par Eric Gravel
Les Amandiers par Valeria Bruni Tedeschi, Noémie Lvovsky et Agnès De Sacy
En corps par Cédric Klapisch et Santiago Amigorena
L’Innocent par Louis Garrel, Tanguy Viel et Naïla Guiguet
Saint Omer par Alice Diop, Amrita David et Marie Ndiaye


Meilleur scénario adapté

Coupez ! par Michel Hazanavicius
Enquête sur un scandale d’état par Thierry De Peretti et Jeanne Aptekman
La Nuit du 12 par Gilles Marchand et Dominik Moll


Meilleur Film étranger

As bestas (Espagne) de Rodrigo Sorogoyen
Close (Belgique) de Lukas Dhont
La Conspiration du Caire (Suède) de Tarik Saleh
Eo (Pologne) de Jerzy Skolimowski
Sans filtre (Suède) de Ruben Östlund


Meilleur Documentaire

Allons enfants de Thierry Demaizière et Alban Teurlai, produit par Stéphanie Schorter, Thierry Demaizière, Alban Teurlai et Romain Icard
Les Années Super 8 de Annie Ernaux et David Ernaux-Briot, produit par David Thion et Philippe Martin
Le Chêne de Laurent Charbonnier et Michel Seydoux, produit par Barthélémy Fougea et Michel Seydoux
Jane par Charlotte de Charlotte Gainsbourg, produit par Mathieu Ageron, Maxime Delauney, Romain Rousseau et Charlotte Gainsbourg
Retour à Reims [Fragments] de Jean-Gabriel Périot, produit par Marie-Ange Luciani


Meilleur Premier Film

Bruno Reidal de Vincent Le Port, produit par Thierry Lounas, Roy Arida et Pierre-Emmanuel Urcun
Falcon Lake de Charlotte Le Bon, produit par David Gauquié, Julien Deris, Jean-Luc Ormières et Jalil Lespert
Les Pires de Lise Akoka et Romane Gueret, produit par Marine Alaric et Frédéric Jouve
Saint Omer de Alice Diop, produit par Toufik Ayadi et Christophe Barral
Le Sixième enfant de Léopold Legrand, produit par Frédéric Brillion et Gilles Legrand


Meilleur long-métrage d’animation

Ernest et Célestine Le Voyage en Charabie de Jean-Christophe Roger et Julien Chheng, produit par Damien Brunner et Didier Brunner
Ma famille afghane de Michaela Pavlatova, produit par Ron Dyens
Le Petit Nicolas Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? de Amandine Fredon et Benjamin Massoubre, produit par Aton Soumache

La Nuit du 12 © 2022 Versus Production / Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma / Haut et court Distribution Tous droits réservés

Meilleur espoir féminin

Marion Barbeau dans En corps
Guslagie Malanda dans Saint Omer
Rebecca Marder dans Une jeune fille qui va bien
Nadia Tereszkiewicz dans Les Amandiers
Mallory Wanecque dans Les Pires


Meilleur espoir masculin

Bastien Bouillon dans La Nuit du 12
Stefan Crepon dans Peter von Kant
Dimitri Doré dans Bruno Reidal
Paul Kircher dans Le Lycéen
Aliocha Reinert dans Petite nature


Meilleure photo

Les Amandiers – Julien Poupard
En corps – Alexis Kavyrchine
La Nuit du 12 – Patrick Ghiringhelli
Pacifiction Tourment sur les îles – Artur Tort
Saint Omer – Claire Mathon


Meilleur montage

A plein temps – Mathilde Van De Moortel
En corps – Anne-Sophie Bion
L’Innocent – Pierre Deschamps
Novembre – Laure Gardette
La Nuit du 12 – Laurent Rouan


Meilleure musique originale

A plein temps – Irène Drésel
Coupez ! – Alexandre Desplat
L’Innocent – Grégoire Hetzel
La Nuit du 12 – Olivier Marguerit
Pacifiction Tourment sur les îles – Marc Verdaguer et Joe Robinson
Les Passagers de la nuit – Anton Sanko


Meilleurs décors

Les Amandiers – Emmanuelle Duplay
Couleurs de l’incendie – Sebastian Birchler
La Nuit du 12 – Michel Barthélémy
Pacifiction Tourment sur les îles – Sebastian Vogler
Simone Le Voyage du siècle – Christian Marti

Pacifiction Tourment sur les îles © 2022 Idéale Audience Group / Archipel Prod / Andergraun Films / Rosa Filmes /
arte France Cinéma / Les Films du Losange Tous droits réservés

Meilleurs costumes

Les Amandiers – Caroline De Vivaise
Couleurs de l’incendie – Pierre-Jean Larroque
En attendant Bojangles – Emmanuelle Youchnovski
L’Innocent – Corinne Bruand
Pacifiction Tourment sur les îles – Praxedes De Vilallonga
Simone Le Voyage du siècle – Gigi Lepage


Meilleur son

En corps – Cyril Moisson, Nicolas Moreau et Cyril Holtz
L’Innocent – Laurent Benaïm, Alexis Meynet et Olivier Guillaume
Novembre – Cédric Deloche, Alexis Place, Gwennolé Le Borgne et Marc Doisne
La Nuit du 12 – François Maurel, Olivier Mortier et Luc Thomas
Pacifiction Tourment sur les îles – Jordi Ribas, Benjamin Laurent et Bruno Tarrière


Meilleurs effets visuels

Les Cinq diables – Guillaume Marien
Fumer fait tousser – Sébastien Rame
Notre-Dame brûle – Laurens Ehrmann
Novembre – Mikaël Tanguy
Pacifiction Tourment sur les îles – Marco Del Bianco


Meilleur court-métrage

Haut les cœurs de Adrian Moyse Dullin, produit par Lucas Tothe
Partir un jour de Amélie Bonnin, produit par Bastien Daret, Arthur Goisset et Robin Robles
Le Roi David de Lila Pinell, produit par Emmanuel Chaumet
Les Vertueuses de Stéphanie Halfon, produit par Anne Berjon et Caroline Adrian


Meilleur court-métrage documentaire

Churchill Polar Bear Town de Annabelle Amoros, produit par Clarisse Tupin
Écoutez le battement de nos images de et produit par Audrey Jean-Baptiste et Maxime Jean-Baptiste
Maria Schneider 1983 de Elisabeth Subrin, produit par Helen Olive et Martin Bertier


Meilleur court-métrage d’animation

Câline de Margot Reumont, produit par Benoît Ayraud
Noir-soleil de Marie Larrivé, produit par Nicolas De Rosanbo et Céline Vanlint
La Vie sexuelle de mamie de Urska Djukic et Emilie Pigeard, produit par Olivier Catherin, Edwina Liard et Nidia Santiago

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici