Accueil Tags Juliette Binoche

Tag: Juliette Binoche

Test Blu-ray : Rendez-vous

1
Si quand on évoque les débuts d'actrice de Juliette Binoche, on se souvient le plus souvent de sa participation au très intrigant Mauvais sang de Leos Carax (1986), on en oublie de fait que l'actrice avait été révélée au grand public l'année précédente avec Rendez-vous. C'est d'autant plus important que s'il est vaguement oublié aujourd'hui, le film d'André Téchiné avait tout de même réuni 767.000 français dans les salles obscures... Soit un tiers de plus que le Carax, qui n'avait attiré au cinéma que 504.000 cinéphiles fascinés. La présence du film – et le prix de la mise en scène qu'il a obtenu – à Cannes ainsi que son intrigante affiche, stylisée dans le genre mystérieux et fantastique de celle des Prédateurs de Tony Scott (1983) et qui nous donnait à voir Lambert Wilson à la lumière de la lune, auront peut-être également contribué au succès du film dans les salles françaises.

European Film Awards 2019 : le palmarès

0
La 32ème cérémonie des European Film Awards a eu lieu avant-hier, le 7 décembre, à Berlin en Allemagne. Elle s'est soldée par le sacre du britannique La Favorite de Yorgos Lanthimos, qui repart avec huit trophées. Présentée initialement au Festival de Venise en août 2018, l'épopée historique autour de la reine Anne termine ainsi en apothéose un parcours de prix qui lui avait valu entre autres la Coupe Volpi de la Meilleure actrice et le Grand Prix du jury à Venise, sept BAFTAs, ainsi que le Golden Globe et l'Oscar de la Meilleure actrice pour Olivia Colman.

European Film Awards 2019 : les premiers lauréats & les nominations

0
En attendant la 32ème cérémonie des European Film Awards d'ici une dizaine de jours, le samedi 7 décembre à Berlin, l'Académie du cinéma européen a d'ores et déjà annoncé les lauréats dans huit catégories techniques la semaine dernière, le mardi 19 novembre.

Test Blu-ray : High life

0
Claire Denis et le cinéma de genre, c’est une longue histoire, entamée il y a bien des années – en 2001 pour être précis – avec le film de vampires Trouble every day. Cette première expérience dans les eaux très codifiées du cinéma horrifique n'avait d'ailleurs pas forcément fait l'unanimité au sein de la communauté des amateurs de fantastique : on se souvient par exemple des propos de Lloyd Kaufman, président de Troma, qui avait quitté la projection cannoise du film au bout de 30 minutes en déclarant « It was unbelievably boring, you can’t imagine how boring this movie was. This movie sucks… ».

Berlinale 2019 : Juliette Binoche présidente

0
C'est une véritable icône du cinéma européen, voire mondial, qui veillera sur les délibérations du jury du prochain Festival de Berlin. L'actrice française Juliette Binoche a été annoncée hier en tant que présidente du jury de la 69. Berlinale, qui se déroulera du 7 au 17 février 2019 dans la capitale allemande.

Prix Lumières 2018 : les nominations

0
Également en début de semaine, lundi dernier, le 11 décembre, a eu lieu l'annonce des nominations des 23èmes Prix Lumières à la Monnaie de Paris. Ce prix annuel, créé en 1995 à l'initiative du producteur Daniel Toscan Du Plantier et du journaliste américain Edward Behr, est attribué par les représentants de la presse étrangère à Paris.

European Film Awards 2017 : les nominations

0
Les principales nominations aux European Film Awards 2017 ont été annoncées avant-hier dans le cadre du Festival Européen de Séville en Espagne. La 30ème cérémonie des prix du cinéma européen aura lieu le samedi 9 décembre à Berlin dans la Haus der Berliner Festspiele. D'ici là, les lauréats seront élus par les plus de trois mille membres de l'Académie du Cinéma Européen.

Critique : un beau soleil intérieur

0
On se demandait si Claire Denis allait faire preuve, pour sa première comédie, d'un talent particulier pour ce genre. Malheureusement, il nous faut admettre que non !

Test DVD : Telle mère, telle fille

0
Noémie Saglio, consciente de l’impact de ses scènes comiques très efficaces (le diner, l’échographie…), n’oublie pas non plus qu’elle dispose au casting de son film de l’une des meilleures actrices françaises de tous les temps, et permet à Juliette Binoche de livrer un festival, un véritable one woman show qui ravira tous les admirateurs de son jeu naturel et lumineux, qui confirme à qui en douterait encore qu’elle est capable de TOUT jouer avec le même talent extraordinaire. Un très bon moment, et un film attachant que l’on se surprendra sans doute à avoir envie de revoir d’ici quelques années avec le même plaisir.

Cannes 70 : Et Cannes créa l’actrice française

0
70 ans, 70 textes, 70 instantanés comme autant de fragments épars, sans chronologie mais pas au hasard, pour fêter les noces de platine des...

Critique : Telle mère telle fille

0
Rarement, les comédies de grossesse nous gratifient de plus qu'une dose accrue d'hystérie féminine, alimentée par la surcharge hormonale de rigueur en pareille circonstance, ainsi que par l'appréhension de la responsabilité parentale. Puis, dès que la progéniture a traversé l'épreuve de passage de l'accouchement, cette anxiété se transforme comme par miracle en un sentiment maternel consensuel, laissant alors au scénario une marge de manœuvre à peine plus large ou longue que le cordon ombilical.

Hommage au cinéaste Abbas Kiarostami

2
Le cinéma iranien existait-il avant Abbas Kiarostami ? Au risque d'être prise pour radicale, la question est plutôt légitime, son œuvre ayant permis de découvrir une cinématographie méconnue à défaut d'être inexistante. Comme vient de le déclarer La dessinatrice et réalisatrice Marjane Satrapi à l'AFP : «Sans lui, je n'aurais jamais pu faire Persepolis. En Europe, on avait vu ses films, donc on ne voyait plus les Iraniens comme un peuple de terroristes, mais comme des êtres humains. Il a ouvert la voie à toute une génération d'artistes iraniens. Nous lui sommes tous redevables». Akira Kurosawa, disparu en 1998, l'avait déjà adoubé avec enthousiasme à l'occasion d'une rencontre en septembre 1993 (compte-rendu à retrouver sur le site Cinephilia & Beyond en anglais) : «Quand Satyajit Ray est décédé, j’ai été très déprimé. Mais après avoir vu les films de Kiarostami, j’ai remercié Dieu de nous avoir donné exactement la bonne personne pour prendre sa place».