Test Blu-ray : Un dollar entre les dents

0
Même si cela a été dit et redit à longueur de critique, même si à la fois Alain Petit et Curd Ridel le font remarquer au sein de l’édition « Mediabook » Blu-ray + DVD + Livre made in Artus Films, il est franchement très difficile de ne pas remarquer les similitudes appuyées entre Un dollar entre les dents (Luigi Vanzi, 1967) et Pour une poignée de dollars (Sergio Leone, 1964), œuvre fondatrice du western spaghetti.

Test Blu-ray : Marie Stuart, reine d’Écosse

0
A en lire certaines critiques ailleurs sur le Net, on en viendrait parfois à se demander si certains confrères n'ont pas tendance à confondre une œuvre de cinéma, qui plus est Hollywoodienne – dont l'objectif premier est le divertissement – et un manuel scolaire d'histoire, à visée évidemment pédagogique. Ainsi, on aurait envie de leur expliquer que la vocation première de Marie Stuart, reine d’Écosse n’est certainement pas de dresser un tableau historique, économique et politique fidèle et rigoureux de l’Europe du XVIème siècle.

Test Blu-ray : Ralph 2.0

0
Conçu comme une réponse « made in Disney » au Monde secret des Emojis de chez Sony Pictures, Ralph 2.0 (aka Ralph breaks the Internet en version originale) est le premier film de la firme Disney à aborder de front les nouvelles technologies et l’ère du « Tout Internet ». L’intrigue s’y prêtant tout à fait, la maison aux grandes oreilles permet a permis à Rich Moore et Phil Johnston d’utiliser la large galerie de personnages et d’univers dont ils possèdent désormais les droits : outre une quantité incroyable de personnages issus de jeux vidéo ou de productions Disney / Pixar, on croisera également dans le film plusieurs dizaines d’autres personnages tout droit sortis de l’univers de Star Wars (Dark Maul, Finn, Rey…), des studios Marvel (Iron Man, Bébé Groot, Rocket Raccoon…), ou de la Fox (Les Simpson, Les Griffin…).

Test Blu-ray : Rémi sans famille

0
« Dans les grandes villes ou les petits villages, devant nous défilent de jolis paysages... Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisi, car on a besoin d'affection dans la vie ! » Si vous êtes natif des années 80, cette ritournelle ne vous est pas inconnue, et vous faites peut-être partie des 857.000 français à avoir été découvrir dans les salles ce Rémi sans famille à Noël dernier. « Quoi ? Seulement 857.000 entrées pour ce blockbuster à la française, conçu et mis en boite pour tout détruire sur son passage au box-office ? » vous demanderez-vous peut-être. Hé oui, il y a de fortes chances pour que les producteurs Jerico (et les co-producteurs TF1, OCS, TMC, Ciné+...) aient été un peu déçus du score réalisé par leur poulain dans les salles.

Test Blu-ray : Au bout des doigts

0
En toute honnêteté, à quoi peut-on encore s’attendre d’à peu près original de la part des films à apprentissage miraculeux, genre ultra-balisé par excellence, où le héros arrive à surmonter toutes les difficultés que la vie lui réserve pour accomplir à la dernière minute son sort glorieux ? Au bout des doigts ne semble même plus faire d’effort pour varier tant soit peu la formule usée jusqu’à la corde du saut d’obstacles social, discipline oh si édifiante à laquelle il existe une seule et unique option de conclusion. Avant l’épilogue sur la consécration inévitable, le récit s’évertue donc à multiplier les impasses improbables, tout en ayant à cœur d’insister sur le bon fond du protagoniste, ce pauvre petit qui aurait préféré jouer éternellement avec Michel Jonasz au piano, plutôt que de grandir et de faire face comme un adulte à ses contradictions existentielles. (…) Heureusement pour lui, mais pas forcément pour nous spectateurs plus si crédules dans le domaine romantique, il trouve une compagne prête à lui pardonner ses pires mensonges avec un grand sourire. Elle n’est pas belle, la vie des surdoués au cinéma ?

Test Blu-ray : Brice 3

0
Jean Dujardin n’a jamais caché son attachement tout particulier pour le personnage de Brice de Nice, qu’il a créé il y a 20 ans sur les planches et avait emmené au cinéma en 2005 dans un film fort logiquement intitulé Brice de Nice. Gros succès, le film de James Huth était parvenu à réunir 4,4 millions de spectateurs dans les salles françaises. Bien sûr, depuis 2005, pas mal d’eau a coulé sous les ponts : Jean Dujardin est depuis 2012 un acteur multi-récompensé (Oscar, Bafta, Golden Globe…), et si son retour à la comédie n’a finalement rien de vraiment étonnant – dans le sens où il ne s’en était jamais écarté de très loin – on pourra en revanche se révéler assez surpris que ce retour tant attendu se fasse non pas dans les frusques de Hubert Bonisseur de la Bath (OSS 117) mais dans celles de Brice, le surfeur winner (ascendant snowboarder) au Q.I de poulpe.

Restons connectés

3,832FansJ'aime
2,817SuiveursSuivre
1,750AbonnésS'abonner

Derniers articles

Test DVD : Le tueur de l’autoroute

Vous ne serez plus jamais tranquille dans votre voiture, car tapi dans l’ombre se cache… Le tueur de l’autoroute ! [musique tonitruante et cris d’effroi] Sous ce titre français gentiment 80’s se cache en réalité Bumperkleef, un des rares films en provenance des Pays-Bas à avoir réussi à traverser la Belgique pour finalement arriver chez nous.

Critique : The perfect candidate

Huit ans après "Wadjda", Haifaa Al-Mansour, de retour en Arabie Saoudite, nous présente un état des lieux partiel et lucide d'un pays en pleine évolution. Un film passionnant et important.

Le box-office de la semaine du 29 juillet 2020

0
C'est le mode de crise qui s'installe comme un nouveau statu quo pesant sur le box-office français. Car cette semaine 31, allant du 29 juillet au 4 août, est une fois de plus une semaine avec un cumul hebdomadaire en dessous du million d'entrées. On pourrait y voir une terrible malédiction économique, un creux sur la durée appelé à guère évoluer, peu importe les nouveaux films à l'affiche.

Test Blu-ray : Marquise

0
Marquise est une adaptation romancée de la vie de Marquise-Thérèse de Gorla, dite Mademoiselle Du Parc ou Marquise Du Parc, actrice / danseuse / égérie ayant séduit Corneille, Molière, Racine et le Roi Soleil lui-même avant de faire sa sortie – extrêmement théâtrale en un sens – en 1668, alors qu’elle n’était âgée que de 35 ans.

Test DVD : Doom Patrol – Saison 1 / Le Freak, c’est Chic

0
Dans un premier temps, Doom Patrol fut diffusée aux États-Unis sur une plate-forme de SVOD exclusivement consacrée à DC Comics appelée DC Universe. Mais au regard de ses qualités formelles et narratives, la série a finalement été récupérée par HBO Max pour la diffusion de sa deuxième saison – un signe non seulement de sa qualité mais également de sa tonalité générale, très adulte