Cannes 2016 : Elle – Paul Verhoeven

elle affiche

France, 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : David Birke, , d’après l’oeuvre de
Acteurs : , , ,
Distribution : SBS Distribution
Durée : 2h10
Genre : Thriller
Date de sortie : 25 mai 2016

3/5

Après des films comme , , et bien d’autres, Paul Verhoeven adapte le roman « Oh » de Philippe Dijan qu’il a rebaptisé Elle. Après L’Avenir sorti il y a quelques mois à peine, c’est dans ce nouveau film en compétition officielle que nous retrouvons la grande Isabelle Huppert. À ses côtés, un casting prometteur dont Laurent Lafitte, le maître des cérémonies d’ouverture et de clôture 2016, Virginie Efira que l’on retrouve également dans à la Semaine de la Critique, Anne Consigny,

elle isabelle huppert 01

Synopsis officiel : Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d’une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d’une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s’installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.

Répliques savoureuses sur un thème dramatique

Le pitch du film, apparemment audacieux, nous interroge et nous intéresse : comment Paul Verhoeven va-t-il traiter ce scénario fort et particulièrement délicat. La réponse est très décevante du point de vue scénaristique : ce n’est pas crédible, nous ne croyons pas au thème de la femme qui prend goût à se faire violer, et encore moins à Virginie Efira en catho pratiquante. Le scénario ne prend pas, la relation sado-masochiste est traitée trop tard. Sans compter que le réalisateur s’éloigne du sujet majeur en traitant des parents de Elle. Si son comportement s’explique par son passé, son vécu, il nous éloigne tout de même du propos central qui aurait pu être beaucoup plus fouillé.

Néanmoins, les répliques sont savoureuses, d’un humour et d’un cynisme décapants à toute épreuve ! En cela le réalisateur est audacieux il arrive à nous faire rire pendant près de deux heures, tout en traitant d’un thème dramatique : le viol. Quant à la grande Isabelle Huppert, son interprétation était digne du prix d’interprétation féminine, une fois encore cette actrice grandiose donne toute sa force au film.

 elle isabelle huppert 02

Conclusion

Ce film a beau se baser sur un scénario auquel nous n’adhérons pas, il nous offre deux heures savoureuses, de comique avec Isabelle Huppert au sommet de son art. Un bon moment garanti !

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Julia Montagu

Cet article a été rédigé par Julia Montagu, rédactrice de Critique-film.fr.

(1) Reader Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *